Ouverture Paris : Donald Trump propulse le CAC40 au plus haut de 2019

Ouverture Paris : Donald Trump propulse le CAC40 au plus haut de 2019©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 février 2019 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40, qui reste sur trois séances consécutives de hausse, revient quasiment sur son plus haut de 2019 inscrit à 5.083 points, à la faveur d'une nouvelle progression de près de 0,50% (5.080 points) ce matin. Et encore une fois, les marchés remercient Trump! Le Président a jugé improbable un nouveau "shutdown" de l'administration américaine et a laissé comprendre qu'il pourrait proposer de repousser la date limite du 1er mars fixée pour conclure les discussions en cours avec la Chine sur le commerce. Wall Street a apprécié hier soir et Paris surfe donc sur la tendance ce matin...

Le CAC40 progresse désormais de 7,40% depuis le 1er janvier et a même repris 11,50% depuis son point bas en séance du 27 décembre dernier.

La hausse du jour du CAC40 sera mise à contribution par les données macroéconomiques du jour. On suivra notamment l'inflation britannique ce matin, et la production industrielle en zone euro, en attendant les très attendus chiffres des prix à la consommation aux Etats-Unis.

Par ailleurs, les nombreuses publications de chiffre d'affaires et/ou de résultats intervenues depuis la clôture parisienne hier animent la cote aujourd'hui. Elles sont bien accueillies, hormis celle de Bic et de Haulotte. Avertissements en cause..

WALL STREET

La Bourse de New York a progressé d'environ 1,5% mardi, dans l'espoir d'un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis, et alors que la perspective d'un nouveau "shutdown" semble désormais écartée outre-Atlantique. Donald Trump a indiqué mardi que la date-butoir du 1er mars pour conclure un accord avec Pékin pourrait être quelque peu repoussée, à condition que les discussions aient suffisamment avancé. Par ailleurs, un compromis a été trouvé lundi soir au Congrès sur le mur transfrontalier avec le Mexique, ce qui rend improbable un nouveau blocage des administrations fédérales américaines.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 1,49% à 25.425 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 1,29% à 2.744 pts, et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a bondi de 1,46% à 7.414 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Indice des prix à la consommation. (14h30)
- Indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Balance budgétaire américaine. (20h00)

Europe :
- Indice britannique des prix à la consommation. (10h30)
- Production industrielle européenne. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1333$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 63,10$. L'once d'or se traite 1.310$.

VALEURS EN HAUSSE

Amundi (+3,80% à 52,78 Euros) : Les résultats ressortent en ligne avec les objectifs annoncés, malgré un environnement défavorable, marqués par une hausse du Résultat net comptable à 855 ME, soit un gain de 25,5% vs 2017 et du BNPA comptable de +19,8%. Le résultat net ajusté est de 946 ME, +9% vs 2017 hors revenus financiers exceptionnels (vs un objectif de +7%3). Les Revenus nets de gestion sont quasi-stables (-0,7% vs 2017) en dépit du contexte de marché. Le coefficient d'exploitation ressort à 51,5%, en amélioration de 0,9 pt. La collecte nette est élevée (+42 MdsE), tirée principalement par les actifs MLT5 (+36 MdsE).

Rexel (+2,40% à 10,75 Euros) : a fait état d'un résultat net et d'un Ebitda ajusté en hausse en 2018 et vise une nouvelle hausse de ses résultats cette année.

Orpea (+4% à 94,50 Euros) publie pour l'exercice 2018, clos le 31 décembre, un chiffre d'affaires de 3,42 milliards d'euros, supérieur à l'objectif annoncé début 2018. Il progresse de +9%, soit près de 300 ME de chiffre d'affaires additionnel. Plus de la moitié est réalisée par croissance organique. La stratégie de développement du Groupe, alliant création continue d'établissements et acquisitions ciblées, a permis, une nouvelle fois, à Orpea de doubler de taille en 5 ans (2013 à 2018), après l'avoir déjà doublé sur la période 2008-2013. Orpea confirme son objectif de marge d'Ebitda 2018 supérieure à celle de 2017.

Airbus (+0,80% à 103,62 Euros) serait désormais très proche d'une décision sur l'avenir du programme de l'A380, son très gros porteur, qui rencontre des difficultés à engranger les commandes. Selon des source citées mardi soir par l'agence 'Reuters', le constructeur européen d'avions pourrait ainsi faire le point sur le sujet dès jeudi, à l'occasion de la publication de ses résultats annuels.

Natixis (+2,35% à 4,45 Euros) publie un produit net bancaire en recul de 10% au quatrième trimestre 2018 à 2,251 milliards d'euros. Le bénéfice net s'affiche à 252 millions d'euros au quatrième trimestre, en recul de plus de moitié en glissement annuel du fait des activités de marchés et d'une perte sur les dérivés actions, alors que le résultat net publié annuel totalise 1,58 MdE. Le ratio CET1 se situe à 10,8% en pleine application à fin 2018. Le PNB sous-jacent se monte à 9,5 MdsE en 2018 (+2% a change constant). Le groupe prévoit de verser un dividende en numéraire de 0,78 euro par action au titre de 2018, dont 0,30 euro à titre ordinaire et 0,48 euro par action à titre exceptionnel.

Ingenico (+8,30% à 51,56 Euros) : L'EBITDA s'élève à 488 ME contre 526 ME en 2017, soit une marge d'EBITDA de 18,4% en retrait de 1,9 points à données comparables et de 2,6 points à données publiées. Le résultat opérationnel s'élève à 278 ME, soit 10,5% du chiffre d'affaires, contre 371 ME en 2017, soit 14,8% du chiffre d'affaires. En 2018, le bénéfice net est ressorti à 188 ME contre 253 ME en 2017.

VALEURS EN BAISSE

Bic (-4,65% à 86,05 Euros) : Le bénéfice net Part du Groupe par action était de 3,80 euros en 2018, comparé à 6,18 euros en 2017, en baisse de 38,5%. Le bénéfice net Part du Groupe par action normalisé était de 5,87 euros, comparé à 6,26 euros en 2017. Le bénéfice net Part du Groupe par action du 4ème trimestre 2018 était de 1,09 euros, comparé à 2,17 euros au 4ème trimestre 2017. Le bénéfice net Part du Groupe normalisé par action du 4ème trimestre 2018 était de 1,66 euros, comparé à 2,17 euros au 4ème trimestre 2017.

Haulotte Group (-6% à 8,46 Euros) affiche un chiffre d'affaires de 555,9 ME à fin décembre, soit une croissance réelle de +14% sur un an, dont une progression de +11%. La croissance d'activité de 2018 n'est cependant pas suffisante pour permettre au Groupe d'atteindre son objectif de maintien du niveau de résultat opérationnel courant. Dans le détail, les effets défavorables des mix client et géographique ainsi que la hausse des prix des composants et des coûts fixes, engendrés par la mise en oeuvre du nouveau plan stratégique, n'ont pas été compensés par la bonne tenue des volumes.

ANALYSTES

Goldman Sachs reste à l'achat sur Kering avec un cours cible ajusté en hausse à 580 euros.

AlphaValue reste acheteur sur BNP Paribas mais ajuste en baisse à 50,60 euros son cours cible.

JP Morgan est à 'surpondérer' sur Coface avec un cours cible de 10,30 euros.

Kepler Cheuvreux 'conserve' Haulotte tout en ajustant en baisse son objectif de cours à 10 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.