Mi-séance Paris : les indices boursiers ignorent les tensions entre Washington et Téhéran

Mi-séance Paris : les indices boursiers ignorent les tensions entre Washington et Téhéran©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 07 janvier 2020 à 12h00

LA TENDANCE

En hausse de 0,5% autour de 6.040 points à la mi-journée, le CAC40 récupère déjà le terrain perdu hier. L'indice de la bourse de Paris est même monté jusqu'à 6.065 points ce matin et garde une progression d'un peu plus de 1% depuis le début janvier. De la même manière, Wall Street a fait mieux que résister à la pression venue du Moyen Orient hier. Les investisseurs n'ont visiblement aucune envie de croire à un affrontement militaire entre USA et Iran. Le baril de Brent de la mer du Nord fléchit de 0,5% à 68,5$ et l'or recule très légèrement à 1.567$ l'once.

Les marchés financiers réagissent donc avec une étonnante sérénité, après une légère faiblesse en fin de semaine dernière suite à l'assassinat du général Qassem Soleimani, personnalité iranienne majeure tuée vendredi en Irak par l'armée américaine. Les investisseurs refusent d'envisager l'hypothèse d'une escalade et d'un embrasement entre Washington et Téhéran.

VALEURS EN HAUSSE

* STMicroelectronics rebondit de 2,5% à 24,6 euros. Le spécialiste des semi-conducteurs continue à bénéficier du soutien d'analystes puisqu'Oddo BHF a revalorisé le dossier de 25 à 28 euros tout en restant à l''achat' alors que Bryan Garnier ('acheter') a rehaussé sa cible de 23,5 à 25 euros. Liberum a de son côté maintenu son opinion 'achat' et son objectif de 28 euros. Sur les 26 analystes suivant le dossier recensés par Bloomberg, 19 sont à l''achat', 6 à 'conserver' et un seul à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 23,98 euros.

* PLastic Omnium s'adjuge 3% à 25,4 euros, les investisseurs accueillant favorablement la nouvelle feuille de route de l'équipementier automobile. Sur la période 2020-2022, le groupe dirigé par Laurent Burelle vise une surperformance d'environ 5 points par an par rapport à une production automobile mondiale attendue à -2% en 2020 et stable en 2021 et 2022 (hypothèses Plastic Omnium), une croissance annuelle en valeur du résultat opérationnel et de l'EBITDA, un free cash-flow supérieur à 200 millions d'euros par an sur la période et une réduction continue de la dette à périmètre constant.

* Engie gagne 1,4% à 14,9 euros. HSBC est passé de 'conserver' à 'acheter' en portant son objectif de cours de 14 à 17,40 euros.

* Kering (+1,4% à 599 euros) bénéficie d'une revalorisation de la part d'HSBC, de 600 à 670 euros.

* Coface gagne 3,6% à 11,15 euros. JPMorgan a rehaussé sa recommandation à 'surpondérer' et son objectif de cours à 12,70 euros, contre 10,80 euros.

* Publicis s'adjuge près de 3% à 42,3 euros. JPMorgan a relevé son objectif de cours de 40 à 46 euros mais reste 'neutre'.

VALEURS EN BAISSE

* Trigano perd 4,7% à 90 euros. Il faut dire que le spécialiste des véhicules et équipements de loisirs n'a pas fait forte impression au premier trimestre de son exercice 2019-2020 avec un chiffre d'affaires en baisse de 3,1% à 559,7 millions d'euros. Portzamparc estime qu'il n'y a pas grand-chose à attendre sur ce premier semestre avec un marché qui reste dans l'attente du restockage des concessionnaires en normes Euro6d. La maison de bourse reste malgré tout à l''achat' sur le dossier avec une cible de 125 euros.

* Pas de baisses significatives sur le CAC40 : Danone ferme la marche sur un repli limité à -0,4%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.