Ouverture Paris : le CAC40 en léger retrait; pas de volumes!

Ouverture Paris : le CAC40 en léger retrait; pas de volumes!
bourse

Boursier.com, publié le mardi 09 avril 2019 à 09h30

LA TENDANCE

A l'image de la séance morose d'hier, le CAC40 a débuté sur un léger recul de 0,20% ce matin à 5.460 points. La faiblesse de la baisse permet à l'indice parisien de se maintenir haut perché et d'afficher toujours un gain de plus de 15% depuis le 1er janvier. A nuancer en raison de la faiblesse des volumes, encore constatée lors de la séance d'hier et qui démontre l'absence de carburant actuellement sur les marchés. Ce matin encore, avec moins de 200 ME échangés, les volumes demeurent extrêmement faibles. Les investisseurs sont dans l'expectative, attendant la concrétisation des avancées promises sur le front de la guerre commerciale Etats-Unis/Chine et le dénouement du Brexit.

Ce dernier, toujours au centre des préoccupations européennes cette semaine, avec le sommet européen de la dernière chance demain et le risque d'une sortie sans accord le 12. De quoi préoccuper encore le marché parisien au plus haut depuis début octobre.

La publication des nouvelles prévisions de croissance du Fonds monétaire international en mi-séance, risque toutefois d'animer le marché parisien. En janvier, le FMI avait déjà abaissé de 3,7% à 3,5% sa prévision de croissance pour 2019. Il pourrait abaisser encore ce niveau, prenant en compte le choc subi ces derniers mois par les échanges commerciaux mondiaux, de la poursuite du ralentissement en Chine et des signes de dégradation de la conjoncture aux Etats-Unis et dans la zone euro...

WALL STREET

La semaine a commencé en ordre dispersé à la Bourse de New York, qui approche des ses records historiques inscrits en 2018. Les investisseurs restent confiants après la publication, vendredi, de solides chiffres de l'emploi en mars aux Etats-Unis, et dans la perspective d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Ils ont maintenant hâte d'être fixés sur la date précise de cet accord, dont ils attendent des effets positifs sur l'économie mondiale, actuellement en phase de ralentissement. Lundi, le pétrole a poursuivi son "rally" sur fond de violents combats en Libye, qui pourraient désorganiser la production pétrolière du pays.

Après des prises de bénéfices en début de séance, deux des trois indices américains ont terminé en légère hausse lundi soir. A la clôture, seul l'indice Dow Jones a cédé 0,32% à 26.341 points, plombé par l'action Boeing (-4,4%) qui souffre toujours des problèmes de son B-737 MAX. L'indice large S&P 500 a gagné 0,11% à 2.895 pts et le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a avancé de 0,19% à 7.953 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Rapport JOLTS concernant les ouvertures de postes. (16h00)

Europe :
- Ventes de détail en Italie. (10h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1261$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 71,02$. L'once d'or se traite 1.300$.

VALEURS EN HAUSSE

Total (+0,35% à 50,77 Euros) et ses partenaires, ExxonMobil et Oil Search, ont signé l'accord gaz avec l'État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée, définissant le cadre fiscal pour le projet Papua LNG. Cet accord permet aux partenaires de lancer les études d'ingénierie (FEED) qui conduiront à une décision finale d'investissement en 2020.

TechnipFMC (+0,70% à 22,62 Euros) vient de remporter un contrat significatif pour le champ Lapa avec Total E&P do Brasil Ltda, au nom du consortium Lapa Field, composé de Total (35%), Shell Brasil Petróleo Ltda. (30%), Repsol Sinopec Brasil SA (25%) et Petróleo Brasileiro SA - Petrobras (10%).

VALEURS EN BAISSE

Nanobiotix (-11,75% à 12,63 Euros) : a levé environ 29,5 millions d'euros avant déduction des frais et charges, estime le groupe. Le prix d'émission des actions nouvelles est de 11,50 euros par action, prime d'émission incluse. Nanobiotix prévoit d'utiliser le produit net de l'offre afin d'accélérer son développement, et principalement pour préparer le lancement de son essai clinique de phase II/III dans les cancers de la Tête et du Cou aux États-Unis d'Amérique. En tenant compte du produit net de l'offre, Nanobiotix estime que ses besoins de trésorerie sont couverts jusqu'à fin 2020

DBV Technologies (-1,90% à 16,09 Euros) : Le montant total brut résultant de l'offre globale, y compris au résultat de l'exercice de l'option de surallocation s'élève à environ 81 millions de dollars, soit environ 72,1 millions d'euros, avant déduction des commissions et dépenses estimées.

ANALYSTES

Goldman Sachs ajuste son objectif de cours sur BNP Paribas de 68 à 67 euros, tout en restant à l'achat.

Liberum relève son avis sur Zalando de "conserver" à "acheter" en rehaussant sa cible de 30 à 45 euros.

Credit Suisse passe relève sa recommandation sur Richemont de "neutre" à "sous-performance" et réduit sa cible de 73 à 64 francs suisses.

HSBC dégrade son opinion sur SAP d'"achat" à "conserver" avec un cours cible fixé à 110 euros.

Morgan Stanley abaisse le curseur sur Hays de "surpondérer" à "pondération en ligne".

Société Générale débute le suivi d'Aedifica avec une recommandation "conserver" et un objectif de 85 euros.

Portzamparc maintient son avis "acheter" sur Kalray et son objectif de 25,3 euros.

Portamparc reste acheteur d'Herige avec un objectif de 30 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.