Ouverture Paris : encore plus haut !

Ouverture Paris : encore plus haut !©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 04 mars 2019 à 09h30

LA TENDANCE

Après une série de 8 semaines gagnantes, la question est de savoir si le marché va tenir le rythme en attendant un accord commercial sino-américain qui se précise jour après jour... La presse évoque désormais un 'deal' qui interviendrait vers la fin du mois de mars. En attendant, la tendance reste en progression de 0,5% sur le CAC40 ce lundi matin à 5.290 pts, alors que Wall Street a fini la semaine dernière en hausse grâce aux valeurs technologiques dans l'espoir de cette finalisation de l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Les investisseurs ont ignoré l'annonce d'un ralentissement de l'activité manufacturière aux Etats-Unis en février, envoyant le Nasdaq vers une 10ème semaine de hausse d'affilée. Les actions des géants d'internet Apple (+1%) et Amazon (+1,95%) se sont distinguées à la hausse, contribuant à soutenir les marchés d'actions...

WALL STREET

A la clôture, l'indice Dow Jones a progressé de 0,43% à 26.026 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,69% à 2.803 pts et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a monté de 0,83%, pour finir à 7.595 pts. Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones est resté stable, tandis que le S&P 500 a progressé de 0,4% et le Nasdaq a gagné 0,9%.
Le Nasdaq a désormais progressé depuis 10 semaines d'affilée, tandis que le Dow Jones et le S&P 500 ont gagné du terrain 9 fois sur 10... Depuis le creux de décembre, le Dow Jones a repris 19,4%, le S&P 500 19% et le Nasdaq 22,5%. Par rapport aux plus hauts niveaux historiques atteints en 2018, le Dow Jones n'est plus qu'à 3%, le S&P 500 à 4,5% et le Nasdaq à 6,7%.
Sur le marché des changes, l'indice du dollar, qui reflète son évolution face à un panier de devises de référence, a progressé de 0,37% à 96,51 points, tandis que l'euro a fléchi de 0,05% à 1,1364$. Sur les marchés obligataires américains, les taux d'intérêt se sont une nouvelle fois tendus : le rendement du T-Bond à 10 ans a bondi vendredi de 5 points de base à 2,76%, et a regagné 12 points de base en trois séances, malgré les déclarations de la Fed en faveur d'une pause dans le cycle de hausse des taux.
Le pétrole a en revanche mal réagi à l'annonce d'indices manufacturiers décevants aux Etats-Unis en février, qui font craindre un ralentissement de la croissance et de la demande mondiale d'énergie.
Le contrat à terme d'avril sur le brut léger américain WTI a cédé vendredi soir 2,48%, à 55,80$ le baril sur le Nymex (malgré un plus haut en séance de 57,88$, soit +1,1% par rapport à jeudi), tandis que l'échéance de mai sur le Brent a cédé 1,87%, à 65,07$ le baril, après un pic de 67,14$ en séance (soit une hausse de 1,2% par rapport à jeudi soir).

ECO ET DEVISES

L'ISM manufacturier est ressorti à 54,2 en février, contre 55 de consensus de place et après 56,6 en janvier. L'autre indice manufacturier, le PMI a été mesuré à 53 en lecture finale, contre 54,9 en janvier et 53,7 pour sa lecture initiale. Le consensus était également logé à 53,7 pour la lecture finale. A noter que ces indices restent bien supérieurs au seuil de 50 qui sépare la zone d'expansion de la zone de contraction de l'activité.
Enfin, l'indice du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan a lui aussi déçu en février, s'élevant à 93,8 (lecture finale) contre 95,7 de consensus et 95,5 pour la lecture préliminaire.
Sur le dossier commercial, les Etats-Unis et la Chine semblent donc désormais s'approcher de la conclusion d'un accord, selon des sources proches des négociations... Selon l'agence 'Bloomberg', un accord complet pourrait être prêt à signer "dans les prochaines semaines". Les négociateurs seraient en train de peaufiner un document de 150 pages, et un nouveau sommet pourrait se tenir fin mars entre Donald Trump et Xi Jinping pour procéder à la signature, selon ces sources.
Le Wall Street Journal parle ainsi d'un accord aux alentours du 27 mars, au vu des progrès accomplis lors des récentes discussions. La Chine abaisserait les droits de douane sur les produits fabriqués aux États-Unis, y compris les produits agricoles, chimiques et automobiles, en échange d'une levée de sanctions de Washington...

A suivre ce lundi :
Etats-Unis :
- Dépenses de construction. (16h00)
Europe :
- Chiffres de l'emploi en Espagne. (09h00)
- Indice Sentix de confiance des investisseurs. (10h30)
- Indice européen des prix à la production. (11h00)
Le pétrole pointe sur les 65,35$ ce matin, tandis que l'euro cote 1,1360/$. L'or revient à 1312$.

VALEURS A SUIVRE

Technicolor : +7% suivi de AKKA (+5%) avec AST Groupe et Genfit

Altran : +3% avec Archos, Plastivaloire, Gl Events

Bastide : +2,5% suivi de Sequana, Eramet, Alten, Eramet

Interparfums : +2%. La publication des comptes annuels 2018 et la révision de sa guidance pour l'exercice en cours sont bien reçus par le marché. Pour 2019, le parfumeur vise désormais un chiffre d'affaires de 480 ME, pour une marge opérationnelle d'environ 14%. 2018 s'est soldé pour le groupe par un chiffre d'affaires de 455,3 ME, en croissance de 8%, légèrement atténuée par l'évolution défavorable de la parité euro/dollar.
Malgré les efforts d'investissements de marketing/publicité, qui ont totalisé 105 ME sur l'ensemble de 2018 soit 23% du CA, le résultat opérationnel a progressé de 10% à 66,2 ME sur le millésime écoulé, représentant une marge de 14,5%, en augmentation de 30 points de base par rapport à la rentabilité dégagée en 2017. Le résultat net a augmenté encore plus vite pour se hisser à 47,1 ME, en hausse de 18%.
Le Conseil d'Administration proposera un dividende de 0,71 euro à l'Assemblée Générale du 26 avril, soit une amélioration de 17% par rapport au coupon proposé au titre de 2018.

Peugeot : +1%. Le président du directoire de PSA Carlos Tavares estime dans un entretien au 'Figaro' que la volonté des Européens de réduire sensiblement les émissions de CO2 risque de fragiliser une filière automobile employant 13 millions de personnes. Le Parlement européen s'était prononcé début octobre pour une baisse de 40% des émissions de CO2 des voitures et utilitaires de moins de 3,5 tonnes d'ici 2030 alors que l'Association des constructeurs européens d'automobiles prônait de son côté une baisse de 20% et la Commission européenne 30%. Les représentants du Parlement européen et ceux des pays membres se sont finalement entendus mi-décembre sur une réduction de 37,5% pour les voitures de tourisme et de 31% pour les utilitaires. "Le vote du Parlement européen est un vote contre l'industrie européenne (...) Le chemin qui est pris nous emmène dans l'impasse et ce sera très douloureux", prévient Tavares, qui est également président de l'Acea, dans l'entretien mis en ligne sur le site du Figaro à la veille de l'ouverture du salon de l'automobile de Genève.

Solocal : +1% avec Ubisoft, Korian, CGG, Edenred, Vallourec, Atos et Ipsos

Elis : stable. Le groupe a finalisé l'acquisition de 100% de Carpeting Entrémattor i Stockholm AB, en Suède. Carpeting Entrémattor est un groupe familial de Stockholm, dont l'activité est dédiée entièrement à la location-entretien de tapis pour des clients de toutes tailles. Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 3,5 millions d'euros en 2018.

ADL Partner : stable. Le groupe a annoncé le décès de Jean-Marie Vigneron, Président du Directoire. Le Conseil de surveillance d'ADLPartner, réuni le 1er mars, sous la présidence de Philippe Vigneron, a rendu hommage à Jean-Marie Vigneron, et a confirmé le maintien de l'organisation transitoire de gouvernance préalablement mise en place le 13 novembre 2018. Un nouveau membre du directoire sera nommé très prochainement en remplacement.
Le Groupe ADLPartner souligne à nouveau que cette situation ne remet pas en cause son développement qui s'appuie sur un partage des responsabilités entre un conseil de surveillance et un directoire auquel sont rattachées 4 directions opérationnelles et les dirigeants des 4 principales filiales.
La cotation de l'action ADLPartner ayant été suspendue dans l'attente de ce communiqué, elle reprendra le lundi 4 mars 2019 à l'ouverture des marchés. Le titre était sur un dernier cours de 14,1 euros.

VALEURS EN BAISSE

Mauna Kea : -6% avec Cerenis

Atari : -1% suivi de Stef, Neopost et Casino

Getlink : -0,5%. La Grande-Bretagne a versé 33 millions de livres (38,4 millions d'euros) à Eurotunnel pour régler un litige sur des contrats passés par Londres avec trois compagnies maritimes concurrentes pour préparer l'éventualité d'un Brexit sans accord. L'opérateur du tunnel sous la Manche, dont la holding est Getlink, avait attaqué en justice le gouvernement britannique à propos de ces contrats conclus en décembre pour assurer l'approvisionnement en médicaments et d'autres importations vitales. Le procès devait débuter à Londres ce vendredi. La décision britannique avait notamment suscité des critiques car l'une des compagnies, Seaborne Freight, n'avait aucun navire. Son contrat a d'ailleurs été résilié par la suite.
Dans un communiqué, le gouvernement britannique a annoncé avoir conclu un accord avec Eurotunnel afin de régler le dossier et de garantir que les passagers et le fret continueraient à circuler par le tunnel sous la Manche après le 29 mars, date prévue de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. "L'accord avec Eurotunnel sécurise la capacité de fret supplémentaire du gouvernement, contribuant ainsi à garantir que le National Health Service dispose de médicaments essentiels en cas de Brexit sans accord", a déclaré le secrétaire d'Etat aux Transports Chris Grayling.

Air Liquide : -0,5% avec EDF, Gecina, Airbus

Vos réactions doivent respecter nos CGU.