Ouverture Paris : le CAC40 de retour sur les 4.500 points?

Ouverture Paris : le CAC40 de retour sur les 4.500 points?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 07 avril 2020 à 09h30

LA TENDANCE

Depuis hier, le CAC40 anticipe le pic de la crise sanitaire. Et les investisseurs spéculent d'ores et déjà sur les modalités du déconfinement... Il progresse de près de 3% à 4.480 points. Il pourrait déborder les 4.500 points si la tendance se poursuit et donc revenir proche de son plus haut de rebond à 4.543,58 du 26 mars dernier. Il avait alors, en quelques séances, retracé le chemin depuis un plus bas en séance de 3.632,06 points le 16 mars.

Les marchés gardent un oeil sur la Grande Bretagne où depuis hier soir, le Premier ministre est en soins intensifs. Ce mardi matin, l'entourage de Boris Jonhson a fait savoir que l'état de santé de celui-ci n'avait pas évolué depuis la veille.

Les investisseurs jouent malgré tout la thèse de la stabilisation de la pandémie de coronavirus, ce que confirment les statistiques des deux pays les plus touchés au monde : Italie et Espagne. Certains observateurs font preuve d'optimisme désormais à l'image de Mike Wilson, stratégiste actions de Morgan Stanley, pour qui "la liquidation forcée d'actifs survenue depuis un mois est derrière nous, et les Etats-Unis ont mené des interventions monétaires et fiscales sans précédent et sans limites". En Bourse, il évoque des "valorisations les plus attractives depuis 2011". Tous ces éléments "confirment notre conviction que le pire est derrière nous dans ce marché baissier cyclique, qui a commencé il y deux ans, et non pas le mois dernier", a affirmé M. Wilson dans une note publiée lundi.

La situation économique, catastrophique en zone Euro, rend cependant cruciale la réunion de l'Euro groupe aujourd'hui. Les investisseurs espèrent que les ministres des Finances de la zone euro parviendront à progresser sur les moyens de soutenir l'activité et de limiter les faillites d'entreprise et la montée du chômage. Mais les coronabonds, tant évoqués depuis plusieurs jours, car susceptibles de mutualiser les dettes à l'échelon européen, pourraient ne pas être évoqués, l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Autriche, aux finances vertueuses, demeurant inflexibles sur la question.

Côté entreprises, les coupes dans les dividendes se poursuivent allègrement : Edenred, Verallia, Imerys s'ajoutent à la liste. Et Lagardère qui l'avait déjà largement coupé, annonce qu'il est supprimé!

WALL STREET

Dans le sillage de l'Europe, la Bourse de New York a vivement rebondi lundi, les marchés saluant les premiers signes d'un ralentissement de la propagation du coronavirus dans plusieurs pays européens et à New York, épicentre américain de la pandémie. Le pétrole est en revanche reparti en baisse, les pays producteurs ayant reporté une réunion devant entériner une baisse de leur production.

A la clôture, l'indice Dow Jones a regagné 7,73% à 22.679 points, tandis que l'indice large S&P 500 a repris 7,03% à 2.663 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a grimpé de 7,33% à 7.913 pts. La semaine dernière, les trois indices avaient reculé respectivement de 2,7%, 2% et 1,7%, même si l'agitation des deux précédentes semaines s'est quelque peu calmée.

ECO ET DEVISES

France :
- Balance commerciale française. (08h45)

Etats-Unis :
- Rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes. (16h00)
- Crédit à la consommation. (21h00)

Europe :
- Commandes industrielles allemandes. (08h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.658$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0831$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 34,07$.

VALEURS EN HAUSSE

Thales (+1,45% à 75,72 Euros) a annoncé à son tour mardi supprimer le solde de son dividende 2019 et retirer ses objectifs financiers pour 2020 face à l'épidémie de coronavirus. L'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité, qui avait déjà versé un acompte sur le dividende de 60 centimes, renonce à verser le solde de 2,05 euros, soit une économie de 430 millions d'euros. Thales a également retiré ses prévisions financières pour 2020, construites sur l'anticipation d'un impact limité de la crise qui cloue désormais au sol les flottes des compagnies aériennes et paralyse les économies à travers le monde.

Teleperformance (+3,80% à 186,80 Euros) est en train de sécuriser des lignes de crédit supplémentaires pour plus de 700 millions d'euros, en plus des facilités non-utilisées de 500 millions d'euros disponibles actuellement, pour permettre au groupe de faire face aux aléas de la crise.

Nexans (+3,40% à 29,20 Euros) annonce une baisse de rémunération du Directeur Général, des membres du Conseil d'Administration, et du management en signe de solidarité et pour la cohésion sociale face à la crise du Covid-19. Christopher Guérin, directeur général de Nexans, s'est ainsi engagé à réduire sa rémunération de 30% en avril et mai 2020. Les autres membres du Comité exécutif ont accepté de réduire la leur de 15% sur la même période, et il sera demandé aux 'top managers' du groupe, d'accepter de faire cet effort également.

Wavestone (+4,35% à 17,74 Euros) : la croissance annuelle de l'exercice 2019-2020 sera inférieure d'environ un point à l'objectif de 8% à change constant annoncé le 3 décembre 2019. Même si les projections sont pour l'instant difficiles à établir, Wavestone se prépare à affronter une conjoncture fortement dégradée dans les mois à venir. Au-delà du gel du recrutement décidé depuis la mi-mars, une revue de l'ensemble des charges a été engagée afin de les alléger et d'abaisser ainsi le point mort du cabinet. Sur le plan de la trésorerie, le cabinet n'a pas constaté pour l'instant d'allongement des délais de règlement de ses clients. Il considère en outre que les risques de défaut de paiement sont limités, du fait de sa clientèle très majoritairement constituée de grands comptes.

Total (+2,10% à 34,52 Euros) poursuit la vente de plusieurs actifs non-stratégiques dans les secteurs de l'Exploration-Production (Brunei) et du Marketing & Services (Sierra Leone et Libéria). Ces cessions représentent une valeur totale de plus de 400 millions de dollars US.

Verallia (+7,70% à 22,30 Euros) a retiré ses objectifs financiers annuels 2020 tels qu'annoncés le 20 février dernier. Verallia fera un point détaillé à l'occasion de la publication de ses résultats du premier trimestre, le 28 avril.

Edenred (+4% à 37,55 Euros) : énéficie d'un profil de dette équilibré, avec un ratio d'endettement financier net sur EBITDA s'élevant à 1,9 à fin 2019, sans échéance de remboursement majeure avant 2024. Le Groupe dispose par ailleurs d'une ligne de crédit syndiqué non-utilisée de 750 millions d'euros à échéance 2025. Le Groupe serait donc en mesure d'honorer l'intégralité du dividende annoncé le 26 février 2020, tout en conservant la liquidité suffisante pour faire face à la situation présente et poursuivre l'exécution de son plan stratégique «Next Frontier» 2019-2022. Le Conseil d'administration d'Edenred a cependant décidé lors d'une séance exceptionnelle tenue le 6 avril 2020, de ramener le montant du dividende qui sera proposé au titre de l'année 2019 à 0,70 euro par action, soit une baisse de 20% par rapport au dividende initialement annoncé.

Lagardère (+3,80% à 13,08 Euros) : coupe entièrement son dividende !

VALEURS EN BAISSE

Amoeba (-4,42% à 1,21 Euro) : de nouveau parmi les plus fortes baisses sur le SRD ce matin.

ILS ONT PUBLIÉ LEURS CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

GeNeuro, Ober.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Jefferies reste à conserver sur Saint-Gobain avec un objectif de cours ramené à 23,80 euros.

Wells Fargo est en ligne sur Ubisoft en ciblant un cours de 80 euros.

Baader Helvea est à 'alléger' sur Air liquide avec un cours cible ramené à 103 euros. Baader Helvea reste aussi à alléger sur Solvay.

Société Générale repasse de 'vendre' à 'conserver' sur
BNP Paribas en ciblant un cours de 30 euros.

HSBC passe d'acheter à 'conserver' sur Engie en ciblant un cours de 10,20 euros.

AlphaValue ajuste son avis d'acheter à 'accumuler' sur Michelin avec un cours cible ramené de 108 à 87,10 euros.

INFOS MARCHES

Biosynex annonce l'arrêt de son programme de rachat d'actions.

Ymagis : suspension de cotation.

EN BREF

MedinCell a lancé un projet COVID-19.

Onxeo reçoit 6,6 M$ contre les droits exclusifs sur belinostat à Acrotech Biopharma.

Pharmagest s'offre PandaLab.

Methanor annonce un montant de dividende inchangé.

STEF : le Conseil propose de ne pas verser de dividende.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.