Mi-séance Paris : stable !

Mi-séance Paris : stable !
bourse

Boursier.com, publié le lundi 19 février 2018 à 12h00

LA TENDANCE

Si les publications d'importance s'annoncent nombreuses cette semaine en Bourse de Paris avec Orange, Bouygues, Veolia, Axa ou encore Saint-Gobain, en attendant, le CAC40 débute la semaine calmement à 5.280 points (stable) ce midi, en raison de la fermeture de Wall Street aujourd'hui pour cause de Présidents Day...
Après une séance en dents de scie vendredi, New York avait terminé vendredi proche de l'équilibre, après 5 séances de hausse consécutive et 4% de rebond.

ECO ET DEVISES

Pas d'indicateurs majeurs aujourd'hui...
La parité euro / dollar atteint 1,2420 ce midi. Le baril de Brent se négocie 65$ et le WTI 62,50$.

VALEURS EN HAUSSE

* Atari : remonte de 7% avec Marie Brizard (+4%) et Vallourec (+4%)

* Tarket : +3% suivi de lectra et de Savencia

* Casino : +1%. La recomposition du paysage de la distribution en France se confirme. Monoprix a annoncé ce matin avoir engagé des négociations exclusives en vue du rachat du site marchand Sarenza. Le montant de la transaction n'est pas connu.

* Natixis : +1% avec Haulotte, Technicolor et EDF

* Bolloré : +1%. Le groupe a exercé une partie des options d'achat d'actions Vivendi qu'il possédait, donnant accès à 1,7% du capital de la société. Les 21,4 millions d'options ont permis d'acheter des titres à 16,57 euros pour une facture totale de 354 ME. Au prix du marché (20,86 euros à la clôture du 16 février), les titres sont valorisés 446,4 ME.

* Carrefour : +0,5%. Le distributeur, qui a pris du retard sur ce mode de consommation au cours des dernières années, prévoit d'ouvrir 70 points de retraits en 2018 en Belgique, dont 12 dès les deux premiers mois de l'année. En fin d'année, 249 points de collecte seront disponibles en Belgique.

* Elis : stable. Le groupe poursuit sa politique d'expansion en Europe en annonçant le rachat de BW Textilservice, une entreprise familiale allemande de la région de Stuttgart, dont les revenus 2017 ont atteint 24 ME avec 500 salariés. Le montant précis de la transaction n'a pas été communiqué.

VALEURS EN BAISSE

* CGG : retombe de 12% suivi de Worldline qui chute de 6% à quelques heures de la publication de ses comptes annuels. Le Crédit Suisse descend en flammes le dossier au motif que la croissance externe et les économies de coûts chez Equens ont été les seuls leviers opérationnels activés par la filiale d'Atos en 2017. Le broker helvétique considère cette stagnation de la rentabilité sous-jacente clairement décevante au regard de la guidance du groupe à l'IPO, qui misait sur une augmentation annuelle de 60 points de base de la marge opérationnelle. "Cela pose des questions sur la pression tarifaire subie par le groupe", lance d'ailleurs Crédit Suisse dans sa note d'analyse.

* Sopra Steria : -4%. La SSII a rempli ou dépassé deux de ses trois objectifs : la croissance organique est supérieure aux attentes et la marge est conforme aux prévisions. En revanche, des éléments ponctuels ont pesé sur la génération de trésorerie, qui est décevante. Une situation qui devrait s'améliorer en 2018, mais sans doute pas aussi vite que le marché ne l'espérait.

* Recylex : -2% avec Ipsos et BIC

* Euronext : -1,5%. La marge d'Ebitda s'est un peu tassée en 2017, mais le groupe a enregistré un bond de son bénéfice net grâce à deux éléments exceptionnels. De quoi lui permettre de porter son dividende à 1,73 euro. Les principaux objectifs 2019 ont été réitérés.

* Veolia : -1%. Le groupe est confrontée à une situation de crise ouverte au Gabon. Le gouvernement local a saisi la SEEG, filiale à 51% du groupe français. Le gouvernement a aussi précisé avoir l'intention de résilier le contrat de distribution de la Société d'énergie et d'eau du Gabon.

* L'Oréal : -0,5%. Le gouvernement regarde de près l'évolution du capital, après la décision de Nestlé de ne pas reconduire le pacte d'actionnaires avec les Bettencourt. Le premier ministre s'est déclaré "serein et vigilant". Le groupe français s'était dit prête, au besoin, à racheter ses titres.

* Orange : stable. Le ton monte d'un cran dans le contentieux TF1. L'opérateur n'a pas levé les options permettant de poursuivre ses campagnes publicitaires en cours. Les deux groupes en entamé un bras de fer sur la rétribution par Orange des contenus TF1.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Mi-séance Paris : stable !
  • avatar
    Tueur -

    Admirez l'action Axa : ceux qui ont suivi mes conseils d'hier doivent être heureux !

  • avatar
    Mdr -

    Stable ! Il joue la montre a brasser du vent ! Les décideurs s'accordent sur le calendrier a cet instant....Bonne journée.

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    l'état du malade est stable ...