Ouverture Paris : le CAC40 débute la semaine en hausse

Ouverture Paris : le CAC40 débute la semaine en hausse©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 20 août 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 tente de repartir à la hausse ce matin, bon an mal an, progressant de +0,45% à l'approche de 9h30, à 5.370 points. Pour l'indice parisien, l'enjeu de la fin du mois d'août sera de maintenir son avance depuis le 1er janvier, alors que le rallye haussier dans lequel il s'était engagé en juillet, a déjà été gommé. La faute à l'effondrement de la livre turque, nouveau motif d'inquiétudes qui a perturbé la communauté financière la semaine dernière.

Ce matin, l'heure est à l'apaisement alors que la banque centrale turque a signé, avec celle du Qatar, un accord pour un soutien au système financier turc. Cette grave crise monétaire que connaît la Turquie pourrait toutefois demeurer un des fils conducteurs des marchés ces prochains jours, les investisseurs guettant ses éventuelles conséquences. Ce matin, le ministre allemand des Finances, dans un rapport mensuel, explique qu'elle constitue un risque supplémentaire pour l'économie de l'Allemagne. De leur côté, les agences de notations ont dégainé : Standard & Poor's et Moody's ont annoncé vendredi avoir abaissé leur note de crédit sur la Turquie en estimant que la volatilité de la livre turque et l'affaiblissement des institutions du pays vont affecter sa situation financière et sa croissance.

Avec le vote italien sur le budget qui se rapproche, les négociations commerciales entre Washington et Pékin, avec des évolutions importantes attendues cette semaine, ou encore l'absence d'accord sur les modalités du Brexit, les marchés ont toujours de nombreux nuages au-dessus d'eux!

WALL STREET

Le marché américain s'est affranchi des incertitudes véhiculées par la crise turque. Le DJIA a gagné finalement 0,43% à 25.669 pts vendredi, alors que le Nasdaq a péniblement accroché 7.816 pts, avec un gain de +0,13%. Applied Materials et le compartiment des semi-conducteurs pèsent sur le marché. De même, Tesla s'enfonce après la confession de son patron dans les colonnes du 'New York Times'.

ECO ET DEVISES

L'euro, face au dollar, se retrouve à 1,1415$, tandis que le baril de Brent s'échange à 71,61$. L'or pointe à 1.178$ l'once.

VALEURS EN HAUSSE

Vinci (+0,30% à 82,14 Euros) : Eurovia a conclu un accord avec le groupe Salini Impregilo pour acquérir les activités industrielles et travaux routiers Plants and Paving de sa filiale Lane Construction pour un montant de 555 millions de dollars. Cette activité réalise un chiffre d'affaires supérieur à 600 millions de dollars par an, dans 10 États, sur la côte Est des États-Unis et au Texas. Elle comprend une quarantaine d'usines d'enrobés et plusieurs exploitations de carrières.

Sensorion (+4,45% à 3,17 Euros) annonce avoir reçu, de la part du HMA (Heads of Medicines Agencies, le réseau d'agences européennes du médicament), l'approbation de mener son essai clinique de phase 2 avec son candidat-médicament SENS-401 pour le traitement des surdités brusques (SensoriNeural Hearing Loss, SSNHL) chez l'adulte dans le cadre d'une procédure harmonisée (VHP- Voluntary Harmonisation Procedure).

Dontnod (+1,30% à 30,90 Euros) a annoncé vendredi l'acquisition par FOX21 des droits d'adaptation du jeu vidéo à succès 'Vampyr', développé et coproduit par Dontnod Entertainment et édité par Focus Home Interactive, pour la production d'une série télévisée par Wonderland Sound & Vision et DJ2 Entertainment.

Air France KLM (+0,35% à 8,80 Euros) : alors que l'intersyndicale doit se réunir la semaine prochaine, la compagnie a expliqué que la gouvernance de transition mise en place le 15 mai dernier reste en place dans l'immédiat, suite à la nomination du nouveau DG : Anne-Marie Couderc, présidente non exécutive du conseil d'Air France-KLM et d'Air France, et le comité de direction collégiale du groupe continuent d'exercer leurs responsabilités.??

VALEURS EN BAISSE

Atos (-0,25% à 98,50 Euros) : HSBC ajuste en baisse son cours cible sur Atos à 135 Euros mais reste acheteur sur le dossier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.