Ouverture Paris : Air France et Sanofi à la peine

Ouverture Paris : Air France et Sanofi à la peine©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 22 janvier 2018 à 09h30

LA TENDANCE

La solide séance de vendredi (+0,58%) a permis au CAC40 de s'affranchir quelque peu des 5.500 points, le seuil symbolique. Le "Shutdown" n'émeut pas plus que ça parmi les investisseurs, sans doute parce que ce n'est pas le premier épisode et qu'une issue sera vraisemblablement trouvée, comme lors des précédents épisodes. La bonne surprise de la croissance chinoise à 6,9% la semaine dernière, et l'accalmie sur le front de la progression de l'Euro ont permis à l'indice parisien d'afficher un gain de 4% depuis le 1er janvier. La tendance est un peu plus étale ce matin dans les premières minutes de cotations puisque le CAC40 cède quelques points (-0,10% à 5.520 points). Côté valeurs, Air France, dégradé par un analyste et Sanofi, en baisse après l'annonce d'un rachat en dizaine de Milliards de Dollars, sont les principales variations du début de séance.

WALL STREET

A l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs ont retrouvé le goût du risque, le S&P 500 et le Nasdaq inscrivant même de nouveaux records, sur fond d'espoirs (déçus, mais on l'a appris après la clôture), de compromis sur le budget américain pour éviter un "shutdown". La faiblesse du dollar alimente le marché, en dépit de publications d'entreprises mitigées. Un bémol cependant : le sentiment des consommateurs américains s'est dégradé de façon inattendue en janvier 2018. L'indice Dow Jones a progressé vendredi à la clôture de 0,21% à 26.071 points, non loin de son record de 26.115 pts inscrit le 17 janvier. L'indice large S&P 500 a avancé de 0,44% à 2.810 pts, et le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fini en hausse de 0,55% à 7.336 pts.

ECO ET DEVISES

L'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago (14h30) sera le seul indicateur majeur.

La parité euro / dollar atteint 1,2218 ce matin. Le baril de Brent se négocie 68,83$ et le WTI 63,54$. L'once d'or se traite 1.331$ (-0,06%).

VALEURS EN HAUSSE

* Airbus (+0,15% à 92,92 Euros) : après Emirates, qui a passé jeudi une commande de 36 appareils A380, le programme du très gros porteur d'Airbus pourrait recevoir une deuxième bouée de secours, de la part de British Airways. Selon des sources citées vendredi par l'agence 'Bloomberg', Airbus serait en effet en négociations avec la compagnie aérienne britannique en vue d'une éventuelle commande d'A380. Six à sept appareils pourraient être concernés.

* LVMH (+0,30% à 241,60 Euros) : Hedi Slimane va prendre les commandes de la création de Céline à la place de Phoebe Philo en février, a fait savoir dimanche LVMH. Le nouveau directeur de la création artistique et de l'image de la marque dirigera la totalité des collections, qui seront étendues à la mode masculine, à la couture et aux parfums.

VALEURS EN BAISSE

* Air France (-3% à 12,73 Euros) Davy fait perdre 2% à Air France KLM en début de semaine, à 12,83 euros, après avoir abaissé sa recommandation de surperformance à neutre. Le bureau d'études irlandais n'assigne pas d'objectif à l'appui de ses recommandations.

* Sanofi (-2,40% à 71,20 Euros) : le groupe tient enfin une acquisition aux Etats-Unis. Le groupe va racheter Bioverativ, un laboratoire spécialisé dans le développement de traitements contre l'hémophilie et d'autres troubles hématologiques rares. Sanofi va dépenser 105 dollars par action, soit une enveloppe de 11,6 Mds$.

* Société Générale (-0,35% à 45,17 Euros) : la banque, citée ces dernières semaines parmi les candidats possibles à une rupture conventionnelle collective, a proposé vendredi de procéder à des départs volontaires via ce dispositif lors d'une négociation liée à la réorganisation du réseau d'agences. Les suppressions de postes se feront sans départ contraint.

* Saint-Gobain (-0,10% à 48,07 Euros) : le patron de Sika, Paul Schuler, a indiqué samedi dans le bi-hebdomadaire suisse 'Finanz und Wirtschaft' que son conseil d'administration est prêt à formuler une offre de rachat de la participation de la famille Burkard, toujours promise à Saint-Gobain pour l'instant. Il pense que la forte progression du cours pourrait faciliter un accord qui satisfasse les trois parties.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Ouverture Paris : Air France et Sanofi à la peine
  • avatar
    Tueur -

    Vendu ces 2 titres depuis belle lurette ........

    avatar
    pigeonxxl38 -

    qu'est ce qu'on en a a foutre de tes titres ....

    avatar
    Mdr -

    Avec Air France,ils s'imaginent que l'indice va s'envoler....Ils vont très vite être rattraper par la réalité vraie du moment.Ils sont très forts ses intervenants médiatiques.