Mi-séance Paris : les plus bas annuels sont enfoncés !

Mi-séance Paris : les plus bas annuels sont enfoncés !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 06 décembre 2018 à 12h00

LA TENDANCE

La bourse de Paris rechute lourdement ce jeudi en enfonçant ses précédents plus bas annuels. En baisse de 2,3% autour de 4.830 points après être descendu jusqu'à 4.811 points ce matin, le CAC40 évolue sur des plus bas niveaux depuis février 2017 et perd désormais 9% depuis le début de l'année. Malgré l'absence de cotations à Wall Street hier après la fermeture en hommage au Président George Bush, la baisse a contaminé les places asiatiques puisque Tokyo a perdu près de 2% ce matin, de même que ses homologues chinoises. La mauvaise nouvelle du jour concerne l'arrestation surprise de Meng Wanzhou, directrice financière du groupe chinois Huawei et accessoirement fille du fondateur, arrêtée le 1er décembre à Vancouver, au Canada, et qui risque une extradition vers les Etats-Unis. Cette arrestation est liée à une violation des sanctions contre l'Iran instaurées par Washington, a déclaré une source informée de la situation. Voilà qui va ajouter de l'eau au moulin de la guerre commerciale Etats-Unis/Chine ! A cela s'ajoute la rechute du pétrole avec un Brent en baisse de près de 5% sous les 59 dollars. C'est aujourd'hui que les ministres de l'énergie des pays membres de l'OPEP et certains de leurs alliés, Russie en tête, se réunissent à Vienne pour décider d'une éventuelle coupe dans leur production de brut. Un rendez-vous très attendu alors que les cours de l'or noir ont chuté de 30% en quelques semaines.

VALEURS EN HAUSSE

* Genfit (+5,80% à 21,38 euros) a annoncé des résultats positifs de l'étude de Phase 2 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

* Une seule valeur résiste à la baisse sur le CAC40 : Danone progresse de 0,4% à 64,8 euros.

VALEURS EN BAISSE

* CapGemini chute de 7% à 95,5 euros. Une note d'analyste explique en bonne partie le courant vendeur signalé ce jeudi sur la SSII. Barclays a en effet dégradé de "supondérer à "pondération en ligne" en ne visant plus que 106 euros contre 125 euros précédemment. Cette dégradation est relativement indolore pour la physionomie du consensus de place, avec toujours des brokers majoritairement positifs sur Capgemini, pour un objectif moyen légèrement inférieur à 125 euros.

* Emporté par la rechute du baril, TechnipFMC abandonne 7% à 18,8 euros. Total perd aussi 2,5%, CGG 7% et Vallourec plus de 5%.

* Sanofi (-2% à 76,5 euros) a annoncé aux syndicats son intention de supprimer 670 emplois dans ses fonctions support en France, a-t-on appris mercredi auprès d'un représentant syndical.

* STM reperd plus de 4% à 12,3 euros. L'arrestation au Canada de Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, risque (déjà) de mettre à mal la trêve commerciale conclue ce week-end entre Pékin et Washington. Plus globalement, cette annonce remet au centre du jeu la bataille technologique entre Pékin et Washington. En bourse, elle a déjà des répercussions sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement des fabricants de produits technologiques.

* Latecoere (-20% à 2,55 euros) a abaissé mercredi sa prévision de rentabilité pour 2019, l'équipementier aéronautique prévoyant notamment des coûts de démarrage et d'investissements supplémentaires qui pèseront sur sa marge d'exploitation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.