Ouverture Paris : EDF et Vivendi tente d'entraîner le CAC40

Ouverture Paris : EDF et Vivendi tente d'entraîner le CAC40
bourse

Boursier.com, publié le mardi 31 juillet 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Vivendi et EDF font la course en tête ce matin parmi les grandes capitalisations de la cote parisienne, après des publications appréciées. Pour Vivendi, il est aussi question d'évolution de périmètre et de stratégie et c'est apprécié! Le titre Rexel bondit lui aussi, tandis que des dossiers plus modestes ont largement convaincu : Manitou, Mersen, SMCP. Globalement, les publications d'hier soir et ce matin sont de belle facture et saluées comme il se doit. Des déceptions pointent toutefois, comme Maisons du Monde qui a révisé à la baisse ses objectifs.

Malgré ces belles progressions, le marché demeure prudent, alors que Wall Street et le Nasdaq ont été secoués hier. L'indice CAC40 est toujours sous les 5.500 points (+0,03% à 5.492 points) à l'approche de 9h30. Les grandes valeurs de la "tech" américaine sont désormais sous surveillance, et surtout victimes de défiance, avec pour Facebook ou Twitter des chutes de plus de 20% par rapport à leur récent plus haut. Un mouvement brutal qui affecte par voie de conséquence, l'ensemble de la cote. La publication d'Apple ce soir sera une sorte de juge de paix de la séquence... En cas de déception, la baisse pourrait se poursuivre dangereusement et affecter plus lourdement le marché parisien.

Aujourd'hui, débute la réunion de la Fed américaine qui débouchera demain sur une décision sur les taux. Peu à attendre de ce rendez-vous qui devrait confirmer le scénario partagé par la Fed lors de son dernier point, à savoir celui de 4 hausses de taux en 2018.

WALL STREET

Plombé en fin de semaine dernière par la chute des titres Facebook, Twitter ou encore Intel, Wall Street a une fois encore fini sa course dans le rouge ce lundi, avec notamment une forte baisse pour le Nasdaq... Sur le front économique américain, les promesses de ventes de logements et l'indice manufacturier de la Fed de Dallas ressortent au-dessus des attentes.

Dans le reste de l'actualité, la semaine sera marquée par les résultats trimestriels d'Apple mardi soir et par la réunion FOMC de la Fed demain et mercredi qui devrait déboucher, sauf surprise, sur un statu quo sur les taux d'intérêt. Les chiffres de l'emploi US du mois de juillet 2018 seront quant eux dévoilés en fin de semaine... Le DJIA a perdu 0,57% à 25.307 pts. Le Nasdaq chute encore de 1,39% à 7.630 pts, et enregistre ainsi une troisième séance consécutive de correction suite à son record historique de mercredi dernier (7.932 pts en clôture). Le S&P500 a cédé pour sa part 0,58% à 2.802 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Début de la réunion FOMC (Fed).
- Revenus et dépenses des ménages. (14h30)
- Indice du coût de l'emploi. (14h30)
- Indice S&P Case-Shiller des prix américains de l'immobilier. (15h00)
- Indice PMI de Chicago. (15h45)
- Indice de confiance des consommateurs du Conference Board. (16h00)
- Indice de confiance des investisseurs selon State Street. (16h00)

Europe :

- Emploi en Allemagne. (09h55)
- Prix à la consommation en Europe. (11h00)
- PIB préliminaire. (11h00)
- Taux de chômage. (11h00)

L'Euro atteint 1,1711$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 74,70$. L'once d'or se traite 1.223$.

VALEURS EN HAUSSE

EDF (+2,35% à 12,71 Euros) : publie un EBITDA de 8,2 MdsE, en hausse de 18,9% en organique sur le premier semestre. Le Résultat net courant est de 1,7 MdE, en progression de +27%. Le Résultat net part du Groupe s'inscrit à 1,7 MdsE, en recul de 13,9%. L'Endettement financier net est de 31,3 MdsE (-1,7 MdsE). EDF relève son objectif d'EBITDA, attendu entre 14,8 et 15,3 MdsE.

Vivendi (+4,75% à 22,42 Euros) : le chiffre d'affaires s'élève à 6.463 ME, contre 5.462 ME au premier semestre 2017, en hausse de 18,3%, en tenant compte de la consolidation d'Havas. A taux de change et périmètre constants, le chiffre d'affaires augmente de 4% par rapport au premier semestre 2017. Le résultat opérationnel courant (ROC) s'élève à 602 ME, contre 401 ME au premier semestre 2017, en hausse de 50,2%. A taux de change et périmètre constants, le résultat opérationnel courant augmente de 112 ME, soit +27,8% grâce à la progression d'UMG et à la croissance des performances de Groupe Canal+. Au premier semestre 2018, les autres charges financières intègrent la dépréciation des titres Telecom Italia mis en équivalence, à hauteur de 512 ME. Le résultat net ajusté est un bénéfice de 393 ME contre 320 ME au premier semestre 2017, en hausse de 22,8%.

Vivendi (bis) : annonce être entré en négociations exclusives avec Grupo Planeta pour l'acquisition de 100% du capital d'Editis, deuxième groupe d'édition français. La valeur d'entreprise retenue est de 900 ME. En 2017, Editis a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 750 ME et un EBIT récurrent d'environ 60 ME.

Mersen (+5,60% à 36,80 Euros) anticipe désormais pour l'année 2018 une croissance organique du chiffre d'affaires comprise entre 7% et 9% contre une prévision entre 3% et 6 % communiquée précédemment. La marge opérationnelle courante du Groupe devrait se situer entre 10,1% et 10,4% contre une prévision entre 9,6% et 10,1% communiquée précédemment...

Manitou (+4,80% à 31,55 Euros) a confirmé la perspective de chiffre d'affaires de l'exercice qui devrait être supérieure à 15% par rapport à 2017. La perspective d'évolution du résultat opérationnel courant est également confirmée, avec une progression du taux de l'ordre de 80 points de base par rapport à 2017.

SMCP (+3,35% à 24,26 Euros) a décidé de relever son objectif de croissance du chiffre d'affaires d'une fourchette comprise entre +11 % et + 13 % à taux de change constant, à plus de +13 % à taux de change constant. SMCP confirme, par ailleurs, son objectif de marge d'EBITDA ajusté à environ 17 %.

Rexel (+6,80% à 13,13 Euros) : Le Résultat net ressort à 100,8 ME au S1 2018, en hausse de 4,2%. Résultat net récurrent s'inscrit en progression de 13% à 157,7 ME au S1 2018. Le bénéfice d`exploitation du S1 2018 s'est établi à 217,9 ME, contre 232,5 ME au S1 2017. L'impôt sur le revenu a représenté une charge de 66,9 ME au S1 2018 (contre 72,8 ME au S1 2017), en baisse de 8,1%, reflétant une baisse du taux d`impôt (39,9% vs 43% au S1 2017) suite à l'adoption de la réforme fiscale américaine. Le résultat net récurrent s`est élevé à 157,7 ME au S1 2018, en hausse de 13% par rapport à l`année précédente.

VALEURS EN BAISSE

Maisons du Monde (-4,50% à 26,80 Euros) : L'EBITDA s'est élevé à 48 ME au premier semestre 2018, en hausse de 11,1% par rapport au premier semestre 2017, soit une marge d'EBITDA stable de 9,5%. Cette performance a résulté d'une solide croissance des ventes sur la période, d'un levier opérationnel positif et d'une gestion efficace des coûts, ayant permis à Maisons du Monde d'augmenter ses dépenses publicitaires et de poursuivre ses investissements dans des initiatives de croissance. Le résultat net a atteint 8,1 ME au premier semestre 2018, par rapport à 6,2 ME au premier semestre 2017, soit une progression de près de 30%. À périmètre constant, la croissance des ventes est désormais attendue autour de 8% sur le millésime en cours, reflétant cette dégradation du contexte et un décalage d'ouvertures de magasins - 19 ouvertures nettes prévues en 2018, 6 ouvertures de magasins ayant été décalées au T1 2019. En incluant Modani, la croissance des ventes est prévue supérieure à 10% avec 22 ouvertures nettes de magasins. La marge d'EBITDA est escomptée supérieure à 13% des ventes, inchangée tant à périmètre constant qu'en incluant Modani.

ADP (-1,20% à 192,10 Euros) : le résultat net part du Groupe (RNPG) pointe à 205 millions d'euros, en hausse de 43 millions d'euros. Les objectifs 2016-2020 du Groupe ADP tels qu'annoncés le 13 octobre 2015 restent inchangés et s'entendent indépendamment de l'effet de l'intégration globale de TAV Airports.

Legrand (-1,50% à 63,10 Euros) : Le résultat opérationnel ajusté est en hausse de +14,4% sur les six premiers mois de l'année, à 625,1 ME, traduisant une amélioration de +0,5 point de la marge opérationnelle ajustée. Le résultat net part du Groupe ainsi que le cash flow libre normalisé progressent quant à eux respectivement de +23,3% et de +25,3%. Le résultat net part du Groupe s'élève à 390 ME, en hausse de +23,3% par rapport au premier semestre 2017.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU