Mi-séance Paris : retour au calme !

Mi-séance Paris : retour au calme !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 décembre 2017 à 12h00

LA TENDANCE

A nouveau un palmarès bien calme sur les valeurs du CAC40 avec aucune variation de cours supérieure à 1%, que ce soit à la hausse ou à la baisse. Quant à l'indice de la bourse de Paris, il reperd quelques points à 5.418 points (-0,15% en fin de matinée) après avoir été porté hier par la hausse des cours du pétrole et l'annonce de deux OPA majeures (Atos/Gemalto et Unibail-Rodamco/Westfield). A l'approche d'importantes réunions de politique monétaire, Wall Street a vécu une séance calme mardi, terminant en ordre dispersé. Les indices Dow Jones et S&P 500 ont fini sur de nouveaux records, tandis que le Nasdaq a légèrement reculé. La Fed a entamé mardi une réunion de deux jours, qui devrait se solder par une nouvelle hausse des taux. La BCE et la banque d'Angleterre se réunissent jeudi, et devraient maintenir un statu quo monétaire, selon le consensus.

VALEURS EN HAUSSE

* STMicroelectronics (+0,4% à 18,72 euros) a repris la croissance externe en s'offrant Atollic, une société spécialisée dans la fourniture d'outils de développement logiciel, notamment l'environnement de développement intégré TrueSTUDIO, pour 7 M$ plus un éventuel earn-out de 1 M$.

* Air France KLM (+0,7% à 12,72 euros). La compagnie low-cost concurrente easyJet va créer 15 nouvelles lignes depuis la France l'an prochain. Elle espère dépasser les 20 millions de passagers dans l'hexagone dès l'été.

* Unibail-Rodamco gagne 0,8% à 216,6 euros. Le rachat de Westfield par Unibail divise la communauté financière comme en attestent les commentaires publiés ce matin par plusieurs bureaux d'analyses. Parmi les optimistes, Degroof Petercam relève sa recommandation d'accumuler à acheter sur Unibail-Rodamco, en visant 250 euros contre 235 précédemment. ING reste quant à lui toujours acheteur avec 255 euros dans le viseur, en indiquant qu'il s'agit "de la meilleure des transactions possibles pour Unibail-Rodamco", qui met ainsi la main sur un solide portefeuille d'actifs de haute qualité, en améliorant ses positions concurrentielles. Quant à la dilution, elle est jugée limitée et justifiée alors que le groupe français dispose d'une marge d'endettement importante.

* TF1 (+0,4% à 12,77 euros) s'est mis d'accord avec Axel Springer sur un rachat d'Auféminin.com sur la base de 38,74 euros l'action. Une fois cette acquisition réalisée, TF1 déposera une offre publique d'achat obligatoire simplifiée au même prix sur le solde du capital. La finalisation de la transaction pourrait intervenir dans le courant du 1er semestre 2018.

VALEURS EN BAISSE

* Airbus (-0,80% à 86,53 euros) : les rumeurs de remaniement à la tête du groupe connaissent un nouveau rebondissement. Le site internet du 'Figaro' affirme que Thomas Enders aurait renoncé à briguer un troisième mandat en 2019. Un départ qui entraînerait aussi celui du numéro deux du groupe, Fabrice Brégier, directeur général délégué.

* Nexans (-0,2% à 54 euros) a présenté son plan stratégique à horizon 2022 avec pour ambition d'accroître ses revenus de 25 % sur la base de son périmètre actuel d'activités, d'augmenter d'environ 50 % son EBITDA pour atteindre 600 millions d'euros et délivrer un ROCE supérieur à 15%.

* Sanofi (-0,5% à 74,6 euros) et Regeneron ont des résultats positifs à partager en phase II pivot avec cemiplimab dans le carcinome épidermoïde cutané (CEC) au stade avancé, la deuxième forme de cancer de la peau la plus mortelle après le mélanome. Une demande de mise sur le marché sera soumise à la FDA et à l'EMA début 2018. Le laboratoire tient par ailleurs une journée R&D pour dévoiler son potentiel.

* Carmat (-2,6% à 20,3 euros) a levé 52,9 ME à 20 euros pièce, dans le cadre de l'augmentation de capital annoncée plus tôt dans le mois. Les 2.645.000 actions nouvelles représentent 41,5% du capital existant de Carmat. Le produit net de l'opération va fournir à Carmat les moyens de poursuivre son développement.

* Déjà en nette baisse hier, Worldline perd encore 4,4% à 36,5 euros. Les avis sont toujours partagés sur le marché entre ceux qui pensent que les ambitions de croissance externe de Worldline seront contrariées par la proposition de rachat de Gemalto formulée par la maison-mère Atos, et ceux qui estiment que cela ne change pas vraiment la donne...

 
2 commentaires - Mi-séance Paris : retour au calme !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]