Ouverture Paris : la Fed a jeté un froid sur les marchés

Ouverture Paris : la Fed a jeté un froid sur les marchés©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 août 2020 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 se "cale" autour des 4.920 points peu avant 9h30, en nette baisse de 1,20%, conséquence du froid jeté par la Fed a jeté hier... L'unique rendez-vous marquant de la semaine la plus creuse de la période estivale a finalement tourné à la forte défiance. La publication des dernières minutes de la Fed ont fortement pesé ce matin sur les différents marchés et Tokyo et Séoul ont ainsi fortement reculé. La fin de séance à Wall Street a aussi été plus difficile. Les records des précédentes séances sur le Nasdaq appelaient, il est vrai aussi, quelques prises de bénéfices.

Selon les "minutes" de la réunion des 28 et 29 juillet, plusieurs membres du comité de politique monétaire de l'institut d'émission (FOMC) ont jugé que le rebond du marché du travail ralentissait déjà et que la poursuite du redressement de l'emploi dépendait d'une reprise "large et soutenue" de l'activité des entreprises. Et la Fed se montre un peu indécise sur l'attitude à adopter désormais face à la situation économique...

WALL STREET

Après avoir touché de nouveaux plus hauts historiques en séance, Wall Street termine la séance avec fébrilité ce mercredi. Le DJIA recule de 0,31% à 27.692 pts alors que le S&P500 redonne de 0,44% à 3.374 pts. Le Nasdaq abandonne 0,57% à 11.146 pts, toujours non loin de ses sommets historiques. Les opérateurs intègrent finalement la mesure des tensions sino-américaines. Dans le même temps, la réserve fédérale américaine a publié les Minutes de sa dernière réunion monétaire de juillet. Dans le contexte de crise sanitaire, elles montrent l'inquiétude des membres de la Fed quant à la problématique de l'emploi. Egalement face aux potentielles retombées économiques de la crise sanitaire, elles confirment le maintien des perfusions de la réserve fédérale à l'économie.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Mises en chantier de logements et permis de construire. (14h30)

Europe :
- Balance européenne des comptes courants. (10h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.998$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1893$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 45,17$.

VALEURS EN HAUSSE

Accor (+2,25% à 23,68 Euros) : Créer le leader mondial de l'hôtellerie, devant Marriott! C'était peut-être le projet du Français Accor étudié ces derniers mois et qui mettait en jeu une fusion avec le britannique Intercontinental Hotels Group (IHG). 'Le Figaro' qui révèle l'information ce matin explique que le projet n'est pas allé jusqu'au bout puisqu'Accor n'aurait même pas approché le britannique. Citant des sources non identifiées, le journal écrit que le PDG d'Accor, Sébastien Bazin, a créé début juin une équipe dédiée à ce projet, avec son directeur financier, Jean-Jacques Morin, et les banques d'affaires Centerview et Rothschild.

VALEURS EN BAISSE

Neoen (-0,70% à 42,25 Euros) a remporté plus de 55 MWc dans le cadre du premier appel d'offres gouvernemental photovoltaïque en Irlande. Neoen et son partenaire BNRG, développeur solaire basé à Dublin, ont remporté, à titre provisoire, plus de 55 MWc. Les résultats formels seront publiés en septembre. Cette puissance est répartie en 3 projets situés dans plusieurs communes autour de Hilltown, Millvale et Hortland. La mise en service des centrales est prévue pour le second semestre 2021.

Alstom (-1,10% à 47,80 Euros) : La commission australienne de la concurrence et du consommateur (ACCC) a annoncé jeudi qu'elle ne s'opposerait pas au rachat par Alstom de la division ferroviaire de Bombardier.

TechnipFMC (-0,90% à 6,75 Euros) fait part d'un important contrat dans le cadre d'un appel d'offres piloté par Petrobras, leader et opérateur du Consortium Libra. Ce consortium a été formé par Petrobras, Shell Brasil, Total, CNPC, CNOOC Limited et Pré-sal Petróleo SA (PPSA), pour le champ pré-salifère Mero, situé dans le bassin de Santos, au large du Brésil, à 2100 mètres de profondeur. TechnipFMC évoque un "grand" contrat, ce qui signifie que sa valeur se situe entre 500 millions de dollars et 1 milliard de dollars.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

CBO Territoria

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

-

INFOS MARCHES

EN BREF

Bone Therapeutics étend son portefeuille de produits orthopédiques aux pathologies inflammatoires, dont la COVID-19.

Eurazeo : dans un consortium de nouveaux investisseurs de Waterloo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.