Ouverture Paris : le CAC40 ne parvient pas à se maintenir au-dessus des 6.000 points

Ouverture Paris : le CAC40 ne parvient pas à se maintenir au-dessus des 6.000 points
marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le lundi 29 mars 2021 à 09h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Il sont bien difficiles à tenir ces 6.000 points ! Le CAC40 a pourtant bien fait une incartade au-dessus, mais se situe en dessous à 9h30 (+0,15% à 5.995 points) comme si l'atteinte de ce niveau symbolique déclenchait des prises de bénéfices... Elle cristallise en tout cas les hésitations des investisseurs espérant la reprise économique mondiale, mais peinant à effacer les doutes à propos de la situation sanitaire en Europe, laquelle a obligé plusieurs pays à renforcer leurs mesures de restrictions.

Un des catalyseurs à venir pourrait de nouveau provenir des dépenses de Joe Biden qui doit, dans la semaine, dévoiler les contours de son plan de dépenses pour les infrastructures. Encore des centaines de milliards de dollars qui pourraient séduire...

Du côté de Suez, le porte-conteneurs Ever Given est, semble t-il, en voie d'être déplacé pour enfin laisser la voie libre dans le canal où s'accumulent près de 400 bateaux. Le baril de Brent se retrouve à la baisse, mais au-dessus des 63$.

Côté valeurs, les bancaires souffrent dans les premiers échanges, en baisse alors qu'au Japon, Nomura a essuyé une chute historique de 16,3% ce lundi. En cause, les déboires de la société d'investissement Archegos Capital Management qui a été contrainte de céder d'énormes blocs d'actions vendredi dernier...

WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi, le Nasdaq se distinguant par un "rally" dans la dernière heure de cotation, les investisseurs profitant des moindres baisses pour se replacer sur les valeurs de croissance. Les marchés ont apprécié la première conférence de presse de Joe Biden, au cours de laquelle il a doublé ses objectifs de vaccination contre le coronavirus à 200 millions dans les 100 premiers jours de son mandat. Les financières ont salué l'annonce par la Fed de la levée de ses restrictions de distribution de dividendes dans le secteur, ce qui a conforté les marchés dans l'idée que la crise du Covid est en passe d'être surmontée. Enfin, les pétrolières ont été soutenues par un rebond de plus de 4% des cours du brut.

A la clôture, le Dow Jones a gagné 1,4% à 33.072 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 1,7% à 3.974 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a fini sur un gain de 1,24% à 13.138 pts, après un recul de près de 0,8% en séance. Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a pris 1,4%, le S&P 500 a gagné 1,6% et le Nasdaq a cédé 0,6%, limitant la casse mais alignant tout de même sa deuxième semaine de recul.

ECO ET DEVISES

La parité euro / dollar atteint 1,1777 ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,95$. L'once d'or se traite 1.727$.

VALEURS EN HAUSSE

Icade (+1% à 63,05 Euros) Healthcare Europe et le groupe Amavir ont signé le 26 mars 2021 une promesse portant sur l'acquisition de 2 maisons médicalisées pour personnes âgées en Espagne pour un montant de 22 ME droits inclus.

Total (+0,10% à 39,20 Euros) a annoncé suspendre la reprise du chantier de son projet de gaz naturel liquéfié (GNL) au Mozambique après de nouveaux troubles intervenus dans le pays. En milieu de semaine dernière, plusieurs attaques terroristes ont en effet visé Palma dans la province de Cabo Delgado.

Vivendi (+0,45% à 28,17 Euros) se réjouit qu'Universal Music Group (UMG) ait obtenu un accord concernant la mise en place d'une ligne de financement à hauteur de 3 milliards d'euros sur une durée de cinq ans auprès de quatre banques de premier plan. La syndication de ce financement auprès d'un pool bancaire devrait être finalisée d'ici la fin du mois d'avril. UMG BV, établie aux Pays-Bas, regroupe les filiales des différents pays dans lesquels UMG opère.

VALEURS EN BAISSE

BNP Paribas (-1,65% à 50,79 Euros) : souffre comme les valeurs bancaires des déboires de la société d'investissement Archegos Capital Management qui a été contrainte de céder d'énormes blocs d'actions vendredi dernier. Plus de 20 milliards de dollars de titres auraient ainsi été vendus à prix bradé à Wall Street pour que le fonds lié au sulfureux Bill Hwang respecte ses appels de marge. Le 'Wall Street Journal' évoque un montant plus proche des 30 Mds$. Credit Suisse a prévenu lundi que ses résultats du premier trimestre pourraient être affectés de manière importante par l'abandon de positions qu'il détenait avec un fonds spéculatif américain qui a fait défaut sur des appels de marge.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Amoéba, Pharmagest, CS Group, ABO-Group, ADLPartner, Idsud, Ose Immuno, Méthanor.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Jefferies est toujours à l'achat sur Carrefour avec un objectif de cours majoré à 19 euros.

Berenberg est à l'achat sur la Compagnie des Alpes avec un cours cible qui passe de 22 à 24,50 euros.

Genesta est à 'achat fort' sur Guillemot avec un objectif réhaussé à 18,80 euros.

AlphaValue repasse à 'alléger' sur Adecco en ciblant 67,10 CHF.

INFOS MARCHES

Carmila annonce le succès de son émission obligataire de 300 ME.

EN BREF

SpineGuard : sortie de la procédure de sauvegarde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.