Mi-séance Paris : quatrième séance de hausse consécutive

Mi-séance Paris : quatrième séance de hausse consécutive
L'Oréal stand

Boursier.com, publié le vendredi 16 avril 2021 à 12h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 s'offre une quatrième séance de hausse consécutive en progressant encore de 0,6% autour de 6.270 points en fin de matinée. Les baisses significatives sur les valeurs du CAC40 sont toujours très rares, ce qui permet à l'indice parisien de profiter à plein des meilleures performances du palmarès. Un palmarès dans lequel le secteur bancaire garde une bonne place, accompagné aujourd'hui de l'automobile qui réagit aux chiffres explosifs du mois de mars pour le marché automobile européen.

Wall Street est attendue sans réel changement ce vendredi après les nouveaux records atteints hier soir. Le sentiment de marché reste néanmoins dominé par l'optimisme sur la reprise économique grâce aux progrès des campagnes de vaccination et s'appuie sur une série d'indicateurs américains et chinois encourageants : après la vague d'indicateurs solides publiés jeudi aux Etats-Unis, la Chine a fait état d'une croissance historique de 18,3% sur un an au premier trimestre (expliquée en partie par une base de comparaison très favorable).

VALEURS EN HAUSSE

* Renault grimpe de 3% à 36,4 euros et Stellantis de 1,6% à 15,26 euros. Les immatriculations de voitures particulières neuves dans l'Union européenne ont donc augmenté de 87,3% le mois passé, à 1.062.446 unités. Des gains à trois chiffres ont été enregistrés par trois des quatre plus grands marchés de l'UE : l'Italie a connu la plus forte hausse (+497,2%), suivie de la France (+191,7%) et de l'Espagne (+128%). Le marché allemand doit se contenter d'une progression de 35,9%. n sursaut à nuancer toutefois puisqu'il résulte de la base de comparaison exceptionnellement basse de l'année dernière en raison des restrictions strictes imposées par les différents gouvernements pour faire face au début de la pandémie de Covid-19. Ce bond porte la hausse du marché automobile européen à 3,2% sur l'ensemble du premier trimestre avec 2,6 millions de véhicules immatriculés au total. L'Italie et la France affichent une performance positive (respectivement +28,7% et +21,1%). En revanche, l'Espagne (-14,9%) et l'Allemagne (-6,4%) voient toujours leur marché respectif reculer.

* Fnac Darty avance de 2,1% à 56 euros en fin de matinée. Les investisseurs saluent la belle performance du distributeur de produits culturels au premier trimestre. Le groupe a réalisé sur la période un chiffre d'affaires de 1,818 milliard d'euros, en hausse de 21,7% en données comparables et de +22% en données publiées. Cette performance qualifiée de solide a été réalisée en dépit des restrictions sanitaires qui ont perduré tout au long du trimestre dans l'ensemble des pays où le groupe opère. La très bonne dynamique du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2021 a été soutenue par les ventes réalisées sur le canal digital ainsi que par le report d'une partie des ventes des magasins fermés vers les magasins restés ouverts, soulignant la pertinence du modèle omnicanal. Fnac Darty maintient ses perspectives pour 2021 et vise une légère croissance du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel courant par rapport à 2020.

* Vetoquinol grimpe de 4% à 103 euros après avoir enregistré un solide niveau d'activité à 128 ME pour les trois premiers mois de l'exercice 2021, en progression de +28% à changes constants et de +24% à données publiées.

* Virbac s'envole de 14% à 266 euros, dopé par un excellent début d'exercice et le relèvement de ses objectifs 2021. Le laboratoire pharmaceutique français dédié à la santé animale a fait état d'un chiffre d'affaires de 266,5 millions d'euros au premier trimestre, en progression de 17,5% hors Sentinel (+7,6% à périmètre réel), et ce malgré un effet de base défavorable lié aux achats par anticipation constatés au premier trimestre 2020 avant les différents confinements. À parités et périmètre constants, la croissance ressort à +22,6% portée par le dynamisme du marché de la santé animale (augmentation des visites chez le vétérinaire).

VALEURS EN BAISSE

* Seule baisse significative sur le CAC40, L'Oréal rend 2% à 335,5 euros. Le numéro 1 mondial des cosmétiques, qui évolue sur des sommets en Bourse, a pourtant fait état hier soir d'une croissance organique de 10,2% au premier trimestre mais le consensus était positionné un peu plus haut, à 10,5%. Le chiffre d'affaires a progressé de 5,4% à 7,61 milliards d'euros, en accélération par rapport à la hausse de 4,8% enregistrée au quatrième trimestre, grâce notamment au dynamisme de la région Asie-Pacifique, Chine en tête, et à la vigueur des ventes en ligne de produits de beauté. Les analystes de Bernstein évoquent un très bon début d'année mais souligne aussi la moindre performance de la division des Produits Grand Public en raison de sa forte exposition au maquillage, où la demande est plus limitée en ces temps de confinement par rapport à d'autres produits comme les soins de la peau.

* Kaufman & Broad rechute de 5% sous les 40 euros alors que le groupe a annoncé des résultats qualifiés de "conformes aux attentes", avec, en fin de trimestre, un excédent de 21,4 millions d'euros de trésorerie nette (hors dette IFRS 16) et une capacité financière de 425,1 millions d'euros. Ils attestent également de sa capacité à préparer l'avenir reflétée par la progression de 8,2% de la réserve foncière et la hausse du Backlog global (+5%) comme du Backlog Logement (+12,5%). A court terme, le calendrier des élections à venir sur les douze prochains mois devrait continuer à peser sur le rythme de délivrance des permis de construire. Dans ce contexte, Kaufman & Broad anticipe un niveau de ses réservations en 2021 comparable à celui de 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.