Ouverture Paris : Balyo s'enflamme, Fnac Darty à la peine !

Ouverture Paris : Balyo s'enflamme, Fnac Darty à la peine !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 10 janvier 2019 à 09h30

LA TENDANCE

-0,90% à 4.770 points : le CAC40 marque une pause dans son rebond entamé il y a 4 séances, demeurant toutefois au-dessus des 4.730 points sur lesquels il a clôturé 2018. Un coup d'arrêt lié notamment à l'absence d'avancée concrète dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, incitant les investisseurs à prendre des bénéfices.

La Chine a certes fait état d'achats, pour un "montant substantiel", de produits agricoles et énergétiques, de biens manufacturés et de services aux Etats-Unis, mais les différends commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine ne sont pas éteints. En outre, la publication des chiffres de l'inflation en Chine en décembre, qui montrent que les prix à la production ont augmenté à leur rythme annuel le plus lent en plus de deux ans, ne va pas aider la tendance : ils prouvent que la croissance chinoise est atteinte par le conflit commercial.

Concernant les taux, on pensait que les "minutes" de la Fed de décembre ne traduiraient pas le changement de ton postérieur de Jay Powell, mais ça n'a pas été le cas, puisqu'on peut constater que plusieurs des responsables de la Fed ont estimé le mois dernier que la banque centrale américain pouvait faire preuve de patience quant aux futures hausses des taux d'intérêt et quelques uns d'entre eux n'ont pas approuvé le quatrième relèvement du taux des "fed funds". Jerome Powell doit à nouveau s'exprimer aujourd'hui devant l'Economic Club de Washington.

WALL STREET

Le rebond de début d'année s'est poursuivi mercredi à Wall Street pour la quatrième séance consécutive, mais la hausse s'est réduite en fin de séance sur des craintes de "shutdown" prolongé après l'échec d'une nouvelle discussion concernant le mur transfrontalier avec le Mexique. Sur le front commercial, en revanche, des signes positifs sont enfin apparus à l'issue de trois jours de réunion entre les Etats-Unis et la Chine à Pékin. La cote a été soutenue par une flambée d'environ 5% des cours du pétrole, qui a profité aux valeurs pétrolières. Enfin, les Minutes de la Fed ont surpris en se montrant bien plus accommodantes que le communiqué de décembre, qui avait largement contribué au plongeon boursier...

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné mercredi 0,39% à 23.879 points, tandis que l'indice large S&P 500 a terminé en hausse de 0,41% à 2.584 pts, et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a gagné 0,87%, à 6.957 pts. Les indices progressaient davantage en cours de séance, mais ils ont perdu de la hauteur lorsque Donald Trump a claqué la porte d'une réunion sur le budget, prolongeant le "shutdown" et durcissant son bras de fer avec les Démocrates au sujet du financement du mur avec le Mexique.

ECO ET DEVISES

La production industrielle est retombée de 1,3% en novembre, effaçant son gain de 1,3% du mois précédent, indique l'Insee. Le consensus tablait sur une production stable. La production manufacturière a reculé, pour sa part, de 1,4% après +1,4% en octobre.

Etats-Unis :
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Stocks et ventes de grossistes. (16h00)

La parité euro / dollar atteint 1,15539$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 60,72$. L'once d'or se traite 1.288$.

VALEURS EN HAUSSE

Sodexo (+2,50% à 93,76 Euros) : Le chiffre d`affaires du premier trimestre de l'exercice 2018-2019 s'élève à 5,7 milliards d`euros, en augmentation de +6,8% par rapport à la même période de l'exercice précédent. Les effets de change ont été limités durant la période à -0,6%, la reprise du dollar américain ayant compensé la faiblesse du réal brésilien et les acquisitions d'activité nettes des cessions ayant contribué à hauteur de +4,8% à la croissance. La croissance interne atteint +2,6%.

Korian (+0,80% à 31,98 Euros) : annonce trois nouvelles acquisitions en Espagne, en France et en Allemagne, et l'émission d'un Schuldschein pour 450 ME.

Balyo (+33% à 4,14 Euros) : signe un accord de sept ans avec Amazon qui pourra prendre une part du capital du spécialiste de l'automatisation des chariots élévateurs.

VALEURS EN BAISSE

Airbus (-1,70% à 88,14 Euros) : a annoncé des commandes nettes en baisse de 33% en 2018, à 747 unités, et a confirmé avoir livré 800 appareils l'an passé, l'avionneur européen ayant ainsi atteint son principal objectif industriel. Le groupe avait déjà annoncé mardi l'atteinte de cet objectif après un nombre record de remises d'appareils en décembre... Le chiffre de 800 livraisons (+11%), qui inclut 22 exemplaires de l'A220 récemment repris au canadien Bombardier, constitue un nouveau record pour Airbus.

Sanofi (-0,10% à 74,05 Euros) : a annoncé que le New England Journal of Medicine a publié les résultats positifs de phase III du Cablivi (caplacizumab) dans le traitement du purpura thrombotique thrombocytopénique acquis (PTT acquis) de l'adulte. Sanofi ajoute que la Food and Drug Administration américaine a "accepté d'accorder un examen prioritaire à la demande de licence de produit biologique du caplacizumab dans le traitement des épisodes de PTT acquis de l'adulte à partir de 18 ans" et qu'elle devrait rendre sa décision le 6 février.

Veolia (-0,30% à 18 Euros) : a finalisé la cession au groupe allemand Rethmann de sa participation résiduelle de 30% dans Transdev Group, pour un montant de 340 millions d'euros.

Fnac Darty (-6% à 55,15 Euros) : a annoncé mardi que la crise des "Gilets jaunes" en France et en Belgique s'était traduite pour le groupe par une perte de chiffre d'affaires estimée à environ 45 millions d'euros, liée aux fermetures de magasins et aux baisses de trafic.

Crédit Agricole (-0,95% à 9,71 Euros) : a annoncé mercredi que FCA Bank SpA, filiale à 50% de Crédit Agricole Consumer Finance, s'était vue imposer une amende de 178,9 millions d'euros par l'autorité de la concurrence italienne en raison de l'infraction au droit de la concurrence que celle-ci aurait prétendument commise.

ANALYSTES

Jefferies conserve Vallourec avec un cours cible ramené de 4,40 à 2,10 euros.

JP Morgan passe de 'surpondérer' à 'neutre' sur Safran et ajuste de 135 à 115 euros son cours cible.

JP Morgan reste à surpondérer sur Airbus mais ramène son cours cible à 120 euros.

JP Morgan passe de surpondérer à souspondérer sur Air Liquide en ciblant un cours de 100,50 euros.

JP Morgan reste neutre mais ajuste son cours cible à 94 euros sur Arkema.

Morgan Stanley passe de 'pondération en ligne' à 'surpondérer' sur Eutelsat en ciblant un cours de 21,50 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.