Mi-séance Paris : prudence avant la FED

Mi-séance Paris : prudence avant la FED
Donald Trump et le président de la Fed Jerome Powell à Washington.

Boursier.com, publié le mercredi 18 septembre 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Peu d'évolution du CAC40 qui se maintient un peu au-dessus des 5.600 points, en légère hausse de 0,1% en fin de matinée à 5.620 points. En attendant la décision de ce soir de la Fed, peu d'initiatives sont prises par les investisseurs dans un contexte où la baisse des taux est devenue incertaine. Le baril de pétrole, qui a fortement animé le début de semaine, est relativement stable à 64 dollars le baril de Brent.

Après la BCE qui a annoncé la semaine dernière qu'elle était prête à de nouveau inonder les marchés de liquidités, comme voulaient l'entendre les marchés, c'est désormais à la Fed de jouer ! Le rendez-vous est fixé à 20 heures ce soir pour une baisse des taux des fed funds, la deuxième de l'année... Ou pas ! Le suspense sur une baisse est en effet désormais fort puisqu'il n'y a plus que 56,5% des investisseurs recensés par le panel Fedwatch de CME-Group à attendre une baisse d'un quart de point. 43,5% n'attendent plus rien de la Fed aujourd'hui ! Un rapport de force qui s'équilibre depuis la fin de la semaine dernière où la baisse d'un quart de point remportait quasiment tous les suffrages.

Dans un tel contexte, la Fed aura peut-être du mal à réaliser ce que souhaitent les marchés ! Il faut dire que la robustesse de la croissance américaine est telle que la doper artificiellement n'apparaît plus comme souhaitable pour de nombreux observateurs.

VALEURS EN HAUSSE

* EDF se distingue en s'adjugeant plus de 3% à 10,7 euros. Cette vive hausse est alimentée par la mise au point de l'énergéticien sur les problèmes, révélés au grand jour en début de semaine dernière, concernant des soudures pour des générateurs de vapeur, lesquels faisaient planer le spectre de la fermeture d'au moins 5 réacteurs nucléaires de son parc. "Une vingtaine de générateurs de vapeur sont potentiellement concernés, cela veut dire une petite partie du parc nucléaire français", indiquait de son côté Bernard Doroszczuk, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). EDF et Framatome ont finalement identifié 16 générateurs de vapeur installés sur six réacteurs en exploitation affectés par les écarts sur les soudures de certains équipements nucléaires. A ce stade de l'instruction technique concernant sur ces composants, EDF "estime que les écarts constatés ne remettent pas en cause l'aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat". Concernant les équipements non encore en service, sont concernés les 4 générateurs de vapeur et le pressuriseur du réacteur EPR de Flamanville 3, ainsi que 3 générateurs de vapeur neufs non encore installés destinés à la réalisation des chantiers de remplacement des générateurs de vapeur des réacteurs 5 et 6 de Gravelines.

* Groupe Gorgé (+6% à 14,2 euros) a fortement amélioré sa rentabilité au premier semestre avec un résultat opérationnel courant de 2,6 millions d'euros, contre -1,9 ME au premier semestre 2018, pour un chiffre d'affaires en hausse de 10% à 135,4 millions d'euros. La croissance a été portée par la bonne performance des activités Robotique et Aérospatial dans les Systèmes Intelligents de Sûreté et l'ensemble des activités dans le pôle Impression 3D. Au 30 juin 2019, le carnet de commandes atteint son plus haut niveau historique à 641,2 millions d'euros, multiplié par plus de 3 sur un an, bénéficiant du contrat majeur d'environ 450 millions d'euros de robotique navale pour les marines belge et néerlandaise dans le pôle Systèmes Intelligents de Sûreté.

* Ipsos s'offre un copieux gain de plus de 6% à 26,6 euros. Le titre de la société de sondages est porté par une note d'Exane BNP Paribas qui est passé de 'neutre' à 'surperformer' tout en portant son objectif de 22 à 30 euros. Les huit analystes suivant le dossier sont désormais unanimes puisque, selon le consensus 'Bloomberg', ils recommandent tous d''acheter' la valeur. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 31,35 euros.

* Kering gagne 0,4% à 463 euros. UBS est repassé de 'neutre' à 'achat' en ciblant un cours de 550 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Ubisoft Entertainment (-2,3% à 68,8 euros) a placé avec succès des obligations à option de conversion en actions nouvelles et/ou d'échange en actions existantes (Oceane) à échéance 2024 auprès d'investisseurs qualifiés uniquement, pour un montant nominal de 500 ME.

* Vallourec (-0,8% à 2,76 euros) a délibéré sur le plan de succession du Directoire, dont le mandat arrive à échéance le 15 mars 2020. Philippe Crouzet n'ayant pas souhaité voir son mandat renouvelé, le Conseil de Surveillance a mené un processus tant interne qu'externe pour la sélection de son successeur. Au terme de celui-ci, sur recommandation du Comité des Nominations, des Rémunérations et de la Gouvernance, le Conseil a choisi Edouard Guinotte pour lui succéder dans ses fonctions de membre et Président du Directoire à l'issue de son mandat. Il sera nommé pour quatre ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.