Ouverture Paris : le CAC40 irrémédiablement attiré par les 6.000 points ?

Ouverture Paris : le CAC40 irrémédiablement attiré par les 6.000 points ?
Traders sur le floor du New York Stock Exchange avant une introduction en bourse.

Boursier.com, publié le vendredi 08 novembre 2019 à 09h30

LA TENDANCE

L'heure est aux prises de bénéfices sur le CAC40 qui cède 0,40% à 5.865 points dans les premières minutes de cotations. Elles apparaissent légitimes mais finalement bien maigres au regard de la performance de l'indice parisien qui reste sur 12 hausses lors des 14 dernières séances!

Il a pris 4,52% sur la période. Depuis le 1er janvier, le CAC40 progresse de +24,53% et même de +29,30% depuis le creux du 27 décembre 2018. Reste à savoir si cette prise de bénéfices se prolongera tout au long de la séance ou si les investisseurs vont reprendre leur marche en avant qui semble parfois inexorable, en direction des 6.000 points !

Dans l'immédiat, les investisseurs prennent des bénéfices, profitant de l'information selon laquelle la levée des droits de douane sur laquelle chinois et américains se sont entendus, suscite une vive opposition de la part de plusieurs personnes très influentes à la Maison Blanche. Pour le moment, le principe de cette suppression a été confirmé hier par le ministère chinois du Commerce, ce qu'un membre de l'administration américaine a lui aussi avalisé.

Ça bouge côté valeurs ce matin puisque le relèvement de perspectives de Verallia est logiquement salué. Crédit Agricole et encore plus Natixis tirent le segment des bancaires vers le bas après leurs publications respectives. Spie recule fort aussi !

WALL STREET

A la clôture, le Dow Jones et le S&P 500 ont fini sur des records alors que le Nasdaq a frôlé le sien, les gains des trois indices s'étant effrités dans la dernière heure de cotation. L'indice Dow Jones a gagné 0,66% à 27.674 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 0,27% à 3.085 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologies et biotechnologiques, a avancé de 0,28% à 8.434,51 pts, à environ un dixième de point de son record de mardi à 8.434,68 pts.

ECO ET DEVISES

La production industrielle française est ressortie en augmentation de 0,3% au mois de septembre 20119, quasiment en ligne avec le consensus de place (logé entre 0,3 et 0,4%), après un repli de 0,9% sur le mois d'août, indique aujourd'hui l'Insee.

Par ailleurs, l'emploi salarié privé en France pour le troisième trimestre 2019 a progressé de 0,3% avec 54.300 emplois créés, après une croissance de 0,2% et 45.400 emplois au deuxième trimestre 2019. Ces estimations préliminaires étaient également fournies par l'Insee.

Selon les chiffres des Douanes, le déficit commercial français est pour sa part ressorti à 5,55 milliards d'euros pour le mois de septembre 2019, après une lecture révisée à 5,44 milliards d'euros pour le mois d'août. Le déficit de septembre était attendu à 4,9 milliards d'euros.

Etats-Unis :
- Indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan. (16h00)
- Stocks et ventes de grossistes. (16h00)

Europe :
- Production industrielle italienne. (10h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.484$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1051$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 61,86$.

VALEURS EN HAUSSE

Air Liquide (+0,35% à 119,50 Euros) aurait mis en vente sa filiale allemande Schülke et pourrait retirer de cette éventuelle cession jusqu'à un milliard d'euros, a appris ce jeudi l'agence Reuters, citant des sources proches de la transaction. Le groupe français, l'un des leaders mondiaux de la production de gaz industriels et médicaux, aurait sollicité l'assistance de la banque américaine JP Morgan afin de dégoter l'acquéreur potentiel de l'activité.

Verallia (+3,80% à 27,10 Euros) relève ses objectifs de croissance organique et d'EBITDA ajusté pour l'année 2019. La croissance interne devrait être entre +8% et +10% contre +6% à +8%. L'Ebitda est prévu supérieur à 610 ME contre environ 610 ME...

VALEURS EN BAISSE

Crédit Agricole (-4% à 12,07 Euros) : Après ses homologues BNP Paribas et Société Générale, c'est au tour ce matin de Crédit Agricole de publier ses comptes du troisième trimestre. En l'occurrence, le bénéfice net ressort en hausse de près de 9% au troisième trimestre, au cours duquel la banque a tiré parti d'une bonne activité sur les marchés, surtout sur les taux. Le véhicule coté du groupe Crédit agricole indique avoir dégagé sur le trimestre un résultat net de 1,199 milliard d'euros contre 1,101 milliard un an auparavant. Le bénéfice par action sous-jacent atteint 0,34 euro par action sur le troisième trimestre 2019, en baisse de -6,3% par rapport au troisième trimestre 2018. Sur la période, ses revenus ont progressé de 4,8% à 5,031 milliards. A neuf mois, le bénéfice recule de -6,2% à 3,39 MdsE.

Casino (-1% à 48,45 Euros) fait part du succès de la syndication d'un prêt à terme (Term Loan B) de 1 MdE et du placement d'une obligation high yield sécurisée de 800 ME, tous deux de maturité janvier 2024. Le montant des nouveaux financements s'élève ainsi à 1,8 MdE, en hausse de 300 ME par rapport au montant cible de 1,5 MdE annoncé initialement, ce qui reflète la large sursouscription de ces instruments par les investisseurs.

Euronext (-2,90% à 73,10 Euros) a publié pour son troisième trimestre un chiffre d'affaires totalisant 181,7 millions d'euros, en croissance de 20,4%. L'Ebitda du groupe pour le trimestre ressort en progression de 23% à 108 millions d'euros, alors que la marge d'Ebitda atteint 59,4% (+1,2 point). Le bénéfice trimestriel ajusté par action est ressorti à 0,98 euro sur T3, en augmentation de plus de 15%. La contribution totale aux revenus d'Oslo Bors VPS se monte à 25,5 millions d'euros. Le bénéfice net part du groupe du troisième trimestre 2019 a grimpé de 25,8% à 63,5 millions d'euros contre 50,5 millions d'euros un an plus tôt. Les dépenses opérationnelles du troisième trimestre 2019 se sont élevées à 73,8 millions d'euros contre 63,2 millions un an plus tôt.

JC Decaux (-0,25% à 25,20 Euros) : Le chiffre d'affaires de pour le troisième trimestre 2019 est en hausse de +6,7% à 925,8 ME, comparé à 867,7 ME au troisième trimestre 2018. En excluant l'impact positif lié à la variation des taux de change et l'impact positif lié aux variations de périmètre, le chiffre d'affaires organique ajusté est en augmentation de +0,1%.

Airbus (-0,33% à 131,84 Euros) a affiché 542 commandes nettes et livré 648 appareils. Durant le seul mois d'octobre, le groupe a enregistré des commandes pour 415 appareils, dont 398 appareils de la famille A320 et cinq A220, ainsi que 12 A330-900. Parmi les 77 livraisons du mois passé, Airbus remarque que l'on retrouve le 1.000ème A320/A321neo.

Eurazeo : L'Actif Net Réévalué (ANR) s'établit à 6,1 MdsE. L'ANR par action (77,3 Euros) est en progression de 4,7% par rapport au 31 décembre 2018 (6,3% dividende inclus).

ADP (-0,50% à 62,40 Euros) : Le consortium formé par TAV Airports (dont le capital est détenu à 46,12% par le Groupe ADP) et VPE Capital, a débuté des discussions avec le propriétaire de l'aéroport international d'Almaty au Kazakhstan en vue de la possible acquisition de cet actif, qui pourrait aboutir dans les prochaines semaines / mois.

Natixis (-5,15% à 4,12 Euros) publie ses résultats du troisième trimestre, marqués par "une forte croissance de l'ensemble des métiers" et une "robustesse renforcée". Le PNB publié ressort en hausse de +6% au 3T19 vs. 3T18 et de +7% en sous-jacent. Le résultat net publié se monte à 415 ME au 3T19 à comparer à 358 ME au 3T18, soit une hausse de +16% sur un an. Le groupe rappelle sa faible sensibilité à l'environnement de taux avec seulement 8% des revenus tirés de la marge nette d'intérêt à neuf mois. Le coût du risque se situe à -71 ME au troisième trimestre contre -93 ME un an plus tôt. Le produit net bancaire, qui grimpe donc de 6%, atteint 2,28 milliards d'euros. Natixis relève son objectif de ratio de solvabilité CET1 à 11,2% à horizon 2020, contre un objectif antérieur de 11%.

Carrefour (-0,13% à 15,60 Euros) : Shopinvest veut et devrait racheter Rue du Commerce.

Spie (-4,80% à 18,25 Euros) : les comptes à neuf mois assortis de perspectives confirmées déçoivent les investisseurs.

CHIFFRE D'AFFAIRES-RÉSULTATS

Lexibook, Rubis, Erytech Pharma, Altamir, Bel / Unibel, Recylex, Media 6, METabolic EXplorer, Saint Jean Groupe, MBWS, Keyrus, Altarea Cogedim .

ANALYSTES

Renault : RBC abaisse sa recommandation à "surperformance" contre "valeur préférée" et son objectif de cours à 61 euros contre 70 euros.

EN BREF

AB Science : des résultats de phase 3 positifs.

Recylex : fait le point sur le financement du sous-groupe allemand.

Axa a cédé le solde de sa participation dans EQH à Goldman Sachs.

Atos : Thierry Breton a cédé tous ses titres avant de rejoindre Bruxelles.

OSE Immunotherapeutics : un accord de licence pour Tedopi en Corée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.