Mi-séance Paris : place au rebond

Mi-séance Paris : place au rebond
visite du président chinois en France en mars 2018

Boursier.com, publié le mardi 26 mars 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Le rebond s'affirme après 4 séances précédentes de baisse. Le CAC40 reprend 0,6% à 5.292 points en fin de matinée après un début de journée beaucoup plus hésitant. Airbus et TechnipFMC dominent le palmarès grâce à de beaux contrats. Les indicateurs économiques publiés ce matin n'ont pas pris de court les investisseurs comme ce fut le cas vendredi avec les PMI très en-deçà des attentes. Ainsi, le climat des affaires s'est légèrement amélioré ce mois-ci en France, enregistrant une troisième petite hausse mensuelle consécutive après son recul continu au cours de l'année 2018, selon les données publiées mardi par l'Insee qui a, en outre, révisé en hausse son estimation de croissance du PIB français à +1,6% pour l'année 2018. La croissance du quatrième trimestre 2018 est ressortie au rythme de 0,3%, comme au troisième trimestre. Attention toutefois, plusieurs nouveaux indicateurs économiques seront publiés cet après-midi outre Atlantique et pourraient raviver les craintes à propos d'un ralentissement prononcé au niveau international...

Sur le front du Brexit, dont le dénouement est toujours aussi indécis, la Première ministre britannique Theresa May a renoncé pour l'instant à organiser un troisième vote à la Chambre des communes sur son accord de sortie de l'Union européenne, faute d'un nombre de voix suffisant en faveur du texte... Difficile à ce stade de savoir si l'affaiblissement de May est une bonne ou mauvaise chose dans l'optique d'un Brexit dans les règles...

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Airbus gagne 2,4% à presque 117 euros. Airbus et China Aviation Supplies Holding Company (CAS) ont signé un accord général (General Terms Agreement/ GTA) portant sur l'acquisition de 300 appareils Airbus au total par des compagnies chinoises. Ce GTA a été signé à Paris par Guillaume Faury (Président d'Airbus Commercial Aircraft et futur CEO d'Airbus), et Jia Baojun (Président de CAS), en présence du Président chinois Xi Jinping en visite officielle et du Président français Emmanuel Macron.

* TechnipFMC s'adjuge 1,5% à 20,6 euros, soutenu par le gain d'un "grand" contrat. Le groupe parapétrolier a en effet remporté auprès d'Eni un important contrat intégré d'ingénierie, d'approvisionnement, de construction, de transport et d'installation (iEPCI) pour le projet Merakes, situé au large de Balikpapan en Indonésie. Ce contrat porte sur cinq puits en eaux profondes et sur leur raccordement à l'unité flottante de production existante de Jangkrik en Indonésie, située à une distance de 50 kilomètres. Le projet comprend l'ingénierie, la fourniture des équipements, l'installation et la pré-mise en service des équipements sous-marins tels que les arbres sous-marins, un collecteur, des conduites flexibles à haute pression et de grand diamètre pour les grandes profondeurs, des ombilicaux et du matériel de distribution, des risers flexibles, des flowlines et des jumpers. Pour TechnipFMC, un "grand" contrat se situe entre 500 millions de dollars et 1 milliard de dollars.

* Sanctionnées hier, les valeurs pétrolières repartent aujourd'hui : CGG et Vallourec gagnent un peu plus de 3%.

* EDF (+0,1% à 12,3 euros) a conclu avec le groupe chinois China Energy Investment Corporation (CEIC) un accord sur un projet de développement de parcs éoliens en Chine pour environ un milliard d'euros.

VALEURS EN BAISSE

* Trigano (-7,4% à 69 euros) a réalisé au deuxième trimestre de son exercice 2018-2019 un chiffre d'affaires de 559,1 ME, en légère croissance de 1,3% à périmètre et taux de change constants. Sur le semestre, le chiffre d'affaires de 1,137 milliard d'euros est stable à périmètre et taux de change constants. Trigano prévient cependant que le phénomène de déstockage dans les réseaux de distribution de camping-cars devrait se prolonger au troisième trimestre de l'exercice.

* Pas de baisses vraiment significatives sur le CAC40 : Legrand et Saint-Gobain ferment la marche sur des replis inférieurs à 1%.

* Actia (-3,3% à 3,62 euros) : L'EBITDA, qui exclut l'impact des couvertures de change, se dégrade de 21,6% sur l'exercice, à 29,5 ME contre 37,6 ME en 2017. Avec une forte amélioration sur le 2ème semestre (+8,6 ME), le résultat opérationnel du Groupe ressort à 9,6 ME (2% du CA du Groupe), contre 19,8 ME en 2017. Le résultat net 2018 ressort à 9,2 ME, contre 8,5 ME au titre de 2017 (+8%) malgré la hausse de l'impôt 2018 (+1 ME), liée au redressement de plusieurs filiales étrangères.

* Scor (-1% à 38,07 euros) : le Conseil d'administration de Scor a décidé, de réaffirmer son total soutien à Denis Kessler et Augustin de Romanet. En conséquence, il recommande aux actionnaires de Scor de voter contre le projet de résolution déposé par CIAM, et en faveur des projets de résolution soumis par le Conseil d'administration de Scor, dont notamment le renouvellement de Augustin de Romanet en tant qu'administrateur de Scor et l'approbation de la rémunération de Denis Kessler.

* MBWS (-0,6% à 3,39 euros) a déclaré lundi s'être fixé un objectif d'Ebitda de 13 à 19 millions d'euros à l'horizon 2022 et viser un retour à un Ebitda positif à court terme après une perte brute d'exploitation de 28 millions en 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.