Mi-séance Paris : une semaine dans le rouge

Mi-séance Paris : une semaine dans le rouge
bourse

Boursier.com, publié le vendredi 10 novembre 2017 à 12h00

LA TENDANCE

La bourse de Paris ne redresse pas la tête et enchaîne actuellement une cinquième séance de baisse consécutive. Le CAC40 perd 0,3% sous les 5.400 points et abandonne plus de 2,25% sur la semaine. Hier, le recul a dépassé 1%, une amplitude dont on avait presque perdu l'habitude. Une raison principale à cela : le Sénat américain a présenté jeudi sa version du projet de réforme fiscale, qui envisage de reporter d'un an les baisses de taxes tant espérées par les entreprises. Cela fait bien sûr peser un risque de correction sur des indices américains toujours au sommet. Depuis l'élection de Donald Trump, le 8 novembre 2017, le Dow Jones gagne 28% et le Nasdaq près de 30%, même si les promesses de campagne du président américain tardent à se concrétiser. A Paris, la séance est dominée par les résultats d'ArcelorMittal, l'avertissement de Solocal ou le grand chambardement chez Altice, où le fondateur Patrick Drahi a repris les commandes après avoir écarté Michel Combes.

VALEURS EN HAUSSE

* ArcelorMittal (+2,8% à 25 euros) a dévoilé ce matin des résultats un peu plus élevés que prévu pour le compte du 3ème trimestre, tout en affichant un discours résolument positif sur le contexte de marché. La dynamique de l'activité conduit le groupe à réviser en forte hausse son besoin en fonds de roulement 2017. La dette, elle, a légèrement progressé à cause du change.

* Seule autre hausse significative du CAC40, STM grappille 1,2% à 20,2 euros.

* Spie gagne 6% à 23,3 euros. Après l'avertissement sur les objectifs annuels qui avait accompagné les résultats du premier semestre, le groupe a cette fois réitéré ses guidances en affichant une performance robuste sur le troisième trimestre malgré un tassement attendu de la rentabilité. La période juin-septembre s'est soldée par des revenus en progression de 33,6% sur un an à 1,58 MdE, et par un EBITA en hausse de 19% à 102,1 ME, faisant ressortir une marge de 6,5%.

* Rubis (+2,2% à 55,3 euros) reçoit un bel accueil pour ses résultats sur neuf mois, dévoilés hier soir.

VALEURS EN BAISSE

* Le secteur automobile constitue les principales baisses du jour avec PSA Groupe en repli de 4% sous les 19 euros. Kepler Cheuvreux a abaissé ce matin d'achat à conserver sa recommandation sur le dossier, en ramenant de 23 à 21 euros son objectif de cours.

* Renault, Michelin et Valeo reculent aussi de 2% environ.

* En hausse ce matin, Vallourec perd finalement 4% à 4,9 euros. En marge de ses revenus sur neuf mois, le groupe a revu à la hausse sa cible de résultat brut d'exploitation pour l'exercice 2017 qui devrait désormais s'établir entre -30 et -10 ME, contre -44 ME et -94 ME précédemment. Une bonne nouvelle qui repose, en partie sur un climat un peu moins tendu sur le marché pétrolier. Parmi les voix dissonantes du jour chez les analystes, on trouve celle du Crédit Suisse, qui a laissé sa recommandation "sousperformance" inchangée, mais qui a également réduit de 4,70 à 4,10 euros son objectif de cours.

* Transgène chute de 13% à 2,68 euros. Le laboratoire a réalisé un placement privé de 14,4 ME à 2,55 euros par action.

* Solocal perd 5% à 0,80 euro après une énième avertissement pour la société, qui ne tiendra pas ses objectifs 2017. Un nouveau plan stratégique sera présenté le 15 février 2018.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Mi-séance Paris : une semaine dans le rouge
  • avatar
    bebert1 -

    LES BOURSES SONT A LEUR RECORD DEPUIS 10 ANS ET CELA NE TIEND PAS CAR LA REALITE ECONOMIQUE DE LA PLANETE EST TOUTE AUTRE !!!
    LES CAPITALISTES PRENNENT LEURS BENEFICES VITE FAIT CE QUI LA FAIT BAISSER EN FRANCE DE 2% : C'EST UNE CORRECTION HABITUELLE !!!!!
    CE QUI N'EMÊCHE PAS QUE TOUS LES 10 ANS, IL Y A EFFONDREMENT !!! :
    1987/2001/2008...... 2017 ?????

  • avatar
    bebert1 -

    LES BOURSES SONT A LEUR RECORD DEPUIS 10 ANS ET CELA NE TIEND PAS CAR LA REALITE ECONOMIQUE DE LA PLANETE EST TOUTE AUTRE !!!
    LES CAPITALISTES PRENNENT LEURS BENEFICES VITE FAIT CE QUI LA FAIT BAISSER EN FRANCE DE 2% : C'EST UNE CORRECTION HABITUELLE !!!!!
    CE QUI N'EMÊCHE PAS QUE TOUS LES 10 ANS, IL Y A EFFONDREMENT !!! :
    1987/2001/2008...... 2017 ?????

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    sur la semaine c'est bien dans le rouge l'autre il se tient la tête ...

  • avatar
    tonio34 -

    Les pourritures et les crapules du palais Brogniard s'en donnent à cœur joie !!! Quelle honte de laisser faire cela dand notre pays...

  • avatar
    hb35 -

    J'ai remarqué que souvent, une baisse en appelle une autre et ainsi de suite. J'ai le pressentiment que c'est parti pour durer ; j'espère me tromper mais quand la confiance des investisseurs s'émousse, la tendance se confirme jour après jour, dans le cas contraire aussi d'ailleurs. Il faut toutefois noter que c'est souvent imprévisible : on pense que ça va remonter, c'est le contraire qui se produit et vice-versa.

    avatar
    pigeonxxl38 -

    si c'est parti pour durer ... pour moi le cauchemar qui avait commencé avec l'éclatement de la bulle internet dure depuis 17 années c'était la "caisse d'épargne" qui m'avait dégueulassement appâté et mis ses délicieuses actions concoctées maison archi daubées au plus cher payées sous le bec que je n'ai jamais et que je ne digérerai jamais , dans le même temps une guérilla tous azimuts par le biais de l'information est et sera sans arrêt engagée ! caisse d'épargne banques populaires banque d'affaire natixis les 3 maudites boutiques associées voila ce qui financièrement peut vous changer le cours de la vie ...

    avatar
    Mdr -

    Il ne s'agit pas de confiance des investisseurs ! A 5400 point l'indice est largement a son prix et les valeurs sont très payées,tous simplement.Aujourd'hui le tous est de savoir si le décrochage sera violent ou si il se réalisera en douceur dans le temps.J'opterais plutôt pour la première solution ! Le "temps c'est de l'argent"......A bon entendeur.