Ouverture Paris : le CAC40 à l'arrêt

Ouverture Paris : le CAC40 à l'arrêt©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 mars 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Pas d'euphorie sur les marchés ce matin, alors que Donald Trump s'est dit prêt à rencontrer le dictateur coréen Kim Jong Un, amenuisant de fait le risque d'escalade conflictuelle. Les marchés restent de marbre, l'information ne constituant pas un catalyseur en soi et à Paris, le CAC40 a du mal à maintenir le cap de la hausse entamé depuis lundi et qui persiste depuis. Il cède 0,15% à 5.250 points. Hier Mario Draghi a dit aux investisseurs ce qu'ils voulaient entendre et le CAC40 en a largement profité grimpant de plus de 1%. Le principal événement du jour est attendu à 14h30 avec les données mensuelles sur l'emploi aux Etats-Unis. La fin de tendance devrait s'en ressentir. Côté valeurs, Spie et Lagardère chutent assez nettement après leurs publications respectives.

WALL STREET

A l'issue d'une séance nerveuse, la Bourse de New York a terminé en légère hausse jeudi après la signature par Donald Trump du décret instaurant des taxes sur l'importation d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis. Ces barrières douanières entreront en vigueur dans 15 jours, mais le Mexique et le Canada en seront exemptés, ce qui a été perçu positivement par les investisseurs. A la clôture, le Dow Jones a progressé jeudi de 0,38% à 24.895 points, tandis que l'indice large S&P 500 a gagné 0,45% à 2.738 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a avancé de 0,42% à 7.427 pts.

ECO ET DEVISES

La production industrielle française a reculé de 2% en janvier après une légère hausse de 0,2% le mois précédent. Les économistes avaient anticipé un repli limité à 0,2%. La production manufacturière recule pour sa part de 1,1%, après -0,1% en décembre.

En Allemagne, la production industrielle, ajustée des variations saisonnière et des effets calendaires, a de nouveau fléchi de 0,1% en janvier après avoir reculé de 0,5% le mois précédent (contre une baisse de 0,6% annoncé initialement). Le marché tablait sur un rebond de 0,5%. A l'inverse, l'excédent commercial est ressorti plus élevé qu'attendu, à 21,3 MdsE en janvier, contre 21,1 MdsE de consensus. Les exportations, tout comme les importations, ont reculé de 0,5% en données ajustées des variations saisonnière te des effets calendaires.

Aux Etats-Unis, le rapport mensuel sur la situation de l'emploi (14h30) sera suivi des stocks et ventes de grossistes (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,2311 ce matin. Le baril de Brent se négocie 63,77 $ et le WTI 60,25$. L'once d'or se traite 1.318$ (-0,3%).

VALEURS EN HAUSSE

* Airbus (+0,30% à 97,36 Euros) : la compagnie indienne IndiGo devrait gonfler les commandes de l'A330neo, pour exploiter des vols plus longs que ceux qu'elle opère actuellement. Initialement, le transporteur avais plutôt mis en concurrence le B787 et l'A350, mais il s'est rabattu sur la version modernisée du best-seller des long-courriers Airbus. La compagnie de Delhi pourrait commander 50 appareils, dont une partie sous forme d'options.

* Veolia (+0,30% à 19,72 Euros) : le groupe a saisi le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements de Washington d'une demande de conciliation, après l'expropriation le 16 février de sa filiale gabonaise Société d'Energie et d'Eau du Gabon.

* AccorHotels (+0,40% à 46 Euros) : l'antitrust australien a validé la reprise de Mantra. L'opération reste désormais soumise à l'approbation des actionnaires de la société, de la Cour Fédérale australienne et du Foreign Investment Review Board. Elle devrait aboutir au deuxième trimestre 2018.

* Eurazeo (+0,10% à 77,90 Euros) : l'actif net réévalué ressortait à 78,20 euros par action au 31 décembre dernier (+13,5%). La société de portefeuille va nommer Virginie Morgon présidente du directoire le 19 mars.

* CGG (+4,80% à 1,55 Euro) : après de lourdes pertes en 2017, le groupe voit une stabilisation de ses marchés, qui devraient permettre de dégager 35 à 40% de marge d'Ebitda en 2018. La dette a reculé à 631 M$ après la restructuration financière, mais la consommation de trésorerie reste forte.

* TF1 (+0,35% à 11,59 Euros) : un accord de diffusion a finalement été trouvé avec Orange, après un long bras de fer. Sans surprise, les termes financiers ont été tenus secrets. L'accord porte sur les chaînes gratuites et les services non linéaires associés à ces chaînes. La rumeur parle de 10 à 15 ME par an, alors que TF1 souhaitait autour de 20 ME.

VALEURS EN BAISSE

* Spie (-3,45% à 20,66 Euros) : le groupe a publié ce matin des résultats annuels proches des attentes. Le groupe s'attend cette année à une marge de l'ordre de 6%, en baisse par rapport à 2017 mais en hausse symbolique en tenant compte de l'impact des acquisitions réalisées en 2017. Le dividende est en légère hausse à 0,56 euro.

* Lagardère (-7,50% à 22,25 Euros) : le résultat opérationnel 2017 a progressé de 6,7% à 403 ME. Le groupe versera 1,30 euros de dividende (stable). Cette année, le Résop sera stable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.