Ouverture Paris : en mode pause avant la FED

Ouverture Paris : en mode pause avant la FED©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 juin 2018 à 09h30

Le marché parisien évolue peu à l'ouverture, avec un CAC40 en recul de 0,07% à 5.449 points. Les investisseurs sont en position d'attente à quelques heures de la décision de politique monétaire de la Fed. S'il ne fait quasiment plus aucun doute que la Réserve fédérale relèvera d'un quart de point ses taux, les opérateurs guetteront toute éventuelle inflexion du pilotage des anticipations ("forward guidance"), pour tenter de déterminer si la banque centrale procèdera à une ou deux autres hausses de taux d'ici la fin de l'année. En Europe, il faudra patienter jusqu'à demain après-midi pour connaître la décision de la BCE et une éventuelle date pour la fin du QE. Sur le front des valeurs, Groupe ADP se distingue alors que le chantier de la privatisation semble bien lancer après les dernières annonces du gouvernement.

ECO ET DEVISES

Outre la Fed (à 20 heures) et la conférence de presse de Jérôme Powel, l'indice des prix à la production (14h30) et le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques (16h30) sont au programme aux Etats-Unis. Dans la zone euro, la production industrielle et les chiffres de l'emploi sont attendus à 11 heures.

VALEURS EN HAUSSE

* Groupe ADP (+3,9% à 192,5 euros), alignant ainsi une troisième journée de nette progression. Le chantier de la privatisation entrepris par l'Etat a franchi une nouvelle étape mardi puisque les mesures permettant la cession de participations de l'Etat dans ADP, Engie et la Française seront inclues dans le projet de loi "Pacte", qui doit être présenté au prochain conseil des ministres, le 18 juin prochain, a annoncé le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. L'Etat n'a pas précisé quelle part des trois entreprises il compte vendre, mais il devrait conserver une part minoritaire, ainsi qu'un droit de regard sur la stratégie des trois groupes. Ces spéculations sur une éventuelle sortie de l'Etat du capital du gestionnaire des aéroports parisiens soutiennent le titre depuis de nombreux mois déjà.

* ESI Group (+3,2% à 41,40 euros) après avoir annoncé un accord stratégique de coopération avec Chinasoft International. Selon les termes du partenariat commercial et industriel conclu, ESI Group et Chinasoft travailleront ensemble à transformer les industries manufacturières chinoises, dans le cadre des ambitions exprimées dans le plan "Made in China 2025". L'accord de coopération stratégique signé comprend plusieurs projets complémentaires.

* Vicat (+0,9% à 59 euros). Kepler Cheuvreux a relevé à 'conserver' sa recommandation sur le dossier.

* Renault (+0,7% à 83,5 euros). L'alliance Renault -Nissan-Mitsubishi a annoncé des synergies annuelles de 5,7 milliards d'euros, en hausse de 14% par rapport au chiffre de 2016, et a confirmé son objectif de synergies annuelles de 10 MdsE d'ici à la fin de 2022.

VALEURS EN BAISSE

* Sanofi (-0,7% à 65,7 euros) alors que le valproate, vendu sous la marque Dépakine, contre l'épilepsie, et Dépakote et Dépamide contre les troubles bipolaires, à l'origine de milliers de malformations congénitales, sera interdit en France pendant la grossesse et aux femmes en âge de procréer sauf circonstances exceptionnelles, a annoncé mardi l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Sanofi a par ailleurs placé avec succès une émission obligataire en 2 tranches d'un montant de 2 milliards de dollars, dont le produit net sera affecté aux besoins généraux de la société.

* AXA (-0,5% à 21,8 euros) va faire équipe avec ING. Les deux groupes ont conclu un partenariat exclusif de bancassurance, long-terme et multi-pays, visant à fournir des produits d'assurance et des services associés grâce à une plateforme d'assurance numérique centralisée. Dans le cadre de ce partenariat, ING apportera son expérience de leader dans le domaine des services bancaires en ligne et AXA son expertise dans le développement de produits et services d'assurance modulaires et innovants. AXA offrira ainsi des produits d'assurance dommages, santé et de prévoyance aux clients d'ING dans six pays, la France, l'Allemagne, l'Italie, le République Tchèque, l'Autriche et l'Australie.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU