Mi-séance Paris : retour sous les 5.400 points pour le CAC40

Mi-séance Paris : retour sous les 5.400 points pour le CAC40©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 20 mai 2019 à 12h00

LA TENDANCE

Le début de séance relativement stable laisse place désormais à une correction assez nette avec un CAC40 en baisse de 0,8% sous les 5.400 points. Le secteur des semi-conducteurs est affecté par les sanctions américaines à l'encontre du fabricant chinois Huawei. Le climat demeure pesant : pas d'avancée nouvelle sur le front americano-chinois et peut-être la réactivation d'un front de tensions entre les Etats-Unis et l'Iran... Les investisseurs guettent avec attention l'évolution de la situation avec l'Iran, alors que Donald Trump a ni plus ni moins menacé le pays de destruction dimanche. Washington accuse la République islamique de préparer des "attaques" contre les intérêts américains au Moyen-Orient, et a renforcé depuis une semaine sa présence militaire dans le Golfe, dépêchant un porte-avions et des bombardiers B-52, ainsi qu'un navire de guerre transportant des véhicules, notamment amphibies, ainsi qu'une batterie de missiles Patriot.

VALEURS EN HAUSSE

* Pas de hausses significatives sur le CAC40. Les valeurs pétrolières ne font que résister malgré les tensions sur le baril (72,4 dollars le Brent). Total grappille quand même 0,4% à 49,35 euros.

* Biom'up flambe de 36% à 2,85 euros après avoir communiqué pour la première fois un objectif de ventes d'Hemoblast Bellows (incluant son applicateur laparoscopique) au niveau mondial de l'ordre de 4 ME à 4,5 ME pour 2019. Cet objectif de ventes pour 2019 représente plus de sept fois le chiffre d'affaires global de 627 KE annoncé par la société en avril pour Hemoblast Bellows au titre de l'exercice 2018. En termes de dépenses d'exploitation, la société prévoit, comme elle l'a déjà annoncé, une diminution significative en 2019 par rapport à 2018, lui permettant d'estimer pouvoir atteindre le point d'équilibre en termes de rentabilité opérationnelle sur une base trimestrielle au cours du second semestre 2021.

* Tikehau (+1% à 20,6 euros) Capital Advisors, principal actionnaire de Tikehau Capital SCA, annonce ce jour des engagements fermes et irrévocables portant sur 195 millions d'euros de nouveaux fonds propres provenant de partenaires institutionnels dans le cadre d'une augmentation de capital d'au moins 300 millions d'euros.

* Bouygues gagne 0,4% à 33,1 euros. Le Credit Suisse repasse de 'neutre' à 'surperformance' sur le dossier avec un objectif de cours ajusté à 40 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Plus forte baisse du CAC40, STMicroelectronics recule de près de 7% à 14,5 euros alors que selon le 'Nikkei', le groupe franco-italien prévoit pour l'heure de maintenir ses livraisons de composants à l'équipementier chinois Huawei. Citant des personnes au fait du dossier, le journal japonais a rapporté que le fabricant allemand de puces Infineon avait, pour sa part, décidé de suspendre ses livraisons à Huawei à la suite d'un décret américain entré en vigueur vendredi plaçant le géant asiatique sur une liste noire. Huawei fait partie des dix plus gros clients de STM.

* Soitec perd aussi 5,6% sous les 80 euros.

* Société Générale perd 2% à 25,2 euros. Jefferies est toujours à 'conserver' sur la Société Générale avec un objectif de cours ajusté à 26,80 euros.

* Natixis recule de 2% à 5 euros. Le flux vendeur sur la banque du groupe BPCE est à relier à une note de Kepler Cheuvreux qui a dégradé la valeur d''acheter' à 'conserver' tout en réduisant son objectif de 5,2 à 4,9 euros.

* Boiron limite sa baisse à -5% autour de 41,5 euros. Le groupe dispose de 10 jours pour transmettre des commentaires écrits ou pour demander une audition auprès de la HAS. Cette procédure permettra aux laboratoires de présenter leurs arguments quant au bien-fondé de la prise en charge des médicaments homéopathiques. A l'issue de cette procédure, la HAS rendra un avis définitif qui sera transmis à la Ministre des Solidarités et de la Santé pour décision. La cotation des actions Boiron, suspendue jeudi 16 mai, a repris ce matin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.