Ouverture Paris : le CAC40 débute timidement

Ouverture Paris : le CAC40 débute timidement
graphique bourse trader

Boursier.com, publié le jeudi 26 novembre 2020 à 09h30

LA TENDANCE

Le début de séance s'avère timide pour le CAC40 qui a certes débuté en hausse, mais qui semble devoir stagner à l'approche de 9h30, proche de son point d'équilibre d'hier à 5.570 points. Le marché parisien devra faire sans son homologue américain aujourd'hui puisque c'est Thanksgiving ! La séance devrait s'avérer logiquement plus calme et les volumes s'en ressentir. La Bourse de New-York ne rouvrira vendredi que pour une demi-journée. Malgré ce début de séance poussif, la toile de fond demeure positive pour le CAC40 qui progresse de plus de 1% depuis lundi et qui a besoin de souffler depuis le rallye engagé le 9 novembre dernier.

Hier, la déception sur le chiffre des inscriptions hebdomadaires au chômage a poussé à des prises de bénéfices à Wall Street qui restait sur ses records de la veille. Mais l'optimisme règne. Il a été accompagné par le rebond continu, depuis plusieurs séances, des cours du brut soutenus par l'annonce d'une baisse inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière. De son côté, le Brent n'est plus très loin des 50$.

Côté valeurs, le début de séance s'avère compliqué pour Pierre & Vacances et Rémy Cointreau dont les publications respectives semblent laisser les investisseurs sur leur faim.

WALL STREET

Wall Street a fini en ordre dispersé mercredi, à la veille de Thanksgiving, jour férié pour la Bourse américaine. Le Dow Jones et le S&P 500 ont fléchi après leurs records de la veille (à plus de 30.000 points pour le DJIA), mais le Nasdaq a progressé, signant à son tour un nouveau record. Les investisseurs, qui ont fêté ces dernières semaines la perspective d'un retour à la normale en 2021 grâce aux vaccins anti-Covid, ont retrouvé un peu de prudence au vu des dernières statistiques économiques mitigées aux Etats-Unis. Les demandes d'indemnisations de chômage ont ainsi augmenté pour la deuxième semaine consécutive, signalant un ralentissement de la reprise économique outre-Atlantique.

A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,58% à 29.872 points, revenant sous les 30.000 points, franchis la veille pour la première fois de son histoire, tandis que l'indice large S&P 500 a lâché 0,16% à 3.629 pts, après son record de mardi. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a progressé de 0,48%, à 12.094 pts, dépassant son dernier record du 2 septembre dernier à 12.056 pts en clôture. Le Russell 2000, l'indice des petites capitalisations américaines, a fléchi de 0,47%, après avoir inscrit mardi un nouveau plus haut historique.

ECO ET DEVISES

France :
- Dépenses de consommation des ménages. (08h45)

Europe :
- Indice GfK allemand du moral des consommateurs. (08h00)
- Indice flash des prix à la consommation en Espagne. (09h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.812$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1935$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 48,61$.

VALEURS EN HAUSSE

Orange (+0,10% à 10,442 Euros) dément tout projet d'acquisition d'Atos ainsi que son inscription à l'ordre du jour de son prochain Conseil d'Administration.

Europcar Mobility Group (+2,70% à 1,17 Euro) annonce avoir franchi une étape majeure dans sa restructuration financière avec la conclusion d'un accord de principe sur un plan de restructuration financière. Il a été approuvé à l'unanimité des membres votants du conseil de surveillance. L'accord prévoit une réduction de l'endettement du groupe de 1,1 milliard d'euros via une conversion en actions de la totalité des obligations senior 2024 et 2026 et de la facilité Credit suisse. Il va aussi aboutir à une "injection significative" de nouvelles liquidités avec un apport en capital de 250 millions d'euros, ainsi que "l'octroi d'un nouveau financement flotte" de 225 millions.

VALEURS EN BAISSE

Pierre et Vacances (-4,75% à 14 Euros) : Le résultat opérationnel courant du Groupe s'établit à -171,5 millions d'euros (+30,9 ME en 2018-2019), lourdement impacté par les effets de la crise du COVID-19 sur les activités du Groupe. A lui seul, le résultat opérationnel courant des activités touristiques est en perte de -155,3 ME (+29,6 ME en 2018-2019). Après -22 ME de charges financières nettes, la perte nette du Groupe s'établit à -336,1 ME pour l'exercice 2019-2020 (-33 ME en 2018-2019), dans un contexte de crise sans précédent.

Remy Cointreau (-1,40% à 148,80 Euros) s'attend à une croissance organique de son résultat opérationnel courant annuel grâce à une "vraie reprise" attendue sur le second semestre de son exercice 2020-2021, portée par les Etats-Unis et la Chine. Lors du premier semestre clos fin septembre, le résultat opérationnel courant a reculé de 22,5% en données organiques, soit moins que la prévision donnée par le groupe d'un repli compris entre 25% à 30%.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

NextStage, Capelli, LDC

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Berenberg repasse à 'vendre' sur SES en ciblant un cours de 6,80 euros.

AlphaValue allège Dassault Systèmes mais avec un objectif relevé de 145 à 150 euros.

Jefferies est à l'achat sur EDF, mais avec un cours cible ajusté en hausse de 12 à 14 euros et conserve Scor avec un objectif ajusté de 25 à 30 euros.

Liberum est à l'achat sur STM avec un objectif qui remonte de 35 à 40 euros.

GreenSome Finance est à l'achat sur Capelli avec un cours cible ajusté à 45 euros.

Deutsche Bank repasse à acheter sur Solvay en ciblant 125 euros.

INFOS MARCHES

McPhy intègre le MSCI Smallcaps Index.

Unibail-Rodamco-Westfield : succès du placement obligataire de 2 milliards d'euros.

Cybergun lève 2 ME sous forme obligataire.

Touax : IPConcept s'est renforcé.

EN BREF

Engie : le prix du gaz augmente de 2,4% au 1er décembre.

Carmat fait le point sur l'étude de faisabilité aux États-Unis.

Fnac Darty cède sa filiale BCC aux Pays-Bas.

Publicis : Nouveau Directeur financier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.