Ouverture Paris : en baisse, Nexans chute

Ouverture Paris : en baisse, Nexans chute©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 03 mai 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Les investisseurs sont restés sur leur faim hier soir à Wall Street à l'issue de la réunion de la Fed, même si certains voient dans la confiance affichée par la banque centrale dans les perspectives de croissance, une porte ouverte à un nouveau relèvement des taux US dès le mois de juin, après celui de mars, laissant ainsi la place à deux autres tours de vis monétaires lors du deuxième semestre... Un scénario de quatre hausses de taux par la Fed américaine qui demeure donc probable. C'est ce qu'avaient anticipé les investisseurs en faisant grimper rapidement le Dollar, de retour sur ses plus hauts de l'année, avec un euro qui est repassé sous les 1,20$ à 1,1985/$. Le CAC40 recule quant à lui de 0,3% à 5.512 pts.

WALL STREET

Si Wall Street a calé hier soir, c'est avant tout en raison des nouvelles dégradations du climat commercial avec la Chine, le Wall Street Journal croyant savoir que l'administration Trump préparerait un décret restreignant les activités des équipementiers télécoms chinois aux Etats-Unis. La Maison blanche n'a pas confirmé... La Bourse américaine a donc reculé mercredi, après la réunion de la Réserve fédérale américaine, qui n'a pourtant pas apporté d'éléments fondamentalement très neufs sur le front monétaire. La Fed a maintenu ses taux en l'état... A contre-courant, l'action Apple (+4,4%) a salué l'annonce de résultats trimestriels finalement meilleurs que prévu pour la firme à la pomme.
Après une réaction initialement positive aux annonces de la Fed, les principaux indices ont donc terminé dans le rouge. Le Dow Jones a cédé 0,72% à 23.924 points, signant une quatrième séance consécutive de baisse. L'indice large S&P 500 a aussi reculé de 0,72% à 2.635 pts, tandis que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a cédé 0,42% à 7.100 pts.

ECO ET DEVISES

A suivre aux Etats-Unis les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30) et l'indice Markit PMI des services américains (15h45), les commandes industrielles américaines (16h00) et enfin, l'indice ISM des services américains (16h00).
En Europe, on surveillera l'indice PMI final des services en Allemagne (09h55), l'indice des prix à la consommation en Europe (11h00) et celui des prix à la production en Europe (11h00).
La parité euro / dollar atteint 1,1985 ce matin. Le baril de Brent se négocie 73,20$.

VALEURS EN HAUSSE

Lagardere : remonte de 5% le jour de son AG, suivi de Catana et de Europacorp

Veolia +3%. Le groupe a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel en croissance soutenue de 7% à 6,419 MdsE et de 5,4% en organique. L'EBITDA grimpe de 5,3% à 876 ME. La réduction des coûts de 70 ME est en ligne avec l'objectif annuel. L'EBIT courant ressort en croissance de 6,9% à 448 ME. Le résultat net courant pdg est de 193 ME (+31,8%) et de 8% hors plus-values. Les perspectives annuelles sont confirmées.

Vicat : +3%. Le cimentier a fait état d'un chiffre d'affaires consolidé de 573 millions d'euros au premier trimestre 2018, en croissance de +3,9% en données publiées et en progression de +10,8% à périmètre et taux de change constants.

Orpea : +2%. Le groupe a dévoilé son chiffre d'affaires pour le 1er trimestre 2018, marqué par une nouvelle forte croissance de 10,7% à 832 ME, ainsi que son implantation aux Pays-Bas avec les acquisitions de Dagelijks Leven et Woonzorgnet.

Thales : +1%. Le groupe a généré 3,03 MdsE de chiffre d'affaires au premier trimestre, en hausse de 34% par rapport au premier trimestre 2017 (+39% à périmètre et taux de change constants). Trois grandes commandes d'un montant supérieur à 100 ME ont été enregistrées au premier trimestre 2018.

Sodexo : +1% avec Infotel, Neopost, Peugeot et CGG

Eurazeo : +0,6%. Le groupe a publié un Chiffre d'affaires économique au 1er trimestre 2018 de 1,418 MdE, soit une progression de +11,8% à périmètre constant. Deux investissements ont été pilotés sur la période du T1, quatre ré-investissements et une cession pour un montant global de 707 ME, dont notamment la cession de la totalité de la participation dans Accor.

Société générale : stable. La banque serait très proche d'un accord en vue d'un règlement allant jusqu'à près d'un milliard de dollars pour mettre fin à deux enquêtes qui la concernent aux Etats-Unis, a rapporté l'agence Bloomberg. Cet accord concernerait l'affaire de manipulation du taux interbancaire (Libor) et des accusations de corruption en Libye. Fait nouveau selon ces sources, une partie des pénalités serait versée aux autorités françaises... La banque aurait ainsi accepté de verser des pénalités d'environ 800 millions de dollars aux autorités américaines et françaises.

VALEURS EN BAISSE

Nexans -11%. Le groupe a publié un chiffre d'affaires pour le premier trimestre 2018 de 1,538 MdE, contre 1,570 MdE au premier trimestre 2017. À cours des métaux constants le chiffre d'affaires s'élève à 1,028 MdE en décroissance organique de -4,6% par rapport au premier trimestre 2017, après un effet de change de -60 millions d'euros.

Bourbon : -3%. Le groupe affiche un chiffre d'affaires ajusté du 1er trimestre 2018 de 171 millions d'euros (chiffre d'affaires consolidé de 157,6 millions d'euros), en retrait de 13,2 % par rapport au 4ème trimestre 2017, impacté par la baisse de l'activité dans les services Subsea.

Arkema -3%. Le groupe a généré un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de +7,3 % (taux de change et périmètre constants) à 2,17 MdsE et aussi une belle progression de +7,9% de l'EBITDA à 383 millions d'euros malgré une base de comparaison élevée (355 millions d'euros au 1T 2017) et un euro significativement plus fort . La marge d'EBITDA atteint 17,6 % (16,5 % au 1T 2017), ratio historiquement le plus élevé sur un premier trimestre, confirmant la bonne résistance dans un contexte haussier de matières premières. Au final, Arkema affiche une très forte augmentation du résultat net courant de +33 % à 195 millions d'euros, soit 2,57 euros par action.

Bonduelle : -2% avec Trigano et TF1

ADP : -1%. Le groupe voit son chiffre d'affaires dopé par l'intégration globale de TAV Airports. Il ressort en hausse de 37,3%, à 965 millions d'euros. Le Chiffre d'affaires consolidé hors intégration globale (IG) de TAV Airports progresse de 2,8%, à 723 millions d'euros.

Solvay -1% après avoir publié des résultats du premier trimestre 2018 marqués par une forte progression des volumes, ce qui compense les effets de change défavorables. L'EBITDA sous-jacent ressort à 533 ME (-2,6%, mais +9% à périmètre et change constants). Le groupe souligne la bonne dynamique des volumes des segments Advanced Materials et Advanced Formulations ayant permis une croissance organique de 6% du chiffre d'affaires et de 9% de l'EBITDA sous-jacent. La Marge d'EBITDA est à 21%.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU