Mi-séance Paris : quatrième séance dans le rouge

Mi-séance Paris : quatrième séance dans le rouge©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 mars 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

La Bourse de Paris limite ses pertes en fin de matinée, le CAC40 cédant 0,3% à 5.925 points après être passé sous les 5.900 points un peu plus tôt. Le CAC40 recule quand même de plus de 2% sur 4 jours après trois séances précédentes dans le rouge.

Le "10 ans" américain a pourtant reflué, désormais à 1,62%, mais à ce stade c'est trop peu pour regagner la confiance des investisseurs envers le marché actions. Jerome Powell, président de la Fed, qui a estimé une fois de plus hier que la poussée inflationniste était provisoire, s'exprimera encore ce mercredi. Auditionné hier par la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, Powell a donc maintenu que la reprise de l'économie et la hausse des prix n'allaient pas entraîner d'inflation durable. Ainsi, l'inflation devrait augmenter durant l'année, mais sa hausse ne devrait être ni importante, ni persistante.

VALEURS EN HAUSSE

* En tête du CAC40, Carrefour gagne 2,4% à 15,1 euros. Carrefour Brasil a conclu un accord avec Advent International et Walmart en vue de l'acquisition de Grupo BIG Brasil SA, troisième acteur de la distribution alimentaire au Brésil. Cette acquisition renforce la présence de Carrefour Brésil sur ce marché au potentiel de croissance important. Elle lui permettra d'offrir aux consommateurs brésiliens une gamme élargie de produits et de services à des prix plus compétitifs. La transaction valorise Grupo BIG à une valeur d'entreprise de 7 Md BRL1 (environ 1,1 MdE). Cette acquisition offre un potentiel de synergies significatif dès la première année, se renforçant progressivement pour atteindre une contribution nette à l'EBITDA de 1,7 Md BRL (environ 260 ME) additionnels en base annuelle, 3 ans après la réalisation effective de la transaction.

* EssilorLuxottica (+1,2% à 133,3 euros) a confirmé que la Commission Européenne a autorisé l'acquisition de GrandVision, après un examen approfondi, dont la durée a été considérablement allongée en raison de la pandémie de COVID-19. Cette autorisation a été accordée sous réserve de la cession par EssilorLuxottica d'environ 350 magasins d'optique en Belgique, aux Pays-Bas et en Italie.

* STMicroelectronics gagne 1% à 31,7 euros. Alors que le monde fait face à une pénurie de composants électroniques, dont la très grande majorité est produite en Asie, le géant américain Intel a indiqué hier soir vouloir investir 20 milliards de dollars pour construire deux unités de production de microprocesseurs aux Etats-Unis, en Arizona. Intel, qui dispose déjà de 4 usines aux Etats-Unis, a précisé que son choix avait des "implications de sécurité nationale", au moment où les Etats-Unis et la Chine s'affrontent pour dominer les technologies mondiales. L'annonce confirme qu'Intel entend continuer de produire lui-même une grande partie de ses puces, plutôt que de les concevoir et d'en confier la fabrication à des fondeurs, généralement basés en Asie.

VALEURS EN BAISSE

* En baisse de 2% à 11,9 euros, Engie ferme la marche sur le CAC40 en matinée. Le titre du groupe énergétique est victime d'une note de HSBC qui a dégradé son opinion à 'conserver' tout en réduisant son objectif de 15,7 à 13,6 euros. La banque estime que le statut de "piège à valeur" (value trap) de l'entreprise "persistera pour encore un moment". Bien qu'encouragé par les plans de simplification du groupe, HSBC ne croit pas que la société puisse "réduire ses aspérités et atteindre la cohérence qui permettrait de réduire sa décote".

* L'Oréal (-0,8% à 319 euros) a annoncé un investissement minoritaire dans la start-up suisse de technologie environnementale Gjosa. Cette société développe des solutions d'économie d'eau. L'Oréal et Gjosa travaillent ensemble depuis 2015 pour optimiser les technologies de rinçage des shampoings dans le but de limiter la quantité d'eau utilisée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.