Mi-séance Paris : nouvelle poussée du CAC40 !

Mi-séance Paris : nouvelle poussée du CAC40 !
Trader sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le mardi 24 novembre 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Nouvelle poussée du CAC40 qui gagne 1,3% en fin de matinée autour de 5.560 points, sur un nouveau plus haut depuis la fin février. L'indice parisien n'abandonne plus que 7% depuis le début de l'année sous l'effet de la poursuite du rattrapage de beaucoup de valeurs directement exposées à la crise sanitaire.

Wall Street gagne encore du terrain avant bourse ce mardi alors que Donald Trump semble commencer à se faire à l'idée de sa défaite électorale, et accepte la transition. Donald Trump a autorisé l'administration américaine à entamer le processus de transition pour le président élu Joe Biden, lui donnant accès à des fonds et divers comptes-rendus. Les investisseurs ont également bien accueilli hier soir l'annonce selon laquelle Joe Biden prévoit de nommer l'ancienne présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, au poste de secrétaire au Trésor, confiant à une économiste chevronnée la tâche de sortir les États-Unis de la crise due à la pandémie.

Sur le front sanitaire, les nouvelles relatives aux futurs candidats-vaccins contre le coronavirus restent également positives alors que les premières vaccinations sont espérées mi-décembre. Sur la chaîne 'NBC', le conseiller scientifique en chef de la Maison Blanche chargé de gérer le développement d'un vaccin contre le Covid, Moncef Slaoui, a estimé qu'il y avait assez de doses des vaccins de Pfizer / BioNTech et Moderna pour vacciner rapidement 20 millions d'Américains en décembre. Il a ajouté que les premières vaccinations pourraient intervenir dès le 11 décembre aux Etats-Unis si leur candidat vaccin est autorisé rapidement par la FDA, l'autorité sanitaire américaine. En attendant, la pandémie continue à faire des ravages à deux jours des fêtes de Thanksgiving...

En France, l'intervention d'Emmanuel Macron sera évidemment surveillée de près ce soir même si elle ne devrait pas réserver de surprises dans la mesure où les principales informations relatives à l'allègement du confinement sont déjà sorties dans la presse.

VALEURS EN HAUSSE

* Les valeurs pétrolières sont encore une fois recherchées ce mardi sur la place parisienne à l'image de Vallourec qui flambe de 18% à 28 euros, en tête du SRD, de Technip qui bondit de 9%, ou de Total qui grimpe de 4,5%, parmi les plus fortes hausses du CAC40. Le secteur est un des grands gagnants de la rotation sectorielle actuelle sur les marchés alors que l'évolution des cours du brut depuis quelque semaines soutient également le compartiment.

Le marché pétrolier continue en effet de bénéficier à la fois des progrès affichés dans la mise au point de vaccins, qui laissent espérer une reprise de la demande avec un retour 'à la normale' de l'économie, et de l'anticipation d'un report par l'Opep et ses alliés des mesures d'augmentation de leur production. Selon les derniers bruits de couloir, l'Opep+ ne devrait pas accroître sa production avant le mois de mars 2021 et non pas dès janvier, comme c'est actuellement prévu.

* Total a annoncé lundi aux syndicats du groupe pétrolier un projet de plan de départs volontaires en France, qui pourrait se traduire par des réductions d'effectifs dans ses sièges pouvant concerner quelque 700 postes, selon les calculs de la CGT, des chiffres non confirmés par le groupe. Ce plan permettra en parallèle un dégel des embauches en vue d'attirer de nouvelles compétences au sein du groupe, a annoncé la direction dans un courrier adressé à sept centrales syndicales, dont la CGT, FO, la CFE-CGC, la CFDT et la CFTC. Les personnes choisissant d'opter pour ce plan et travaillant sur des sites de production ou de "recherche et développement" verront leurs départs compensés par des embauches de jeunes salariés. En revanche, les salariés du siège qui décideront de partir ne seront pas remplacés.

* Airbus gagne 5,2% à 95 euros. Barclays a revalorisé le dossier de 68 à 99 euros tout en confirmant son avis 'surpondérer'.

* CGG (+7%) a annoncé l'attribution à Sercel d'un contrat majeur pour la fourniture d'équipements sismiques terrestres à ARGAS pour une méga-équipe 3D récemment attribuée en Arabie saoudite. L'équipement sélectionné inclut un système d'acquisition sismique Sercel 508XT de plus de 60000 canaux équipés de bretelles de géophones SG-10 et une flotte de plus de 30 camions vibrateurs Nomad 65 Neo avec des appareils électroniques de pointe VE464. Cette étude d'acquisition terrestre de long terme est prévue de démarrer à partir de la fin du premier trimestre 2021 dans un environnement désertique difficile.

* Air France KLM reprend plus de 10% à 4,94 euros, prolongeant son gain de 5,4% enregistré lundi. Le transporteur continue à bénéficier de la rotation vers les valeurs les plus touchées par la crise liée au coronavirus alors que les espoirs entourant une campagne de vaccination plus rapide qu'escomptée se sont renforcés ces derniers jours avec les annonces positives de plusieurs groupes pharmaceutiques, Pfizer, Moderna ou AstraZeneca en tête.

* BNP Paribas et Société Générale gagnent encore environ 4% et Renault plus de 5% à 34 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Quelques baisses quand même sur le CAC40. L'Oréal perd 1,4% à 302 euros.

* Dans le luxe, LVMH, Kering et Hermès sont en léger retrait.

* SMCP perd 8% à 4,58 euros. Goldman Sachs a dégradé le groupe de mode à 'vendre' avec 4 euros dans le viseur.

* Neoen recule de 2,4% à 46,5 euros. Bpifrance va céder 684.158 actions, soit environ 0,80% du capital, via un placement réservé aux investisseurs qualifiés, une cession qui ramènera sa participation à environ 5%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.