Ouverture Paris : chute d'Eurofins !

Ouverture Paris : chute d'Eurofins !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 24 avril 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Hormis la baisse anecdotique de lundi 16 avril (-0,04%), le CAC40 a accumulé 8 séances consécutives de hausse hier... Il pourrait poursuivre la série aujourd'hui. A l'ouverture en tout cas, l'indice parisien est plutôt hésitant, progressant à peine de 0,05% à 5.440 points. Les investisseurs cherchent un second souffle et surtout de nouveaux catalyseurs après le beau parcours de la semaine passée... Deux poids lourds de la cote parisienne ont communiqué leurs chiffres d'affaires trimestriels ce matin : Peugeot et Michelin. Leurs titres respectifs reculent dans les premiers échanges. De son côté, Eurofins chute de -10% après son chiffre d'affaires trimestriel.

WALL STREET

Et de trois... La Bourse américaine a enchaîné lundi une troisième séance baissière d'affilée, plombée, comme les jours précédents, par un recul des valeurs technologiques et par une nette tension sur les taux d'intérêts. Le rendement du T-Bond à 10 ans a frôlé les 3%, un seuil au-delà duquel les analystes financiers estiment que les marchés boursiers seraient pénalisés. Le dollar et le pétrole ont aussi poursuivi leur avancée lundi. Le marché n'a pas vraiment profité de la baisse des tensions géopolitiques autour de la Corée du Nord, ni des dernières nouvelles assez rassurantes concernant les négociations commerciales en cours entre les Etats-Unis et la Chine.

ECO ET DEVISES

A suivre, l'indice Ifo (Allemagne) du climat des affaires (10h00). Aux Etats-Unis, l'indice S&P Case-Shiller des prix de l'immobilier (15h00), l'indice de confiance des consommateurs américains (Conference Board) à 16h00 et l'indice de confiance des investisseurs selon State Street (16h).
La parité euro / dollar atteint 1,2217 ce matin. Le baril de Brent se négocie 74,70$. L'once d'or se traite 1.336,75$ (-0,65%).

VALEURS EN HAUSSE

* Solutions 30 (+3,70% à 33,80 Euros) : Le résultat net des sociétés intégrées atteint 14,1 ME contre 9,5 ME un an plus tôt et le résultat net (part du groupe) atteint 12,5 ME en hausse de 51%.

VALEURS EN BAISSE

*PSA Peugeot (-0,60% à 20,61 Euros) Le groupe dévoile une forte progression de ses revenus trimestriels à la faveur d'un volume de ventes record suite à la reprise d'Opel- Vauxhall. Sur les trois premiers mois de l'année, le constructeur sochalien a en effet réalisé un chiffre d'affaires de 18,2 milliards d'euros, en hausse de 42,1%. Un niveau toutefois légèrement en deçà des attentes des analystes qui tablaient sur des revenus de 18,3 milliards d'euros.

*Vilmorin (-13% à 62 Euros) : Au regard des 9 premiers mois de l'exercice, tels que commentés précédemment, et sur la base des informations disponibles à ce jour, Vilmorin & Cie vise désormais, pour l`exercice 2017-2018, un chiffre d'affaires consolidé en légère croissance à données comparables par rapport à l`exercice 2016-2017, contre une progression de 4% visée antérieurement.

*Sartorius Stedim Biotech (-1,30% à 76,15 Euros) : l'EBITDA courant a augmenté de 3% pour atteindre 74,0 millions d'euros. Dilué par des effets de change défavorables d'environ 0,5 point de pourcentage, la marge correspondante du groupe est ressortie à 26,3%, contre 26,7 % pour les trois premiers mois de l'exercice précédent. Le résultat net retraité du groupe a progressé de 7%, passant de 44,0 millions d'euros à 47,1 millions d'euros. Le résultat par action s'est élevé à 0,51 euro (premier trimestre 2017 : 0,48 euro).

*Atos (-0,05% à 110,60 Euros) : et Siemens souhaitent accélérer leur coopération commerciale dans les services et les technologies numériques, en particulier autour de MindSphere, le système d'exploitation ouvert IoT (Internet des Objets) basé sur le Cloud de Siemens. Les deux groupes prévoient un accord sur un partenariat privilégié pour la mise à disposition de Siemens MindSphere On-premise (sur site) géré par Atos.

*Michelin (-1,35% à 116,70 Euros) : a réalisé 5,218 milliards d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre 2018, en baisse de 6,3% par rapport à la même période de 2017. Comme attendu, Michelin est principalement impacté par l'impact défavorable des parités de change (-7,7%) lié aux variations de l'euro, notamment face au dollar américain. Le consensus fourni par le groupe se situait à 5,227 milliards d'euros. Michelin confirme ses objectifs 2018 de croissance des volumes en ligne avec l'évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2017, hors effet de change, et de génération d'un cash flow libre structurel supérieur à 1,1 milliard d'euros.

*Eurofins (-10% à 391,60 Euros) : a vu son chiffre d'affaires progresser de 23% à 839 ME au premier trimestre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.