Ouverture Paris : le CAC40 attentiste avant Jackson Hole

Ouverture Paris : le CAC40 attentiste avant Jackson Hole©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 27 août 2020 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 prend le chemin de la baisse ce jeudi, malgré une ouverture légèrement positive. Il cède environ 0,30% à 5.033 points peu avant 9h30. Une attitude attentiste de la part d'investisseurs qui attendent la mi-journée et la prise de parole du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell lors de l'ouverture de la réunion en visioconférence des banquiers centraux, qui tient lieu de traditionnel symposium estival de Jackson Hole.

Les marchés s'attendent à ce que la banque centrale des Etats-Unis assouplisse son objectif d'inflation pour permettre aux taux de demeurer extrêmement bas plus longtemps. Laisser quelque peu filer l'inflation donc...

Côté valeurs, Bouygues qui a publié ses comptes semestriels et perspectives de fin d'année ce matin s'en sort bien dans les premiers échanges à l'inverse d'Eiffage qui a aussi publié ses comptes hier soir.

WALL STREET

Wall Street a affiché sa confiance ce mercredi, à la veille de l'intervention de Jerome Powell, président de la Fed. En clôture, le DJIA gagne 0,3% à 28.331 pts, alors que le S&P500 grimpe de 1,02% à 3.478 pts, sur ses sommets. Le Nasdaq est une nouvelle fois bien ferme avec un gain de 1,7% à 11.665 pts, sur un nouveau record historique.

ECO ET DEVISES

Le climat des affaires poursuit son redressement entamé en mai. L'indicateur qui le synthétise, calculé par l'Insee à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité marchands, gagne 7 points en août. À 91, il reste cependant en deçà de sa moyenne de long terme (100), et a fortiori de son niveau relativement élevé d'avant confinement (105). Cette nette amélioration s'explique avant tout par la forte hausse des soldes d'opinion sur l'évolution de l'activité au cours des trois derniers mois, commune à tous les grands secteurs d'activité, souligne l'Insee.

Etats-Unis :
- Début du symposium de Jackson Hole.
- PIB préliminaire américain. (14h30)
- Inscriptions hebdomadaires au chômage. (14h30)
- Promesses de ventes de logements. (16h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.939$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1825$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 45,81$.

VALEURS EN HAUSSE

Bouygues (+2,30% à 34,27 Euros) : À -244 millions d'euros, le résultat net part du Groupe est en repli de 469 millions d'euros par rapport au premier semestre 2019. Les objectifs financiers du Groupe ont été annulés le 1er avril dernier. En raison des incertitudes sur l'évolution de la crise sanitaire et ses conséquences d'ici la fin de l'année, le Groupe ne fixe pas de nouveaux objectifs pour 2020. Néanmoins, Bouygues redeviendra "largement profitable au deuxième semestre 2020", sans retrouver toutefois les niveaux particulièrement élevés du deuxième semestre 2019.

Bastide (+6,60% à 44,35 Euros) a réalisé au 4ème trimestre 2019-2020 (avril-juin) un chiffre d'affaires de 115,2 ME en hausse de +34,9% dont +32,9% en organique. Cette performance trimestrielle porte le chiffre d'affaires annuel 2019-2020 à 382 ME, un niveau supérieur à l'objectif initial situé entre 355 et 365 ME. La hausse de l'activité ressort ainsi à +15,4%, dont +13,7% en organique.

ID Logistics (+1,05% à 192,80 Euros) annonce ses résultats du 1er semestre 2020 avec un chiffre d'affaires de 776,6 ME, en augmentation de 4,3% et de +2% à données comparables. Le résultat opérationnel courant est en progression à 20,1 ME, soit 2,6% de marge opérationnelle, contre 19,5 ME précédemment. Le résultat net s'élève à 6,5 ME vs 6,6 ME.

VALEURS EN BAISSE

Eiffage (-0,35% à 82,12 Euros) : Le résultat opérationnel courant du groupe s'établit à 262 millions d'euros, en baisse de 68,7 %, pour une marge opérationnelle de 3,8 % contre 9,8 % en juin 2019. Dans la Construction, la marge opérationnelle ressort à - 2,1 % (3,4 % en juin 2019), essentiellement du fait du bâtiment en France, tandis que la rentabilité de l'immobilier et celle des travaux en Europe a mieux résisté. Le groupe considère que l'écart de rentabilité en Travaux constaté au 1er semestre 2020 par rapport à la marge des deux dernières années (1,6 %) est entièrement imputable à la pandémie. Cette baisse de marge de 4,1 % représente une diminution du résultat opérationnel courant de 265 millions d'euros. Dans les Concessions, la marge opérationnelle se contracte à 36,2 % (51,6 % en 2019), APRR affichant, pour sa part, une baisse modérée de sa marge d'Ebitda à 73,1 %, contre 76,4 % en juin 2019. Le résultat net part du groupe du semestre est proche de l'équilibre, à - 8 millions d'euros (+290 millions d'euros un an plus tôt).

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Colas, HighCo

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

RAS

INFOS MARCHES

Drone Volt renforce sa trésorerie par émission d'obligations convertibles.

Toutabo veut lever 200 KE.

EN BREF

Novacyt lance un nouveau panel de test respiratoire.

CGG enrichit sa bibliothèque de données.

Argan livre la nouvelle messagerie de DPD France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.