Ouverture Paris : le CAC40 ne regagne qu'une partie du terrain perdu hier

Ouverture Paris : le CAC40 ne regagne qu'une partie du terrain perdu hier©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 07 décembre 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Le rebond du CAC40 atteint environ 1% à l'approche de 9h30, l'indice parisien se positionnant à 4.835 points, franchissant donc à nouveau les 4.800 points à la hausse. Il regagne une partie du terrain perdu hier... Un mouvement tiré par la fin de séance à Wall Street hier soir, où les indices ont finalement largement limité la casse, alors qu'ils plongeaient littéralement, eux aussi, au moment de la clôture parisienne. Ce matin, Tokyo a repris 0,82%.

Il faut remonter au vote sur le Brexit en juin 2016 pour retrouver une baisse aussi massive sur le CAC40 (-3,31%). L'indice parisien aura enfoncé et les 4.900 points et les 4.800 points hier, touchant un plus bas depuis février 2017. En 4 séances pour le mois de décembre, l'indice parisien accumulait déjà un recul de -4,47%, en prenant pour référence le niveau de clôture d'hier soir. Depuis le 1er janvier, c'est symbolique et marquant, le cap des 10% de baisse a été franchi (-10,02%).

Le détonateur a été la révélation de l'arrestation surprise de Meng Wanzhou, directrice financière du groupe chinois Huawei et accessoirement fille du fondateur, le 1er décembre à Vancouver, au Canada, et qui risque une extradition vers les Etats-Unis. De quoi ajouter de l'eau au moulin de la guerre commerciale Etats-Unis/Chine, alors que le 1er décembre était pourtant annoncée la fameuse trêve de 90 jours entre les deux puissances qui n'aura fait illusion que lundi sur les marchés.

Le rebond de Wall Street a de son côté été alimenté par les spéculations sur une éventuelle pause dans la hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale après sa prochaine réunion.Le 'Wall Street Journal' croit savoir que la Réserve fédérale envisage bien d'adopter une attitude pragmatique après la hausse de taux attendue le 19 décembre. La poursuite du resserrement de la politique monétaire dépendra de l'évolution de la conjoncture...

WALL STREET

La tempête boursière qui a soufflé jeudi sur les places mondiales, s'est calmée dans la soirée à Wall Street, où les principaux indices ont d'abord perdu entre 2,5% et 3%, avant de rebondir et d'effacer l'essentiel de ces pertes. Le Nasdaq a même fini dans le vert grâce à un rebond technique de nombreuses valeurs technologiques, qui avaient souffert ces dernières semaines. En Asie et en Europe, les indices ont lourdement chuté jeudi après l'arrestation au Canada d'une dirigeante du groupe chinois Huawei, à la demande de la justice américaine, qui a demandé son extradition. Cette affaire pourrait compliquer les négociations commerciales entre Washington et Pékin au moment où une fragile trêve a été conclue le 1er décembre, lors d'une rencontre entre Donald Trump et Xi Jinpng.

A la clôture, l'indice Dow Jones a reculé jeudi de 0,32% à 24.947 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,15% à 2.695 pts et que l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a progressé de 0,42% à 7.188 pts.

ECO ET DEVISES

Rebond de la production industrielle en octobre. Selon les données de l'Insee, la production a progressé de 1,2% sur la période, contre une hausse de 0,7% attendue par le consensus, et après un repli de 1,6% en septembre. Sur un an, la production affiche un repli de 0,7% contre une baisse de 1,4% anticipée par le marché.

France :
- Réserves officielles de change, novembre. (14h30)
- Réserves officielles de change, novembre. (14h30)

Etats-Unis :
- Rapport mensuel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis. (14h30)
- Indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan. (16h00)
- Stocks et ventes de grossistes. (16h00)
- Crédit à la consommation. (21h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1361$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 59,46$. L'once d'or se traite 1.242$.

VALEURS EN HAUSSE

Renault (+0,50% à 57,68 Euros) : Carlos Ghosn, accusé d'avoir sous-évalué ses revenus, devrait être inculpé pour malversations financières par le parquet de Tokyo lundi, date à laquelle doit prendre fin son incarcération, rapporte vendredi le journal Nikkei, citant des sources non identifiées.

STM (+1,30% à 12,27 Euros) : Le rebond des "techs" en fin de séance à Wall Street pourrait profiter au secteur en Europe. Le fabricant de puces Broadcom a publié après la clôture des résultats meilleurs que prévu qui lui valaient de gagner 6% dans les transactions électroniques.

Korian (+1,40% à 34,28 Euros) et Icade (+1,95% à 68,40 Euros) : ont annoncé jeudi la signature de trois projets de construction de cliniques de soins de suite et de réadaptation en Ile-de-France et en Nouvelle Aquitaine, qui ouvriront d'ici 2021.

Pierre et Vacances (+4,20% à 15,40 Euros) : a annoncé jeudi que Thierry Hellin mettait fin à ses fonctions de directeur général adjoint du groupe au 31 décembre 2018.

Oeneo (+3,30% à 8,42 Euros) : le résultat net s'élève à 12,3 ME sur le semestre clos, soit une baisse de 4,4 ME. Par ailleurs, les activités abandonnées, toujours en cours de cession, ont généré une perte nette de 1,5 ME.

VALEURS EN BAISSE

Navya (-10% à 2,41 Euros) : lance un avertissement sur son chiffre d'affaires 2018 attendu entre 17 et 19 ME, contre 30 ME prévus initialement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.