Mi-séance Paris : les inquiétudes sanitaires reprennent le dessus

Mi-séance Paris : les inquiétudes sanitaires reprennent le dessus©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 26 octobre 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 perdait jusqu'à 1,4% ce matin mais limite sa baisse à 0,6% en fin de matinée autour de 4.880 points. La pression remonte sur les marchés financiers, alors que les inquiétudes sanitaires reprennent le dessus avec l'arrivée d'une nouvelle vague de covid-19 outre-Atlantique, tandis que les annonces de reconfinements en Europe se succèdent. Les marchés restent par ailleurs toujours dans l'attente d'un compromis politique sur le nouveau plan de soutien à l'économie américaine...

En Europe, le pays le plus préoccupant est devenu la France. L'agence Santé publique France a fait état hier d'un record de plus de 52.000 nouvelles contaminations en 24 heures, près de 6.600 de plus que le précédent record de la veille (45.422). Le nombre de patients hospitalisés au cours des sept derniers jours s'élève à 12.176, dont 1.816 admis en réanimation. La France a enregistré 116 décès en 24 heures, ce qui porte le bilan total à 34.761 morts. Le taux de positivité des tests est passé en 24 heures de 16% à 17%.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, PSA Groupe gagne 2,7% à 16,95 euros. La voie semble se dégager pour PSA et Fiat Chrysler. La Commission européenne devrait donner son feu vert au projet de fusion entre les deux constructeurs, selon les sources de 'Reuters' et de 'Bloomberg'. Les concessions offertes par le groupe français pour apaiser les craintes de Bruxelles auraient reçu des réactions positives de la part des concurrents et des clients, et ne nécessiteront pas de changements, souligne Bloomberg. Le régulateur devrait ainsi donner son aval à l'opération avant la date limite du 2 février. La Commission européenne avait annoncé à la mi-juin le lancement d'une enquête approfondie concernant le projet de rapprochement entre les deux constructeurs. Bruxelles craignait notamment que l'opération ne nuise à la concurrence sur le marché des petits véhicules utilitaires.

* Renault progresse de 1 ,5% à 25,15 euros. Barclays a relevé son objectif de cours de 25 à 28 euros.

* Carrefour (+1,2% à 14 euros) publiera mercredi matin ses ventes du troisième trimestre.

* EDF gagne 1% à 10,55 euros. HSBC est passe à l'achat avec une cible remontée de 8,4 à 12,1 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Michelin (-0,6% à 97,6 euros) a signé avec un groupe de 19 banques une nouvelle ligne de crédit revolving multidevises de 2,5 milliards d'euros. Ce crédit remplace la ligne existante de 1,5 MdE signée le 12 juillet 2011 par la Compagnie Financière Michelin, et amendée le 20 juillet 2012 et le 10 décembre 2014.

* Dans le sillage des cours du brut, Total, CGG, TechnipFMC et Vallourec pointent en net repli ce lundi sur la place parisienne. Le baril de pétrole aligne une troisième séance de baisse marquée sur fond de propagation de la pandémie de Covid-19 de part et d'autre de l'Atlantique et de hausse de la production libyenne. Le baril de brut léger américain pour livraison décembre cède actuellement 2% à 39 dollars sur le Nymex alors que le baril de Brent de la mer du Nord de même échéance abandonne 1,7% à 41,3$ à Londres. Les deux références ont perdu environ 2,5% la semaine passée.

* Cinquième séance dans le rouge pour Sopra Steria qui cède 0,4% à 123,8 euros en ce début de semaine. Le groupe a fait le point sur la cyberattaque dont il a été victime le 20 octobre au soir. "Le virus a été identifié : il s'agit d'une nouvelle version du ransomware Ryuk jusque-là inconnue des éditeurs d'antivirus et des agences de sécurité... A ce jour, et après des recherches approfondies, Sopra Steria n'a pas constaté de fuite de données ou de dommages causés aux systèmes d'information de ses clients. Après analyse de l'attaque et élaboration du plan de remédiation, le redémarrage progressif et sécurisé du système d'information et des opérations du Groupe est engagé à compter de ce jour. Le retour à une situation normale dans l'ensemble du Groupe prendra quelques semaines".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.