Ouverture Paris : le CAC40 peine à s'affranchir des 5.500 points

Ouverture Paris : le CAC40 peine à s'affranchir des 5.500 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 09h30

LA TENDANCE

Repassé en clôture sous les 5.500 points hier, en raison d'une baisse de plus de 0,70%, le CAC40 tente un rebond ce matin, mais ce dernier a bien du mal à se matérialiser (+0,01% à 5.495 points) et l'indice parisien peine à regagner et dépasser le seuil si symbolique des 5.500 points. Aujourd'hui a lieu le premier rendez-vous de la BCE de l'année 2018. Décision sur les taux à 13h45 et conférence à partir de 14h30. Pour patienter, l'ifo publiera son indice de confiance des affaires en Allemagne à 10h00. La tendance parisienne devrait être tirée par le discours de la BCE, même si le marché atend plus des confirmations que des nouveautés concernant al fin du 'QE' en septembre prochain. Côté valeurs, Elior, STMicroelectronics sont recherchées ce matin après leurs publications respectives.

WALL STREET

Les investisseurs ont tempéré leurs ardeurs mercredi à Wall Street, au lendemain de nouveaux records historiques. La séance a été marquée par un accès de faiblesse du dollar, après des propos du secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin évoquant les avantages d'un dollar faible pour l'économie et le commerce américains. Profitant de la situation, les cours du pétrole et de l'or se sont nettement appréciés, tandis que les résultats d'entreprises ont continué d'être publiés à un rythme soutenu. Parmi eux, les comptes de Texas Instruments (-8,5%) United Continental (-11,4%) ou encore de General Electric (-2,6%) ont été plutôt mal accueillis. A la clôture, le Dow Jones a fini en légère hausse de 0,16% à 26.252 points, ce qui constitue un nouveau record historique. L'indice large S&P 500 a en revanche reculé de 0,06% à 2.837 pts, tandis que le Nasdaq composite a cédé 0,61% à 7.415 pts.

ECO ET DEVISES

En Europe, l'ifo allemand de janvier (10h00) précèdera la décision de la Banque centrale européenne sur ses taux (13h45). Aux Etats-Unis, la balance du commerce international de biens et les inscriptions hebdomadaires au chômage (14h30), les ventes de logements neufs et l'indice des indicateurs avancés du Conference Board (16h00) et l'indice manufacturier de la Fed de Kansas City (17h00) sont attendus.

La parité euro / dollar atteint 1,2436 ce matin. Le baril de Brent se négocie 70,98$ et le WTI 66,28$. L'once d'or se traite 1.364$ (+0,4%).

VALEURS EN HAUSSE

* Orange (+0,05% à 14,68 Euros) : Pierre Louette, le secrétaire général de l'opérateur, devrait prendre les commandes de la division médias de LVMH, a appris BFM.

* STMicroelectronics (+2,90% à 19,33 Euros) : le groupe a publié de très bons résultats au titre du quatrième trimestre 2017. Les prévisions pour le premier trimestre 2018 sont en revanche plus timides, même si la base de comparaison séquentielle est élevée. Les investisseurs risquent de surveiller le poids du change, avec la flambée de l'euro. En parallèle, la succession de Carlo Bozotti a été scellée, avec l'arrivée aux commandes, comme prévu, de son directeur délégué Jean-Marc Chéry.

* Elior (+2% à 19,39 Euros) : le premier trimestre fiscal a été marqué par un chiffre d'affaires de 1,69 MdE, en croissance organique de 4,7%, aidée par un effet calendaire favorable. Les objectifs ont été confirmés.

* Econocom (+7% à 6,78 Euros) : la SSII a dégagé en 2017 un chiffre d'affaires de 2,98 MdsE, en hausse de 17,5% en données brutes et de 11,2% en organique. Les objectifs du plan 2013/2017 sont atteints, avec un résultat opérationnel courant qui devrait dépasser 150 ME.

VALEURS EN BAISSE

* Getlink (-0,10% à 11,15 Euros) : le chiffre d'affaires consolidé annuel a atteint 1,03 MdE, en hausse de +4% à taux de change constant. Les résultats annuels du groupe seront publiés le mercredi 21 février avant Bourse.

* Electro Power Systems (-11,90% à 10,05 Euros) : Engie prend le contrôle à 9,50 euros par action. Une OPA simplifiée dans des conditions identiques va être déposée pour offrir une porte de sortie aux minoritaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.