Ouverture Paris : le CAC40 ne rebondit pas

Ouverture Paris : le CAC40 ne rebondit pas
bourse

Boursier.com, publié le mercredi 04 avril 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Les bourses occidentales continuent de souffler le chaud et le froid à l'ouverture ce mercredi : à Paris, le CAC40 qui a ouvert en territoire positif, cède quelques points désormais, à l'approche de 9h15 à 5.147 points (-0,10%). La bonne tendance à la clôture, à Wall Street hier soir, ne suffit pas à tirer vers le haut le marché parisien ce matin. Les investisseurs demeurent attentifs aux développements entre les Etats-Unis et la Chine et à la surenchère de protectionnisme. Inflation et niveau de croissance sont les deux inquiétudes principales des investisseurs et peuvent être mis en danger par ce mesures prises par les deux premières économies mondiales. Les Etats-Unis ont en effet fait part de leur intention de surtaxer à 25% environ 1.300 produits importés de Chine, soit un volume de 50 milliards de dollars de marchandises dans des domaines allant des appareils dentaires aux produits chimiques en passant par les motocyclettes et les LED. Pékin a promis de riposter, comme le pays l'avait déjà fait en surtaxant 125 catégories de produits en provenance des Etats-Unis pour protester contre les mesures antidumping adoptées contre l'acier et l'aluminium.

WALL STREET

Après une première séance hebdomadaire largement négative, les marchés américains se sont repris hier, grâce au rebond des valeurs technologiques, celles-là même qui avaient copieusement alimenté la baisse la veille. Tesla a notamment rebondi après la purge et le mauvais poisson d'avril de son PDG évoquant une faillite. La hausse d'Amazon était plus discrète, même si la Maison Blanche a cherché à atténuer les commentaires de Donald Trump mettant en cause le site marchand pour expliquer les difficultés du commerce physique aux Etats-Unis. En parallèle, l'entrée en bourse de Spotify, +13% à l'issue de la première séance, a rassuré sur l'appétit du marché pour les grands dossiers "technos".

Le Dow Jones a gagné 1,65%, à 24.033,36 points tandis que le S&P 500 a progressé de 1,26%, à 2.614,45 points et que le Nasdaq Composite s'adjugeait 1,04%, à 6.941,28 points.

ECO ET DEVISES

En Europe, le taux de chômage zone euro de février (11h00) et l'indice des prix à la consommation zone euro de mars (11h00) sont programmés. Aux Etats-Unis, le rapport d'ADP sur l'emploi privé américain (14h15) précèdera l'indice Markit PMI des services (15h45), les commandes industrielles et l'ISM des services (16h00) et le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques (16h30).

La parité euro / dollar atteint 1,2282 ce matin. Le baril de Brent se négocie 67,90$ et le WTI 63,34$. L'once d'or se traite 1.335$ (+0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* PSA (+0,55% à 19,54 Euros) : le constructeur veut mettre un terme à la coentreprise entre Renault et Vauxhall dans les utilitaires légers, a appris l'Agence Bloomberg. Vauxhall produit sur le site de Luton, au Royaume-Uni, des camionnettes Vivaro sur base Renault Trafic.

* LafargeHolcim (+0,02% à 44 Euros) : le conseil d'administration va passer de 12 à 10 membres, a fait savoir le groupe franco-suisse ce matin dans un communiqué. Thomas Schmidheiny et Bertrand Collomb ne brigueront pas de nouveau mandat.

* M6 (+0,20% à 20,54 Euros) : dans le grand meccano des accords entre télévisions et opérateurs télécoms en France, le marché peut cocher la case M6 / Iliad. Les deux groupes se sont entendus hier pour la diffusion des programmes et services de M6 aux abonnés de Free, dans des conditions financières qui n'ont pas été communiquées.

* Rémy Cointreau (+0,35% à 115,50 Euros) : le comité exécutif va évoluer à partir du 1er juin prochain, a fait savoir le groupe de spiritueux dans un communiqué. Le directeur général de la zone Amériques, Philippe Farnier, va devenir directeur général de Rémy Martin, en charge des marques Rémy Martin et LOUIS XIII. Son prédécesseur Eric Vallat va quitter l'entreprise.

* Fleury Michon (+2% à 49,80 Euros) : le groupe rachète Paso, une société spécialisée dans les produits d'apéritif, d'apéritif-dînatoire et implantée en Vendée, forte de 22 ME de revenus l'année dernière après 20% de croissance. Le montant de la transaction n'est pas communiqué.

VALEURS EN BAISSE

* Cellectis (-4,40% à 28,10 Euros) : la société veut à nouveau lever des fonds aux Etats-Unis en profitant de sa cotation sur le Nasdaq. La société a indiqué cette nuit qu'elle cherchait à obtenir 175 millions de dollars (hors option de surallocation portant sur 15% de l'opération, qui serait portée à 201,25 M$) en émettant des ADS (American Depositary Shares), à la fois par placement privé hors des Etats-Unis et par offre au public aux Etats-Unis.

* Gensight (-25% à 4,25 Euros) : L'essai de phase III REVERSE de Gensight, qui teste GS010 sur des patients atteints de Neuropathie Optique Héréditaire de Leber, a donné des résultats inattendus. Le critère principal de l'étude était une amélioration de l'oeil traité par rapport à l'oeil non traité de chaque patient. Et c'est là que l'affaire se corse puisqu'une amélioration identique a été notée sur l'oeil non traité. Pour GenSight, l'explication la plus logique est que le traitement a eu un effet bilatéral, mais qui doit être étudié. Le laboratoire ne croit pas à une coïncidence

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.