Ouverture Paris : BNP Paribas en baisse malgré des résultats meilleurs que prévu

Ouverture Paris : BNP Paribas en baisse malgré des résultats meilleurs que prévu
bourse

Boursier.com, publié le vendredi 30 avril 2021 à 09h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Ils tiennent le coup les 6.300 points! L'ouverture et les premiers échanges sont finalement meilleurs que prévu et l'indice parisien avance de 0,20% à 6.315 points peu avant 9h30. La tendance n'en demeure pas moins fragile au lendemain d'un nouveau record depuis plus de 20 ans, pour l'indice parisien. Record aussi aux Etats-Unis et même historique pour le S&P 500. Le Nasdaq a aussi progressé, alors que les GAFAM qui ont publié des résultats exceptionnels, ont soutenu la tendance avec des performances remarquables de leurs titres respectifs.

La publication jeudi d'une croissance de 6,4% de l'économie américaine au premier trimestre a conforté les espoirs de vive reprise de l'économie mais alimenté dans le même temps la remontée des taux obligataire sur fond d'anticipations de reprise de l'inflation, un sujet de préoccupation pour les investisseurs. En France, le PIB a connu un léger rebond de 0,4% au premier trimestre, selon une première estimation, après sa contraction de 1,4% au quatrième trimestre 2020.

Le PIB de la zone euro attendu un peu plus tard en matinée, pourrait faire évoluer la tendance. En attendant, BNP Paribas, qui publiait ce matin, voit son titre reculer nettement, en dépit de résultats meilleurs que ne l'attendait le consensus de marché.

WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse, jeudi, saluant des résultats meilleurs que prévu des grands groupes technologiques, dont Facebook (+7,3%), Apple (stable) et Alphabet (+1,4%). Le S&P 500 a même signé un nouveau sommet historique. Le contexte reste favorable aux actions au lendemain d'une réunion de la Fed, qui a réaffirmé son intention de soutenir à long terme la reprise économique, et a souligné les signes de redémarrage solide de la croissance. Le PIB des Etats-Unis a bondi de 6,4% au 1er trimestre en rythme annuel, tandis que les demandes hebdomadaires d'emploi poursuivent leur décrue.

A la clôture, le Dow Jones a gagné 0,71% à 34.060 points, à seulement 0,4% de son dernier record, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,68% à 4.211 pts, un nouveau record donc. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a gagné 0,22% à 14.082 pts.

ECO ET DEVISES

L'économie française est légèrement repartie au premier trimestre, avec une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 0,4%, selon une première estimation publiée vendredi par l'Insee.

L'inflation accélèrerait plus que prévu en avril en France. Selon l'estimation provisoire réalisée en fin de mois par l'Insee, les prix à la consommation augmenteraient de 1,3% sur la période, après +1,1% en mars.

Etats-Unis :
- Indice du coût de l'emploi. (14h30)
- Revenus et dépenses des ménages. (14h30)
- Indice manufacturier PMI de Chicago. (15h45)
- Indice révisé du sentiment des consommateurs mesuré par l'Université du Michigan. (16h00)

Europe :
- PIB flash en Espagne. (09h00)
- PIB préliminaire italien. (10h00)
- Indice flash européen des prix à la consommation. (11h00)
- PIB flash européen. (11h00)
- Taux de chômage en Europe. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,2116 ce matin. Le baril de Brent se négocie 68,11$. L'once d'or se traite 1.771$.

VALEURS EN HAUSSE

Vallourec (+9,70% à 28,82 Euros) vise désormais un résultat brut d'exploitation compris entre 350 et 400 millions d'euros, et un flux de trésorerie disponible compris entre - 340 et - 260 millions d'euros. Ceci résulte de perspectives significativement meilleures sur certains des marchés sur lesquels Vallourec opère. C'est le cas en particulier des volumes et des prix de vente anticipés pour l'activité OCTG en Amérique du Nord, et de la mine de fer au Brésil.

Saint-Gobain (+2,30% à 53,03 Euros) a vu son chiffre d'affaires des 3 premiers mois de l'année s'inscrire en forte progression organique de +14,3% par rapport au premier trimestre 2020 sur une base de comparaison déjà affectée par le coronavirus. Saint-Gobain souligne que cette accélération de la croissance interne témoigne de gains de parts de marché et d'une bonne dynamique de l'ensemble de ses segments, tout particulièrement la rénovation en Europe, la construction en Amériques et en Asie-Pacifique.

Imerys (+0,20% à 43,94 Euros) a réalisé un très bon début d'année, avec une croissance organique, un EBITDA courant et des marges supérieurs à leurs niveaux d'avant la crise sanitaire. L'EBITDA courant est en hausse de 10,9% à 182,7 ME pour un chiffre d'affaires en progression de 2,9% à 1,06 MdE (+6,3% en organique). Le résultat net, part du groupe, bondit de 63,6% à 72 ME.

VALEURS EN BAISSE

BNP Paribas (-0,50% à 53,55 Euros) dévoile de solides comptes trimestriels à la faveur d'une bonne performance de sa banque d'investissement et de la baisse de son coût du risque. Sur les trois premiers mois de l'année, l'établissement de la rue d'Antin enregistre ainsi un bénéfice net part du groupe de 1,768 milliard d'euros, en hausse de 37,9%, pour un produit net bancaire en progression de 8,6% à 11,829 milliards d'euros. Le résultat opérationnel bondit de 79% à 2,34 MdsE. Des résultats supérieurs aux attentes des analystes. Le coût du risque a été ramené à 896 ME, soit une baisse de 37% sur un an. A 42 points de base des encours de crédit à la clientèle, le coût du risque reste ainsi bas.

Safran (-0,05% à 120,50 Euros) confirme ses objectifs annuels malgré un premier trimestre compliqué. Comme anticipé, l'équipementier aéronautique a souffert en début d'année avec un chiffre d'affaires en repli de 37,9% à 3,342 milliards d'euros (-34,6% en organique). Le groupe a livré 214 moteurs CFM56 et LEAP sur le trimestre contre 326 unités au T1 2020. Safran, qui avait averti que la reprise des services au marché des moteurs civils serait retardée, a vu le chiffre d'affaires tiré de ces activités chuter de 53,4% en dollars sur janvier-mars. Les activités de fabrication de sièges d'avions ont parallèlement "fortement souffert" de la baisse des livraisons.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Riber, Nanobiotix, Immersion, 2CRSi, Genomic Vision, Recylex, Ordissimo, Groupe JAJ, Alpha MOS, ESI Groupe, Lectra, Groupe Parot, Cerinnov Group, Guillemot, Aures, SAMSE, Clasquin, Gold by Gold, Le Tanneur, Roche Bobois, Eurobio Scientific, LDLC.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

La Société Générale achète Dassault Aviation en ciblant un cours de 1.047 euros, repasse de vendre à conserver sur Airbus et repasse de vendre à conserver sur Safran en visant 125 euros.

Bernstein repasse à 'surperformance' sur Kering en ciblant un cours de 779 euros et Jefferies reste à l'achat avec une cible réhaussée à 755 euros. Jefferies conserve par ailleurs Saint-Gobain avec un objectif de 59,80 euros.

Berenberg repasse à la vente sur Accor en ciblant un cours de 27,50 euros.

Deutsche Bank passe d'acheter à conserver sur Bureau Veritas en ciblant un cours de 26 euros.

Liberum repasse d'acheter à 'conserver' sur STM en ciblant 36 euros.

Genesta reste à 'achat fort' sur Solutions 30 avec un objectif ajusté en hausse à 19,50 euros.

Goldman Sachs est à l'achat sur LafargeHolcim avec un objectif ajusté en hausse à 64 CHF.

INFOS MARCHES

Société Générale prévoit le remboursement anticipé de ses obligations 1985.

Kerlink : succès de l'augmentation de capital.

Scor : Moody's confirme sa notation financière et relève la perspective.

Pherecydes Pharma : prêt de 2 ME de la part de Bpifrance.

Erytech lève 30 M$ auprès d'investisseurs qualifiés.

EN BREF

Voltalia : veut devenir le 1er producteur d'énergies renouvelables à adopter le statut d'entreprise à mission.

bioMérieux : marquage CE de son nouveau système d'identification par spectrométrie de masse.

Schneider Electric : Jean-Pascal Tricoire confirmé dans ses fonctions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.