Mi-séance Paris : prudence avant le discours de la Fed

Mi-séance Paris : prudence avant le discours de la Fed©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 20 mars 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Après 1,13% de baisse hier , le rebond peine à se dessiner ce mardi, le CAC40 pointant à peine dans le vert en fin de matinée (+0,2% à 5.233 points) après un début de séance un peu mieux orienté. Il faut dire que Wall Street a lourdement chuté hier soir dans le sillage de Facebook. Si le réseau social continue à faire couler beaucoup d'encre, les opérateurs suivront également avec beaucoup d'intérêt le comité de politique monétaire de la Fed qui débute aujourd'hui sa réunion de deux jours. Pour son premier "FOMC", le nouveau patron de la banque centrale, Jerome Powell, devrait relever les taux de la Réserve fédérale, comme le prévoient plus de neuf économistes sur dix. Mais c'est surtout le discours de la Fed qui sera scruté de près dans la mesure où la banque centrale devrait communiquer ses nouvelles prévisions de croissance et d'inflation, ainsi qu'une mise à jour des fameux "dot plot", soit les anticipations de taux des gouverneurs.

VALEURS EN HAUSSE

* Kering est la plus forte hausse du CAC40 sur un gain limité à 1,2% autour de 382 euros. La filiale Puma a dévoilé de nouveaux objectifs à moyen terme avec l'ambition de porter sa marge opérationnelle proche de10% d'ici 2022.

* CGG gagne 4% à 1,65 euro. Barclays est passé de "souspondérer" à "surpondérer", avec un objectif de cours de 2,30 euros.

* Lisi (+7% à 36,7 euros) : Portzamparc est passé de renforcer à acheter, malgré un objectif de cours réduit de 42 à 40,80 euros.

* Ingenico (+2,3% à 68,2 euros) lance un programme de rachat d'actions sur 1 million de titres, qui sera bouclé d'ici la fin avril.

* Atari (+2% à 0,79 euro) : le groupe a donné quelques éléments additionnels sur l'Ataribox, qui devient l'Atari VCS. Les précommandes devraient être lancées en avril.

VALEURS EN BAISSE

* Bic (-6% à 77,3 euros) est pénalisé par le bureau d'études UBS qui a démarré ce matin le suivi du dossier sur une recommandation à la vente et un objectif de cours de 75 euros, le plus faible de la place.

* En hausse ce matin, Publicis cède désormais 0,5% à 58,8 euros. La société a pas mal de choses à se faire pardonner lors de la conférence investisseurs organisée à Londres aujourd'hui. La journée investisseurs, la première depuis 2013, vise à présenter le plan "Sprint to the Future". Ce projet tourne autour des changements structurels que connaît le secteur de la publicité, pour lesquels le groupe s'estime bien armé, notamment grâce à l'appui de sa division Publicis.Sapient. On s'épargnera le jargon sur le consommateur pour aller à l'essentiel : le groupe va déployer une feuille de route claire via six actions à réaliser d'ici 2020. Notamment, la stratégie passera pas des capacités renforcées au bénéfice des clients majeurs, des compétences mieux partagées au service du groupe entier et des investissements dans le personnel, les équipements et la croissance externe. La croissance organique devrait progressivement accélérer pour atteindre 4% en 2020.

* Total (-0,2% à 46,1 euros) fait toujours partie des compagnies pétrolières européennes préférées par les analystes de Barclays (objectif de cours de 60 euros).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.