Ouverture Paris : Casino brave le Marché

Ouverture Paris : Casino brave le Marché©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 17 juillet 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Casino a convaincu les marchés ce matin, avec un deuxième trimestre meilleur qu'attendu et un chiffre d'affaires de 8,9 milliards euros, en recul de -3%, dont -7,6% d'effet de change défavorable. En organique, la croissance ressort à 5,2%. Le titre, délaissé par les investisseurs depuis le début d'année (-33%) reprend des couleurs ce matin (+3%) et brave un marché en baisse (-0,40%), le CAC40 repassant sous les 5.400 points à 5.387 points.

Alors qu'a débuté la saison des résultats semestriels, les investisseurs vont devoir arbitrer entre les performances, vraisemblablement solides, des sociétés sur le semestre, et les évolutions menaçantes sur le front de la guerre économique. Les perspectives qui seront divulguées à l'occasion, par les entreprises, seront décisives et les investisseurs y seront extrêmement sensibles. En attendant, c'est le FMI qui commence à tenir compte du climat pesant entre les principaux dirigeants des grandes économies mondiales : il attend toujours 3,9% de croissance mondiale cette année mais estime que le protectionnisme pourrait coûter 0,5 point de produit intérieur brut d'ici à 2020. Le marché a déjà intégré le poids du protectionnisme sur les échanges internationaux.

De son côté, le patron de la Fed, Jerome Powell, va s'exprimer mercredi devant la Chambre des représentants. Il devrait à nouveau souligner la robustesse de l'économie américaine et valider le scénario de deux hausses de taux encore à venir avant la fin de l'année. Côté valeurs, ce soir, Goldman Sachs et Morgan Stanley seront les principales publications du jour.

WALL STREET

Wall Street a fini sa course sans tendance ce lundi soir, autour de l'équilibre, alors que les prix du pétrole ont fortement chuté, de plus de 4%... Du côté des sociétés, Bank of America a profité de sa publication trimestrielle pour reprendre de la hauteur en bourse, en attendant les comptes de Goldman Sachs demain. Sur le front économique, les ventes de détail US sont globalement conformes aux attentes. Enfin, dans l'actualité politique, Donald Trump a rencontré Vladimir Poutine ce lundi à Helsinki dans le but d'apaiser les relations entre les deux pays... Le DJIA a gagné 0,18% à 25.064 pts, le Nasdaq cède 0,26% à 7.806 pts, proche de ses sommets historiques de la fin de semaine dernière, et le S&P500 a corrigé de 0,10% à 2.798 pts.

Les ventes de détail aux États-Unis pour le mois de juin 2018 sont ressorties en augmentation de 0,5% en comparaison du mois antérieur, contre +0,5% de consensus de place et +1,3% pour leur lecture révisée du mois de mai. La lecture du mois antérieur est révisée en forte hausse, de +0,8% à +1,3%. Hors automobile, les ventes de détail ont grimpé de 0,4% au mois de juin, en ligne avec les attentes de marché, après un gain de 1,4% pour le mois de mai 2018. La lecture du mois de mai était auparavant de +0,9%. Hors automobile et essence cette fois, ces mêmes ventes américaines de détail auraient grimpé de 0,3% en juin 2018, en comparaison du mois antérieur, contre +0,5% de consensus de place et +1,3% pour la lecture révisée du mois de mai. La précédente estimation du mois de mai était de +0,8%.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Production industrielle américaine. (15h15)
- Indice du marché immobilier américain. (16h00)
- Discours semi-annuel de Jerome Powell, président de la Fed. (16h00 : Devant le Comité bancaire du Sénat.)

Europe :
- Taux de chômage britannique. (10h30)

L'Euro atteint 1,1712$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 71,89$. L'once d'or se traite 1.241$.

VALEURS EN HAUSSE

Casino (+3,60% à 35,11 Euros) : réalise un deuxième trimestre meilleur qu'attendu par le marché avec un chiffre d'affaires de 8,9 milliards euros, en recul de 3%, dont -7,6% d'effet de change défavorable. En organique, la croissance ressort à 5,2% (contre +3,1% au trimestre précédent) alors qu'elle atteint 3,2% en comparable (+1,8% au cours des 3 premiers mois). L'effet périmètre est de +0,3%, l'effet essence de +0,4% et l'effet calendaire s'élève à -1,2%.

Vranken Pommery Monopole (+2,15% à 23,90 Euros) : réalise un chiffre d'affaires de 94,8 millions d'euros. Il recule de 6,5%. Vranken-Pommery Monopole continue de se renforcer à l'export afin de poursuivre le développement de son Commerce International. Le poids des filiales, implantées dans les capitales stratégiques pour les ventes des Champagnes et des Vins, a permis, pour la première fois, d'inverser au profit de l'International les ventes du groupe.

Mersen (+5,20% à 35,25 Euros) : dopé par une note d'analyste. Exane BNP Paribas a rehaussé sa recommandation sur la valeur de 'neutre' à 'surperformance'.

VALEURS EN BAISSE

Nicox (-1,40% à 8,25 Euros) : dispose d'une trésorerie et d'équivalents de trésorerie de 32,6 millions d'euros comparés à 36,3 millions d'euros au 31 mars 2018 et à 41,4 millions d'euros au 31 décembre 2017. Le chiffre d'affaires net pour le second trimestre 2018 s'est élevé à 0,226 million d'euros et comprend exclusivement les redevances des ventes de VYZULTATM du second trimestre 2018 par le partenaire mondial Bausch + Lomb, après déduction des redevances dues par Nicox. Le Groupe n'avait enregistré aucun chiffre d'affaires au cours du second trimestre 2017.

Rubis (-6,30% à 48,72 Euros) : Deux notes d'analyses expliquent les ventes du jour. Exane BNP Paribas a dégradé son opinion sur le titre de "surperformance" à "sous-performance" en sabrant de 47 à 28 euros sa "fair value". Kepler Cheuvreux a quant à lui ajusté de 70 à 68 euros son objectif sur le spécialiste du stockage et de la distribution de produits pétroliers, en restant à l'achat au regard du potentiel d'appréciation conséquent identifié.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU