Mi-séance Paris : PSA Groupe et L'Oréal dopent le CAC40

Mi-séance Paris : PSA Groupe et L'Oréal dopent le CAC40©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 30 octobre 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Même si la progresse est modeste, +0,27% à 5.755 points en fin de matinée, le CAC 40 évolue sur un nouveau plus haut annuel qui correspond aussi au meilleur niveau de la bourse de Paris depuis presque 12 ans. La performance du jour est largement attribuée aux progressions de PSA Groupe suite aux discussions confirmées avec Fiat Chrysler et de L'Oréal qui bat des records après un troisième trimestre en vive croissance.

La réunion de la Fed, qui a débuté hier, se termine ce mercredi. Le communiqué monétaire sera publié à 19 heures ce soir, alors que la conférence de presse de Jerome Powell se tiendra à 19h30. D'après l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une baisse des taux d'un quart de point à 1,50-1,75%, qui constituerait le troisième assouplissement comparable de l'année, se situe à 96,2% - contre moins de 4% de chances d'un statu quo à 1,75-2%...

Valeurs en hausse

* En tête du CAC40, L'Oréal grimpe de 7% à 262 euros, au sommet historique suite aux derniers chiffres particulièrement robustes d'activité. Le groupe affiche un chiffre d'affaires de 21,99 milliards d'euros à neuf mois, en croissance de 7,5% à données comparables, de +8,5% à taux de change constants et de +10,7% à données publiées. Le groupe évoque une forte croissance des Divisions L'Oréal Luxe et Cosmétique Active, ainsi qu'une poursuite de la dynamique des principaux moteurs de croissance : Asie Pacifique, soin de la peau, Travel Retail et e-commerce. Pour le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires totalise 7,18 milliards d'euros, en progression de 7,8% à comparable et 11% en données publiées... Ainsi, la croissance du 3ème trimestre dépasse les attentes de marché.

* PSA Groupe bondit de 6% à 26,45 euros. Suite aux récentes informations presse sur le possible rapprochement de Groupe PSA et FCA Group (Fiat Chrysler Automobiles), Groupe PSA a confirmé que des discussions étaient bien "en cours en vue de créer l'un des principaux groupes automobiles mondiaux". Dans un communiqué tout aussi concis, FCA indique que "suite aux récents rapports à propos d'une potentielle combinaison d'activités entre Groupe PSA et FCA Group, Fiat Chrysler Automobiles N.V. confirme des discussions en cours visant à créer l'un des principaux groupes de mobilité dans le monde". FCA n'a toutefois "rien d'autre à ajouter à ce stade"...

Du côté des brokers, la Commerzbank vient de rehausser sa recommandation sur PSA Groupe d''alléger' à 'achat', portant son objectif de 23 à 28 euros. Jefferies affirme également un conseil d'achat et fixe une cible comparable. MainFirst Bank est 'neutre' et vise 27 euros. Selon Bloomberg, 14 spécialistes sont actuellement acheteurs sur PSA, contre 5 à conserver et 7 à la vente. L'objectif moyen à 12 mois ressort à 25,03 euros.

* EssilorLuxottica (+1%). Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires consolidé du groupe EssilorLuxottica s'est élevé à 4,31 MdsE, en croissance de 5,2% à taux de change constants, soit un niveau supérieur à l'objectif de croissance de 3,5% à 5%. Cette accélération par rapport aux premier et deuxième trimestres (+3,7% et + 4,1% respectivement) a principalement été réalisée par les divisions Verres et matériel optique et Vente au détail. EssilorLuxottica confirme ses objectifs financiers pour 2019. Incluant les synergies, et à taux de change constants, le groupe prévoit une croissance du chiffre d'affaires entre 3,5% et 5%, une croissance du résultat opérationnel ajusté de 0,8x à 1,2x celle du chiffre d'affaires et une croissance du résultat net ajusté de 1x à 1,5x celle du chiffre d'affaires.

* En baisse ce matin, Airbus gagne désormais 1,4% à 127,5 euros, suite à l'annonce des résultats à neuf mois et à une réduction des objectifs de livraisons. Le chiffre d'affaires consolidé représente 46,2 milliards d'euros contre 40,4 milliards d'euros un an avant, reflétant essentiellement la hausse des livraisons, un mix favorable et l'évolution des taux de change. Airbus a livré un total de 571 avions commerciaux contre 503 un an plus tôt. Airbus Helicopters a livré 209 unités (contre 218 un an avant) et enregistré un chiffre d'affaires stable, la croissance du volume d'activité de services ayant compensé l'échelonnement des programmes. En septembre, La hausse du chiffre d'affaires d'Airbus Defence and Space a été essentiellement soutenue par les activités de Military Aircraft.

* Mersen (+4%) a réalisé au 3ème trimestre 2019 un chiffre d'affaires consolidé de 234 ME en croissance organique de 2,5%. En tenant compte d'un effet de change légèrement favorable, le chiffre d'affaires est en croissance totale de plus de 5%. La société maintient ses objectifs pour l'année 2019 avec une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre 4% et 5% et une prévision de marge opérationnelle courante comprise entre 10,5% et 10,7%, avant impact de l'application de la norme IFRS16.

* Suez (+0,5%) a légèrement relevé sa prévision 2019 de chiffre d'affaires, attendu désormais dans le haut de l'intervalle cible de croissance organique (2% à 3%). Tous les autres objectifs fixés pour 2019 sont confirmés : EBIT en croissance organique de +4% à 5%, FCF en croissance d'environ +7% à 8%, ratio d'endettement (dette nette/EBITDA) d'environ 3 fois en 2019 et volonté de poursuivre la baisse du ratio d'endettement en 2020. A fin septembre, le chiffre d'affaires est en croissance organique de 3,2% à 13,13 milliards d'euros avec une contribution positive de chacune des divisions. L'EBIT dépasse 1 milliard d'euros, en croissance organique de 4,2%, tirée notamment par les divisions Recyclage & Valorisation et International.

Valeurs en baisse

* La publication décevante du groupe Bénéteau emporte le titre en forte baisse d'environ 14% à 8,5 euros... Le fabricant de bateaux n'a pas réussi à stabiliser sa marge opérationnelle courante sur l'exercice 2018-2019, celle-ci reculant à 6,1% (6,8% en 2017-2018) alors qu'elle était attendue quasi stable. Bien que les premiers salons de la saison en Europe se soient déroulés dans une ambiance positive avec un bon accueil des nouveaux modèles lancés, Bénéteau a prévenu que ses objectifs formulés pour 2020 (marge opérationnelle courante à 8,5% du chiffre d'affaires, hors MCY) semblent difficiles à atteindre dès cet exercice. Bénéteau communiquera le 4 février prochain ses perspectives pour l'exercice 2019-2020 et un nouveau plan stratégique sera par dévoilé à l'occasion d'un Capital Market Day le 29 avril 2020 avec la publication des résultats semestriels le même jour.

* Seb (-5% à 131,5 euros) a ajusté légèrement son objectif 2019 de croissance organique des ventes, qui devrait s'établir entre +6% et +7%, contre plus de 7% annoncé fin juillet. Le groupe a confirmé par ailleurs son objectif d'une progression autour de +6% de son Résultat Opérationnel d'Activité 2019 publié, dans un contexte devises et matières qui s'avère plus favorable qu'anticipé...

* Face à l'offensive de PSA au niveau international, Renault accuse le coup et recule de 4% à 47,4 euros.

* TF1 perd 7% à 7,55 euros après ses comptes sur 9 mois et malgré des prévisions annuelles confirmées.

* Total (-0,2%) a publié ce mercredi un recul de 29% de son résultat net au troisième trimestre à 2,8 Mds$. Le géant pétrolier précise que son flux de trésorerie d'exploitation a de son côté progressé de 43% sur le trimestre écoulé à 8,21 Mds$. "Total continue d'afficher une bonne solidité financière avec un taux d'endettement de 17,2% hors leases", a déclaré Patrick Pouyanné, le PDG de Total. Le groupe a confirmé dans le même temps ses objectifs financiers. Comme annoncé fin septembre, Total compte faire croître son dividende de 5% à 6% par an au lieu de 3% par an comme annoncé précédemment...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.