Mi-séance Paris : prudence légitime avant la BCE

Mi-séance Paris : prudence légitime avant la BCE
Mario Draghi gouverneur BCE

Boursier.com, publié le jeudi 12 septembre 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Difficile d'aller plus haut pour le CAC40 avant le grand rendez-vous de la semaine : la réunion de la BCE tout à l'heure. La bourse de Paris évolue en légère baisse en attendant avec un CAC40 autour de 5.610 points (-0,1%).
Un rendez-vous attendu de pied ferme car la Banque centrale européenne pourrait choisir de réduire son taux de dépôt et/ou annoncer une relance de son programme de rachat d'actifs via un nouveau volet de "quantitative easing"... Certains analystes craignent d'ailleurs que les marchés ne soient trop optimistes à ce sujet : s'il paraît acquis que la BCE abaissera aujourd'hui son taux de dépôt, qui pourrait passer de -0,4% à -0,5%, assorti d'un système de paliers pour ne pas trop pénaliser les banques, la question de la reprise du programme de rachat d'actifs ("QE") est plus incertaine... Ce sujet ne fait pas l'unanimité au sein des membres du conseil de la BCE, l'Allemagne y étant notamment opposée.

Donald Trump a annoncé de son côté hier soir sur Twitter qu'à la demande du vice-Premier ministre et négociateur en chef chinois Liu He, et du fait de la célébration du 70ème anniversaire de la république populaire de Chine le 1er octobre, les USA avaient accepté, "par un geste de bonne volonté", de déplacer la date d'application des tarifs douaniers majorés de 25 à 30% sur 250 milliards de dollars d'importations provenant de Chine du 1er au 15 octobre.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Safran reprend 1,5% à 141 euros après trois séances précédentes de baisse. Le titre reste ainsi proche des ses récents sommets atteints après le relèvement des prévisions annuelles du groupe.

* Rubis (+4,4% à 54,1 euros) affiche au premier semestre 2019 un chiffre d'affaires de 2,73 milliards d'euros, en baisse de 5% à périmètre constant. Le résultat opérationnel courant augmente de 14% à périmètre constant pour atteindre 238 millions d'euros et le bénéfice net augmente de 13% à 157 ME. Rubis confirme que son activité opérationnelle devrait poursuivre sa progression sur le second semestre et continue à étudier des projets de développement, tant organiques que par acquisitions.

* Haulotte et Linedata évoluent en légère hausse après la publication de leurs résultats semestriels.

* Bouygues (+0,3%) a fait vite ! Le conglomérat, qui a annoncé hier soir son intention de céder 13% du capital d'Alstom, a fait part ce matin du succès de l'opération. Le groupe a vendu 29.150.000 titres au prix unitaire de 37 euros dans le cadre d'un placement accéléré auprès d'investisseurs institutionnels. La cession rapporte à Bouygues 1,079 milliard d'euros. A l'issue de cette opération, Bouygues reste le premier actionnaire d'Alstom avec 14,7% du capital social. Olivier Bouygues et la société Bouygues S.A. conservent leurs mandats d'administrateurs. Bouygues s'est engagé envers les banques en charge du placement à conserver pendant une période de 180 jours le solde de sa participation dans Alstom, sous réserve des exceptions d'usage.

* Worldline (+0,6%) a placé son émission obligataire senior à 5 ans d'un montant de 500 millions d'euros. Le coupon est de 0,25%, le rendement de 0,35%.

VALEURS EN BAISSE

* Alstom perd près de 5% à 37,5 euros avec un cours qui s'ajuste sur le prix de sortie partielle de Bouygues.

* Plus forte baisse du CAC40, AccorHotels perd 3% à 38,3 euros alors que JP Morgan est repassé à 'souspondérer' sur le groupe hôtelier avec un cours cible ajusté en baisse à 35,50 euros.

* Groupe Open (-6%) affiche sur ce premier semestre 2019 des résultats en fort retrait avec un résultat opérationnel courant de -53% à 5,8 ME. Cette contre-performance de l'activité IT s'explique principalement par une baisse de l'effectif productif de 50 collaborateurs, une diminution du recours à la sous-traitance pour une mise en conformité qui se prolongera sur l'année 2019 et un taux d'occupation en baisse. La SSII vise un résultat opérationnel courant du second semestre qui devrait être en progression par rapport au premier, ainsi que celui de l'année 2020 par rapport à 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.