Mi-séance Paris : prises de bénéfices sur le CAC40

Mi-séance Paris : prises de bénéfices sur le CAC40©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 07 décembre 2020 à 12h00

LA TENDANCE

La semaine commence sur des prises de bénéfices avec un CAC40 en repli de 0,9% à 5.560 points. Vendredi, le CAC40 avait clôturé au-dessus des 5.600 points pour la première fois depuis le 26 février dernier, balayant ainsi 9 mois de crise sanitaire.

La tendance est également à la consolidation avant bourse ce lundi à Wall Street, après les records de fin de semaine dernière. Aux États-Unis, des avancées semblent palpables concernant le tant attendu plan de relance de l'activité économique. Un package pourrait donc voir le jour sous peu, les législateurs américains s'étant montrés prudemment optimistes sur le sujet. Les leaders européens discuteront eux aussi cette semaine d'un fonds de soutien de 750 milliards d'euros, tandis que la BCE doit doper son QE.

VALEURS EN HAUSSE

* Pas de hausses significatives sur le CAC40.

* Erytech Pharma (+9% à 8,74 euros) a fait état de résultats positifs de l'étude de phase 2 dans la leucémie aiguë lymphoblastique avec eryaspase.

* Bigben gagne encore 3,7% à 19,5 euros. Midcap Partners a revalorisé Bigben de 22 à 27 euros et maintient son avis 'achat'.

VALEURS EN BAISSE

* Société Générale perd 1,6% 18 euros. La banque rouge et noire a détaillé ce matin la réorganisation de sa banque de détail en France avec notamment le rapprochement à venir entre les enseignes Crédit du Nord et Société Générale et le renforcement du développement de sa banque en ligne Boursorama. Concernant le premier point, la banque de la Défense explique que la mesure va déboucher sur la fermeture de 600 agences, à environ 1.500, d'ici 2025. Si le groupe n'a pas indiqué l'impact de cette mesure sur l'emploi, il anticipe une réduction nette de sa base de coûts de plus de 350 millions d'euros en 2024 et d'environ 450 millions d'euros en 2025 par rapport à 2019. L'entité combinée entre Société Générale et Crédit du Nord vise par ailleurs une rentabilité des fonds propres normatifs dans le cadre de Bâle 3 d'environ 11% à 11,5% en 2025.

* BNP Paribas recule aussi de 2% à 44,8 euros.

* Plus forte baisse du CAC40, Kering recule de 2,4% à 587 euros. UBS a dégradé le dossier à 'neutre' avec une cible ramenée de 660 à 624 euros. Grâce à son portefeuille de marques fortes, à une stratégie numérique de premier plan et à une un contrôle financier strict, Kering s'est révélé être l'une des valeurs les plus résistantes du secteur en 2020 avec un titre en hausse de 3% depuis le premier janvier. Toutefois, à l'approche de 2021, une importante année de transition pour le principal actif du groupe Gucci (environ 80% de l'EBIT), le broker pense que le besoin à court terme de réinvestir dans la marque pourrait laisser un potentiel d'appréciation des bénéfices limité avec aucun catalyseur évident pour un nouveau re-rating.

* Arkema cède 1,5% à 93 euros. Morgan Stanley a dégradé Arkema à 'pondération en ligne' avec un objectif de cours ramené de 100 à 96 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.