Ouverture Paris : le CAC40 poursuit sa marche en avant

Ouverture Paris : le CAC40 poursuit sa marche en avant
bourse

Boursier.com, publié le mercredi 03 mars 2021 à 09h30

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 qui a signé un plus haut annuel en séance à 5 835,74 points hier, le dépasse allègrement dès les premiers échanges du jour, touchant 5 863,38 points (+0,90%). Une poussée acheteuse qui trouve sa justification dans les espoirs de reprise économique, l'amélioration de la situation sanitaire à travers le monde et la confirmation de l'apaisement des rendements obligataires. Tout ceci pousse les investisseurs à revenir acheter du risque sur les marchés actions.

Sur le front sanitaire, Joe Biden a assuré mardi que le pays disposerait d'ici à fin mai d'un nombre de vaccins suffisant pour l'ensemble de la population adulte. De son côté, l'Allemagne pourrait assouplir certaines restrictions à l'issue d'une réunion entre la chancelière Angela Merkel et les dirigeants des Länder.

L'agenda macroéconomique sera chargé ce mercredi avec la publication des indices PMI et ISM des services en zone euro et aux Etats-Unis pour le mois de février ainsi que de l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi dans le secteur privé américain.

Les investisseurs apprécient la publication de Stellantis ce matin, le titre se retrouvant en nette hausse. Après la clôture ce sera Vivendi qui publiera.

WALL STREET

La Bourse de New York a fini dans le rouge mardi, au lendemain d'un vif rebond de 2% à 3% pour ses principaux indices, et suivant une semaine de forte baisse. Malgré les espoirs de reprise économique et des résultats d'entreprises meilleurs que prévu au 4e trimestre 2020, les niveaux record atteint récemment par les marchés américains, notamment sur les valeurs technologiques, continuent d'inquiéter les investisseurs. Mardi, le patron de la principale autorité chinoise de régulation a créé un malaise en se disant "très inquiet" des risques de bulles causés par une déconnexion entre marchés financiers et économie réelle, notamment aux Etats-Unis et en Europe.

A la clôture, le Dow Jones a cédé 0,46% à 31.391 points, tandis que l'indice large S&P 500 a reculé de 0,81% à 3.870 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a rechuté de 1,69% à 13.358 pts.

ECO ET DEVISES

France :
- Balance budgétaire en France. (08h45)
- Indice PMI français final des services. (09h50)

Etats-Unis :
- Rapport d'ADP sur l'emploi privé américain. (14h15)
- PMI américain final des services. (15h45)
- Indice ISM des services américains. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
- Livre Beige économique de la Fed. (20h00)

Europe :
- Chiffres de l'emploi en Espagne. (09h00)
- Indice PMI espagnol final des services. (09h15)
- Indice PMI italien final des services. (09h45)
- Indice PMI final allemand des services. (09h55)
- Indice PMI final européen des services. (10h00)
- Indice PMI final britannique des services. (10h30)
- Indice européen des prix à la production. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,2085 ce matin. Le baril de Brent se négocie 63,12$. L'once d'or se traite 1.732$.

VALEURS EN HAUSSE

Orange (+0,45% à 9,69 Euros) cherche un partenaire pour acquérir les parts de Groupama dans sa filiale Orange Bank, et serait prêt à céder aussi une partie de sa participation, a révélé mardi 'Le Canard enchaîné ". L'hebdomadaire précise qu'Orange serait prêt à abandonner le contrôle de sa filiale, qui accumule les pertes depuis son lancement en 2017. Il cite le PDG d'Orange, Stéphane Richard, déclarant que "nous n'avons pas monté ce projet pour devenir banquier, mais pour mesurer notre capacité d'innovation". A l'origine, Orange cherchait un nouveau partenaire pour reprendre les 22% du capital encore détenus par Groupama dans Orange Bank, qui revendique 650.000 clients bancaires et 500.000 sur des produits d'assurance de mobiles. Mais l'opérateur télécoms serait désormais prêt à céder aussi une partie du capital qu'il détient, quitte à perdre le contrôle de la banque. Selon des informations publiées mardi soir par le site des 'Echos', Orange aurait mandaté la banque d'affaires Barclays dans cette optique.

Danone (+1% à 56,68 Euros) : Dans une lettre au vice-président de Danone, Gilles Schnepp, Bluebell écrit que la dissociation des fonctions de président et de directeur général est une première étape favorable, mais pas suffisante. Le fonds appelle le conseil à revoir sa décision et à choisir un président indépendant avant de recruter un nouveau directeur général. "Pour qu'un PDG réussisse, il/elle doit pouvoir mettre en place la politique décidée choisie pour l'entreprise, sans être limité par les décisions prises par la direction précédente". "Le maintien d'Emmanuel Faber à la présidence aura un effet néfaste sur la compagnie, entravant la capacité du conseil à attirer un bon candidat. A en juger par la réaction du marché, nous ne sommes pas les seuls à avoir ce point de vue", poursuit le fonds. Interrogé par l'agence 'Reuters', Danone n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire concernant la lettre de Bluebell. Mardi soir, l'autre fonds activiste appelant à des changements, Artisan Partner, n'avait pas encore commenté cette évolution de la gouvernance.

Saint-Gobain (+1,70% à 45,26 Euros) va construire une nouvelle ligne de plaques de plâtre dans son usine de Quinto, près de Saragosse, en Espagne. Cet investissement, d'un montant de 40 millions d'euros, permettra d'élargir la gamme de produits et de solutions constructives à haute valeur ajoutée.

Groupe Guillin (+3,65% à 24,15 Euros) est entré en négociation exclusive avec UI Investissement pour l'acquisition du Groupe Gault & Frémont. Ce groupe est l'un des acteurs majeurs en France et en Belgique de la conception, de la fabrication et de la distribution des sacs en papier, boîtes en carton et papier de cuisson à destination principalement des acteurs des métiers de bouche. Le Groupe Gault & Frémont a réalisé un chiffre d'affaires de 66 millions d'euros en 2019. Il emploie 270 personnes sur ses 4 sites de production : 3 en France et 1 en Belgique.

Stellantis (+2,71% à 14,26 Euros) : vient de dévoiler ses premiers résultats depuis le rapprochement entre Groupe PSA et Fiat Chrysler. Chez PSA, la marge opérationnelle ajustée de la branche automobile atteint 7,1%, avec un niveau record de 9,4% au deuxième semestre. Le bénéfice opérationnel ajusté s'établit à 3,69 MdsE, en repli de 41,7%, pour des revenus de 60,73 MdsE (-18,7%). Le profit net ressort à 2,2 MdsE et le free cash-flow de la division automobile atteint 2,66 MdsE.

Pharmasimple (+0,70% à 8,66 Euros) : dans une interview publiée par Boursier.com, Michael Willems, PDG fondateur de Pharmasimple, a expliqué que la société avait fait l'objet d'intérêts il y a plusieurs mois : "Etant donné le mouvement de concentration, Pharmasimple sera bientôt le seul acteur indépendant de sa taille sur le marché français. Nous avons reçu des offres de rachat, l'été dernier, que nous avons déclinées car je les jugeais trop faibles, notamment au regard de l'année exceptionnelle que nous avons réalisée et des perspectives positives qui sont les nôtres." Le dirigeant dont l'entreprise a bouclé un deuxième semestre à +10%, note le bon début d'année 2021 : "Nos ventes de masques continuent. Bien sûr sur un rythme moins élevé qu'au premier semestre 2020. Mais nous en vendons tous les jours! Que ce soit à destination de sociétés ou de particuliers. De façon générale, notre croissance est très favorable depuis le début de l'année, elle ressort à plus de 30%."

VALEURS EN BAISSE

2CRSI (-8,84% à 6,29 Euros) : plus forte baisse sur le SRD ce matin.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

DBT

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Goldman Sachs est à l'achat sur Safran avec un cours cible ajusté à 144 euros.

Citigroup repasse à l'achat sur Ubisoft en ciblant un cours de 90 euros.

Jefferies reste à l'achat sur Euronext avec une cible ramenée de 124 à 118 euros.

HSBC repasse à 'conserver' sur Europcar en ciblant un cours de 0,27 euro.

JP Morgan repasse de 'sous-pondérer' à 'neutre' sur Hermès en ciblant un cours de 755 euros.

AlphaValue conseille de s'alléger sur ADP avec un cours ajusté à 93,40 euros.

INFOS MARCHES

Stentys : les actionnaires vont se prononcer sur la dissolution anticipée en AG.

Europcar Mobility Group : Carval Investors pointe à près de 7%.

EN BREF

Schneider Electric investit dans la start-up Uplight.

Nanobiotix : nouvelles données précliniques positives pour NBTXR3.

Lumibird : accord en vue de l'acquisition de l'activité Télémètres laser de défense de SAAB.

Gecina : un nouveau locataire pour un immeuble de 4000 m2 à Neuilly-sur-Seine.

Air Liquide se renforce au Kazakhstan.

AKKA Technologies s'allie à Sylfen.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.