Mi-séance Paris : stabilité du CAC40 malgré la bonne orientation des banques

Mi-séance Paris : stabilité du CAC40 malgré la bonne orientation des banques©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 21 octobre 2019 à 12h00

LA TENDANCE

La consolidation se poursuit ce lundi avec un CAC40 sans réelle tendance et proche de l'équilibre en fin de matinée à 5.640 points. Les investisseurs pensaient vendredi soir à la clôture que la question du Brexit serait résolue à leur retour lundi matin. C'est loin d'être le cas, à 10 jours d'une sortie sans accord, "hard Brexit". La Chambre des communes britannique a en effet adopté samedi un amendement reportant l'approbation par le Parlement de l'accord conclu entre Londres et Bruxelles et contraignant le Premier ministre à demander à l'UE un nouveau report de la date du divorce.

Entre un Brexit qui n'en finit pas de finir et un conflit commercial qui s'éternise depuis plus d'un an et demi, les marchés, qui redoutent par-dessus tout l'incertitude, sont servis... La déclaration, samedi, de Liu He, vice-Premier ministre qui mène les négociations pour Pékin, est quand même apparue particulièrement apaisante. Il a en effet souligné que les deux puissances ont "réalisé des progrès significatifs dans de nombreux domaines, jetant les bases importantes de la signature d'un accord par étapes". "Mettre fin à l'escalade de la guerre commerciale profite à la Chine, aux Etats-Unis et au monde entier", a-t-il ajouté.

VALEURS EN HAUSSE

* Les banques sont bien orientées avec Société Générale en tête du CAC40 (+2,8% à 26,8 euros). BNP Paribas et Crédit Agricole gagnent aussi près de 2%. Le taux à 10 ans de la France (OAT) poursuit sa remontée pour revenir proche de 0.

* Carrefour (+2,4% à 15,7 euros) publiera demain soir ses ventes du troisième trimestre.

* Sartorius Stedim Biotech (+3% à 129,8 euros) poursuit sa croissance avec une hausse à 2 chiffres de son chiffre d'affaires, ses prises de commandes et son résultat au cours des 9 premiers mois de l'exercice 2019. Durant les 9 premiers mois de 2019, le chiffre d'affaires s'est établi à 1.076,7 millions d'euros, soit une augmentation à taux de change constant de 18,1% (déclaré : +20,2%). Les prises de commandes) ont bondi de 18% (déclaré : +20%) pour atteindre 1.147,1 millions d'euros.

* Solocal gagne 5% à 0,84 euro, dopé par la confirmation de ses objectifs 2019. Malgré un recul du chiffre d'affaires de 11,1% au troisième trimestre, le groupe a confirmé ses perspectives annuelles, à savoir, un retour à la croissance des ventes Digital sur le second semestre et une stabilisation sur l'ensemble de 2019, une croissance modérée de l'EBITDA récurrent en 2019 et une dynamique de croissance qui doit se poursuivre sur les prochains trimestres.

* Abivax (+13,5% à 9,28 euros) a présenté en effet des résultats cliniques qualifiés de "remarquables" sur l'efficacité et la tolérance après 12 mois d'ABX464 dans son étude de maintenance dans la rectocolite hémorragique, au cours de la conférence UEG (United European Gastroenterology). Le groupe annonce qu'après 12 mois de traitement par le candidat médicament oral ABX464, 75% des patients inclus dans l'étude de maintenance de Phase 2a en ouvert dans la rectocolite hémorragique (RCH) modérée à sévère, et ne répondant pas aux immunomodulateurs, aux agents anti-TNFalpha, au vedolizumab et/ou aux corticoïdes, ont atteint le stade de rémission clinique.

VALEURS EN BAISSE

* Danone perd 0,4% à 71,6 euros. RBC Capital Markets a dégradé Danone de "surperformance" à "performance en ligne" en visant 72 euros. Jefferies reste à conserver avec un cours cible ajusté en hausse à 78 euros.

* JCDecaux gagne 2,3% à 23,4 euros. Berenberg est toujours à l'achat sur JCDecaux mais avec un cours cible abaissé de 36 à 28,50 euros.

* Plus forte baisse du CAC40, Thales reste en repli de 2% à 88 euros. Le titre avait déjà perdu plus de 5% vendredi après son avertissement sur les ventes.

* Alstom recule de 1,3% à 37,45 euros alors que Kepler Cheuvreux est repassé prudemment d'acheter à 'conserver' sur le titre. Goldman Sachs vise pourtant toujours un cours de 47 euros, ce dernier ayant profité de l'annonce du reclassement de titres par Bouygues le mois dernier, portant sur le placement de 13% du capital, pour refaire le point sur le dossier. Le groupe a écoulé 29.150.000 titres au prix unitaire de 37 euros dans le cadre d'un placement accéléré auprès d'investisseurs institutionnels. La cession rapporte à Bouygues 1,079 milliard d'euros. A l'issue de cette opération, Bouygues reste le premier actionnaire d'Alstom avec 14,7% du capital social...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.