Mi-séance Paris : un CAC40 vacciné contre la baisse !

Mi-séance Paris : un CAC40 vacciné contre la baisse !
dose vaccin anti-covid 19

Boursier.com, publié le mercredi 16 décembre 2020 à 12h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a les 5.600 points en ligne de mire, progressant de 0,8% en milieu de journée à 5.575 points. Si l'absence de catalyseur empêche le CAC40 de déborder les 5.600 points depuis plusieurs séances, le sentiment de marché demeure favorable alors que le Premier ministre, Jean Castex, doit présenter dans la journée à l'Assemblée nationale la stratégie vaccinale en France. Le gouvernement a prévu de vacciner dans un premier temps les personnes âgées en Ehpad et une partie du personnel de santé, puis les publics fragiles et enfin le reste de la population, l'objectif étant d'atteindre 15 millions de personnes vaccinées d'ici l'été.

Wall Street reste pour l'heure sur sa lancée de la veille avant bourse ce mercredi et affiche encore une légère hausse indicative. Face à la situation sanitaire toujours dégradée, les opérateurs surveillent le verdict de la Fed. La banque centrale américaine pourrait à cette occasion annoncer une prolongation de ses programmes d'achats d'actifs ("QE") jusqu'à ce que la reprise économique remplisse certaines conditions. En outre, la banque centrale américaine devrait maintenir son taux d'intérêt directeur et laisser clairement entendre qu'il ne remontera pas avant 2023.

Les marchés spéculent aussi sur une issue positive à court terme concernant le plan de stimulus de l'activité aux États-Unis et ignorent désormais les tristes records sur le front sanitaire (cas et hospitalisations dus au coronavirus), préférant saluer la perspective d'une vaccination progressive de la population. Concernant le plan de relance, le consensus indique que le Congrès pourrait trouver un accord dans la zone des 750 milliards de dollars. Les leaders américains du Congrès ont évoqué hier des progrès.

VALEURS EN HAUSSE

* Eramet bondit de plus de 7% à 43,15 euros. Le groupe minier s'est associé avec BASF en vue d'évaluer le développement d'une production de nickel-cobalt raffinés destiné au marché en croissance des véhicules électriques. Le projet comprendrait une unité de lixiviation par acide à haute pression (HPAL) et une raffinerie de métaux de base (BMR). L'usine HPAL serait située à Weda Bay, en Indonésie. L'emplacement de la BMR sera déterminé lors de l'étude de faisabilité. Le projet vise un démarrage des installations HPAL et BMR au milieu de la décennie 2020, et commencera dans sa première phase par une étude de faisabilité avec un besoin de financement limité.

* bioMérieux (+2% à 115,4 euros) a annoncé l'enrichissement de sa gamme ARGENE pour l'identification du SARS-CoV-2 par PCR en temps réel (RT-PCR) : le test SARS-COV-2 RESPI R-GENE a été marqué CE et est désormais commercialement disponible.

* AB Science s'adjuge 36% à 14 euros après des résultats positifs de l'étude de phase 2B/3 évaluant le masitinib chez des patients atteints de la maladie d'Alzheimer.

* Rexel grimpe de plus de 5% à 12,7 euros, dopé par une note de la SocGen. La banque est en effet passée à l''achat' sur le dossier avec un objectif porté de 11,4 à 15 euros. Le marché reste assez partagé sur le distributeur de matériel électrique puisque, selon le consensus 'Bloomberg', 7 analystes sont à l''achat', 8 à 'conserver' et 2 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est de 12,1 euros.

* Iliad gagne 1,5% à 172,7 euros. La Deutsche Bank a revalorisé Iliad de 155 à 170 euros ('conserver').

* Solutions 30 reprend 5% à 9,62 euros après un effondrement de -55% en l'espace de trois séances.

VALEURS EN BAISSE

* Crédit Agricole (-0,2% à 10,65 euros) a décidé d'une dépréciation de l'écart d'acquisition sur Crédit Agricole Italia. Cette dépréciation, non déductible, sera enregistrée dans les comptes consolidés du 4e trimestre 2020 de Crédit Agricole SA à hauteur d'environ 900 millions d'euros et du Groupe Crédit Agricole à hauteur d'environ 1 milliard d'euros.

* Plus forte baisse du CAC40, Vinci cède 0,8% 84,8 euros. La Société du Grand Paris a attribué au groupement piloté par Vinci Construction le contrat de réalisation du viaduc de la ligne 18 du Grand Paris Express, plus grand projet de mobilité urbaine actuellement en cours en Europe. D'un montant de 193 millions d'euros, dont 20% confié à des PME, le contrat porte sur l'ensemble du génie civil de cet ouvrage d'art de 6,7 km, dont les voussoirs seront préfabriqués à proximité du projet. Situé sur la partie centrale de la ligne 18, qui desservira 10 gares entre l'aéroport d'Orly et Versailles, il contribuera au développement du plateau de Saclay, pôle d'excellence où se concentrent campus universitaires, grandes écoles et centres de R&D.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.