Ouverture Paris : le CAC40 débute la semaine dans le rouge

Ouverture Paris : le CAC40 débute la semaine dans le rouge©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 décembre 2019 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 est timoré en ce début de séance, reculant de 0,20% à 5.855 points dans les premiers échanges, les investisseurs se montrant quelque peu inquiets des nouveaux éléments défavorables concernant la croissance en Chine où les exportations ont contre toute attente connu en novembre un déclin pour un quatrième mois consécutif : les livraisons à l'étranger ont diminué de 1,1% en rythme annuel, après un recul de 0,9% en octobre, alors que le consensus anticipait en moyenne une hausse de 1%.

C'est une nouvelle preuve des effets néfastes de la guerre commerciale sino-américaine, longue de dix-sept mois désormais, qui accentue les risques d'une récession mondiale. Le marché aime aussi à se rassurer en misant aussi sur l'hypothèse que Pékin engage un nouveau train de mesures de soutien. Mais à court terme, c'est le nouveau volet de droits de douanes américains qui arrive ! Et les investisseurs redoutent cette date butoir du 15 décembre à laquelle l'administration Trump imposera quelque 156 milliards de dollars (141 milliards d'euros) supplémentaires de produits chinois. L'accord de phase 1 annoncé comme "imminent" il y a deux semaines apparaît désormais bien inaccessible...

WALL STREET

La Bourse de New York a fini la semaine en hausse, vendredi, saluant la publication de créations d'emplois nettement supérieures aux attentes en novembre aux Etats-Unis, assortie d'une nette amélioration du moral des ménages en décembre. Des chiffres qui ont rassuré sur la santé économique des Etats-Unis. Par ailleurs, Donald Trump a répété que les négociations commerciales entre Américains et Chinois avançaient bien, ce qui a entretenu les espoirs d'un accord. Le pétrole a progressé, alors que les pays de l'Opep+ se sont accordés pour réduire davantage leur production en 2020.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 1,22% à 28.015 points, tandis que l'indice large S&P 500 a grimpé de 0,91% à 3.145 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, s'est apprécié de 1% à 8.656 pts.

ECO ET DEVISES

Le climat des affaires s'est légèrement dégradé en novembre dans l'industrie. L'indicateur de la Banque de France a en effet perdu un point le mois passé, à 97. En outre, selon l'indicateur synthétique mensuel d'activité de la BdF, le produit intérieur brut progresserait de 0,2% au quatrième trimestre. Une deuxième estimation de la BdF identique à la première.

L'once de métal jaune s'échange à 1.459$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1062$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,23$.

VALEURS EN HAUSSE

Catana (+7,85% à 3,43 Euros) : a dévoilé un chiffre d'affaires annuel record de 77,4 millions d'euros (+42%), le plaisancier annonce ce matin un résultat opérationnel de 7,8 ME contre 3 ME en 2017/2018 et une marge opérationnelle de 10% contre 6% un an plus tôt. Le résultat net " part du groupe " atteint 9 ME contre 3,4 ME sur l'exercice précédent, à 11,6% du CA.

VALEURS EN BAISSE

Sanofi (-0,50% à 83,13 Euros) et Synthorx, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements visant à prolonger et améliorer la vie des personnes atteintes de cancer ou de troubles auto-immuns, ont conclu un accord définitif en vertu duquel Sanofi se portera acquéreur de la totalité des actions en circulation de Synthorx à raison de 68 dollars par action, ce qui représente une transaction en numéraire valorisée 2,35 milliards de dollars. Cette opération a été approuvée à l'unanimité par les Conseils d'administration de Sanofi et de Synthorx. Le prix d'acquisition de 68 dollars par action représente une prime de 172 % par rapport au cours de clôture des actions de Synthorx le 6 décembre 2019. Sanofi prévoit de financer cette opération avec sa trésorerie disponible.

Orange (-0,30% à 13,55 Euros) a signé un prêt de 700 millions d'euros avec la Banque européenne d'investissement pour financer une partie du déploiement du réseau de Très Haut Débit en France dans les zones "d'Appel à manifestation d'intentions d'investissements" (AMII).

PSA Groupe (-0,30% à 21,45 Euros) : Dongfeng réfléchit à une réduction de sa participation dans PSA Groupe, au moment où ce dernier est en cours de fusion avec le constructeur italo-américain Fiat Chrysler, selon des sources citées vendredi par l'agence 'Reuters'. Dongfeng, partenaire de longue date de PSA, détient actuellement 12,2% de son capital et 19,5% des droits de vote, une présence qui a fait tiquer les autorités américaines, qui seraient réticentes à donner leur feu vert à la fusion PSA-Fiat Chrysler, si un groupe chinois en devient un des principaux actionnaires... Selon les sources citées par l'agence de presse, Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-FCA à un niveau qui soit jugé acceptable par le CFIUS, le comité américain chargé de la validation de certaines transactions impliquant des investissements étrangers aux Etats-Unis.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RESULTATS

Moulinvest, Catana

ANALYSTES

JP Morgan ajuste sa cible sur Orange ('neutre') de 15,5 à 14,7 euros.

EN BREF

Verimatrix a perçu 45 M$ de la cession de sa division Silicon IP.

Carmat implante un 12ème coeur artificiel en République tchèque.

April cède sa filiale de portage de risque.

Stentys : retrait d'une marque d'intérêt d'un investisseur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.