Mi-séance Paris : nouvelle petite hausse du CAC40, Publicis se distingue

Mi-séance Paris : nouvelle petite hausse du CAC40, Publicis se distingue©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 avril 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 parvient encore à progresser, en légère hausse de 0,25% autour des 6.220 points à la mi-journée. Le marché parisien avait déjà réussi hier à clôturer au-dessus du niveau symbolique des 6.200 points pour la première fois depuis octobre 2000. Les publications trimestrielles continuent à soutenir la tendance, le bon début d'année de Publicis étant salué aujourd'hui après les ventes solides de LVMH hier.

La saison des publications financières du premier trimestre 2021 a également débuté à Wall Street. JP Morgan, Goldman Sachs et Wells Fargo ont annoncé dès ce mercredi des chiffres supérieurs aux attentes. La place boursière américaine est attendue en légère hausse tout à l'heure après une séance en demi-teinte hier au cours de laquelle le S&P500 a quand même touché un nouveau sommet. La journée s'annonce très chargée avec plusieurs grands noms de la cote sur le pont : Bank of America, Citigroup, Delta ou encore Pepsi et un programme macroéconomique fourni.

VALEURS EN HAUSSE

* Publicis prend la tête du CAC40 ce jeudi (+3,6% à 54,5 euros). Le troisième groupe publicitaire mondiale a renoué avec la croissance organique sur les trois premiers mois de 2021 avec une progression interne des revenus de 2,8% contre un consensus placé à -2%. Cette performance provient notamment des États-Unis et de l'Asie, où le management précise avoir déjà surperformé ses concurrents en 2020. L'Europe s'améliore de manière séquentielle, avec une décroissance en légère baisse à -1,8%. Elle s'établit à +2,8% hors Mediatransports et le Drugstore. La France et l'Allemagne retrouvent une croissance positive à respectivement +4,9% et +6,0%, mais les confinements dans la région ont continué à peser sur certains de des pays, précise Publicis. Concernant le deuxième trimestre, le Groupe estime pouvoir recouvrer entre 60% et 80% de la baisse de revenu enregistrée au même trimestre en 2020. Cela implique une croissance organique comprise entre 8% et 10%, en faisant l'hypothèse que les conditions sanitaires ne se détériorent pas davantage. Pour 2021, le Groupe confirme une amélioration de son taux de marge opérationnelle jusqu'à 50 points de base, lui permettant de consolider la bonne performance réalisée en 2020. Le Groupe confirme également que son Free Cash Flow avant variation du besoin en fonds de roulement devrait être d'environ 1,2 milliard d'euros en 2021, contribuant ainsi à son désendettement.

* Solutions30 tente de rebondir, en hausse de 3% à 11,15 euros après plusieurs séances de baisse.

* McPhy gagne 2,5% à 32,3 euros après avoir signé un accord stratégique avec TSG, premier fournisseur européen de services d'installation et de maintenance pour les réseaux de distribution d'énergie (carburants traditionnels, bio-carburants, gaz naturel, électricité, hydrogène...) en Europe, en vue de lui confier la maintenance d'une partie de ses stations hydrogène et répondre conjointement à certains appels d'offres.

* Carrefour progresse de 0,6% sur les 15 euros, UBS a rehaussé sa cible de 17 à 18,5 euros ('achat').

VALEURS EN BAISSE

* Pas de baisses significatives sur les valeurs du CAC40, le recul le plus prononcé se limitant à -0,6% pour Airbus.

* Pierre & Vacances-Center Parcs recule de 1% ce jeudi à 11,50 euros, alors que le groupe a annoncé un chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020/2021, "lourdement impacté par la poursuite de la crise sanitaire du Covid-19". En normes IFRS, le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020/2021 s'élève à 244,5 millions d'euros (158 millions d'euros pour les activités touristiques et 86,5 millions d'euros pour les activités immobilières). Aujourd'hui, les discussions se poursuivent entre le groupe et ses différents partenaires financiers existants ou futurs, sous l'égide des conciliateurs, en vue d'obtenir la mise en place d'un nouveau financement en dette d'un montant total en principal d'au moins 250 millions d'euros, dont une première tranche devrait faire l'objet d'un décaissement au cours du mois de mai prochain et une seconde tranche au début de l'automne 2021, en l'état des discussions.

* Accor cède 0,4% à 33,7 euros. Le titre était bien orienté ce matin avec le soutien de la SocGen qui a relevé à 'acheter' son opinion sur le dossier tout en remontant son objectif de 25,8 à 37,9 euros. Le marché est assez partagé sur la valeur puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 7 analystes sont 'positifs', 12 sont 'neutres' et 5 sont 'négatifs'. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 33,32 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.