Mi-séance Paris : retour au-dessus des 5.000 points !

Mi-séance Paris : retour au-dessus des 5.000 points !©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 novembre 2020 à 12h00

LA TENDANCE

La victoire, établie durant le week-end, de Joe Biden à l'élection présidentielle américaine, propulse le CAC40 directement au-dessus des 5.000 points. L'indice parisien évolue en hausse d'environ 1,5% depuis ce matin et cette tendance relègue la crise sanitaire au second plan. Tous les marchés boursiers profitent de cette issue jugée favorable. Le maintien d'un Sénat à majorité républicaine a aussi de quoi rassurer les marchés américains puisque les mesures de hausses d'impôts sur les entreprises de Biden n'en seront que plus difficiles à mettre en place.

Joe Biden a lancé les préparatifs de la transition après l'annonce samedi par les médias américains de sa victoire dans l'Etat de Pennsylvanie, qui l'assure de disposer de la majorité des grands électeurs. De son côté, Trump n'a toujours pas l'intention de concéder la défaite. Les premières plaintes pour fraudes devraient être déposées d'ici la fin de semaine. Ses avocats assurent disposer d'une douzaine de témoignages. Quoiqu'il arrive il reste à la Maison Blanche jusqu'au 20 janvier prochain, date du passage de témoin.

VALEURS EN HAUSSE

* Société Générale (+4,3% à 13,64 euros) va à nouveau réorganiser et tailler dans les effectifs de sa Banque de Financement et d'Investissement (BFI). La Banque de la Défense vient ainsi d'annoncer la suppression d'environ 640 emplois en France, sans départs contraints. Certains projets sont liés à la mise en oeuvre des adaptations décidées et annoncées début août pour réduire le profil de risque des activités de produits structurés crédit et actions. Ces projets concernent ainsi les activités de marché et les fonctions associées et contribueraient à l'objectif de réduction de 450 ME des coûts d'ici 2022-2023 pour améliorer la rentabilité de ces activités, tout en maintenant une position de leader sur la franchise solutions d'investissement. Par ailleurs, le métier titres et certaines Directions centrales (risques, conformité, ressources humaines et communication) envisagent des ajustements d'organisation pour améliorer leur efficacité opérationnelle et répondre aux enjeux spécifiques de leurs activités.

* Les valeurs bancaires profitent globalement du fort rebond des marchés depuis une semaine : Crédit Agricole et BNP Paribas gagnent environ 3%.

* Airbus s'adjuge 3,8% à 72,7 euros. Le géant de l'aéronautique a livré 72 appareils en octobre, marquant une nette progression de 26,3% par rapport à septembre. Comme le souligne Oddo BHF, ce chiffre consolide le commentaire du CEO d'Airbus qui indiquait que la cadence de 40 pour la famille A320 était à ses yeux solide en dépit de l'arrêt du mouvement de réintroduction des capacités depuis la fin de l'été. La société a par ailleurs enregistré 11 nouvelles commandes sur le mois, dont 6 ACJ TwoTwenty récemment commercialisés, 4 unités de la famille A320neo et 1 ACJ 320neo.

* Total gagne 1 ,4% à 28 euros. Dans le sillage des places boursières, le baril de pétrole pointe en forte hausse ce lundi, dans le vert pour la troisième séance consécutive. Malgré les craintes toujours fortes du côté de la demande, le regain d'appétit pour le risque à la suite de l'élection de Joe Biden aux Etats-Unis et la baisse confirmée du dollar profitent au baril.

* Eurazeo bondit de plus de 3% à 43,5 euros. La société d'investissement est dopée par une note de Jefferies qui a rehaussé à l''achat' son opinion sur la valeur. A la suite de ce changement, les onze analystes, répertoriés par 'Bloomberg', qui suivent le titre recommandent sont désormais positifs sur la valeur. L'objectif moyen à douze mois est fixé à 60 euros. Le groupe a par ailleurs annoncé un investissement de 56 millions d'euros dans l'acquisition de la majorité du capital de la marque suédoise de mode Axel Arigato.

* Orange (+0,9% à 9,51 euros) Roumanie va acquérir un bloc majoritaire de 54 % du capital de Telekom Romania Communications, dans le cadre d'une transaction "qui accélérera considérablement la stratégie d'Orange de devenir l'opérateur convergent de référence pour les abonnés en Roumanie". Orange paiera 268 ME, net de dette et de trésorerie et sous réserve d'ajustements usuels à la réalisation de la transaction, correspondant à une valeur d'entreprise totale de 497 ME pour 100 % de TKR et pour sa base d'abonnés convergents.

VALEURS EN BAISSE

* Aucune baisse parmi les valeurs du CAC40.

* Quasiment aucune baisse significative sur le SBF120 : Rubis cède 1,2% et Ipsos 0,7%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.