Ouverture Paris : le CAC40 prêt à repartir à l'assaut des 5.100 points?

Ouverture Paris : le CAC40 prêt à repartir à l'assaut des 5.100 points?
bourse

Boursier.com, publié le vendredi 15 février 2019 à 09h30

LA TENDANCE

Malgré la décélération enregistrée hier après la publication de ventes aux détails aux Etats-Unis, très décevantes avec la plus forte baisse depuis plus de neuf ans, le CAC40 fait bonne figure ce matin, progressant de 0,25% à l'approche de 9h30, à 5.075 points. Les plus optimistes vont miser sur un retour et un dépassement des 5.100 points. Hier, le CAC40 est revenu sur ce niveau pour la première fois en séance depuis le 3 décembre. Côté valeurs, avec EDF en berne, TF1 et Vivendi en forte progression, les mouvements sont plutôt erratiques durant les premières minutes de cotations.

Il faudra clairement un peu plus de carburant pour viser plus haut. Outre les ventes aux détails, le choix de Donald Trump de recourir à une procédure d'urgence pour débloquer des financements supplémentaires afin de construire un mur à la frontière avec le Mexique, ne rassure pas non plus les investisseurs qui pensaient un accord possible in fine.

La mauvaise statistique a donc douché l'optimisme qui régnait depuis plusieurs séances, y compris ce jeudi. Reste à savoir s'il s'agit d'un épiphénomène ou d'une vraie sortie de route annonciatrice de mauvaises nouvelles pour la croissance mondiale. Dans l'immédiat, ce vendredi marque le dernier jour des négociations entre hauts dignitaires américains et chinois à Pékin. Selon le Financial Times, les deux délégations s'emploient à trouver un "protocole d'accord" d'ici à vendredi soir afin d'éviter de nouveaux droits de douane américain sur plus de 200 milliards de dollars de produits chinois importés.

WALL STREET

La Bourse de New York a vécu une séance tendue, jeudi, divisée entre l'espoir d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, et l'annonce surprise d'une baisse de 1,2% des ventes de détail en décembre aux Etats-Unis, qui a jeté un froid sur le secteur de la consommation. Le Congrès américain devait voter dans la soirée le compromis budgétaire évitant un nouveau "shutdown". Donald Trump devrait le signer, mais devrait aussi déclarer l'état d'urgence à la frontière mexicaine pour obtenir le financement de son mur transfrontalier, selon le sénateur républicain Mitch McConnell.

A la clôture, les indices ont cependant regagné une partie de leurs pertes du début de journée. L'indice Dow Jones a cédé 0,41% à 25.439 points après avoir reculé de 0,8% en début de séance, tandis que l'indice large S&P 500 a fléchi de 0,27% à 2.745 pts. En revanche, l'indice Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a fini en légère hausse de 0,09% à 7.427 pts.

ECO ET DEVISES

France :
- Réserves nettes de change, janvier 2019. (14h30)

Etats-Unis :
- Ventes de détail. (14h30)
- Indice manufacturier Empire State de la Fed de New York. (14h30)
- Prix à l'import et à l'export. (14h30)
- Production industrielle. (15h15)
- Indice du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan. (16h00)

Europe :
- Balance commerciale italienne. (10h00)
- Ventes de détail britanniques. (10h30)
- Balance commerciale européenne. (11h00)

La parité euro / dollar atteint 1,1287$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 64,56$. L'once d'or se traite 1.311$.

VALEURS EN HAUSSE

Vivendi (+5,20% à 23,91 Euros) : À taux de change et périmètre constants, le résultat opérationnel courant augmente de 22,7% grâce aux progressions d'UMG, soit +177 ME, et de Groupe Canal+ à +78 ME. Le résultat opérationnel (EBIT) s'élève à 1.182 ME, contre 1.018 ME en 2017, en augmentation de 164 ME. Le résultat net, part du groupe en 2018 ressort à 127 ME et comprend notamment la dépréciation des titres Telecom Italia pour 1.066 ME.

ADP (+1,70% à 165,40 Euros) a publié jeudi des résultats 2018 en hausse, tout en annonçant que son Ebitda (excédent brut d'exploitation) accuserait cette année une baisse comprise entre 8% et 13%, en raison de la récente décision du gouvernement turc de fermer l'aéroport Atatürk d'Instanbul.

Ubisoft (+1,40% à 69,90 Euros) confirme ses objectifs annuels : un net bookings d'environ 2,05 milliards d'euro, un résultat opérationnel non-IFRS d'environ 440 ME et un free cash-flow d'environ 300 ME. L'objectif de chiffre d'affaires est cependant minoré à environ 1,9 milliard d'euros (précédemment environ 2 milliards) afin de tenir compte de précisions sur les normes IFRS 15. Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre 2018-2019 est ainsi attendu aux alentours de 571 ME avec un net bookings aux alentours de 698 ME, en hausse d'environ 29% par rapport au quatrième trimestre 2017-2018.

Bolloré (+4,25% à 3,62 Euros) a bien terminé l'année écoulée. Sur le quatrième trimestre 2018, le chiffre d'affaires a atteint 6.499 millions d'euros, en hausse de 6 % en publié et en croissance de 7 % à périmètre et taux de change constant.

TF1 (+5,90% à 6,99 Euros) : Le résultat net part du Groupe 2018 s'établit à 127,9 ME, en repli de 6,2%. Hors impact de la cession de la participation dans Groupe AB en 2017, le résultat net est toutefois en croissance sur un an. Le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale Mixte du 18 avril 2019 de verser un dividende de 0,40 euro par action, en progression de 14%.

Guerbet (+0,75% à 52,50 Euros) publie un chiffre d'affaires de 789,6 ME au 31 décembre 2018, en repli de 2,2% dû à un impact de change très défavorable de 36 ME. A taux de change constant, la progression du chiffre d'affaires, entièrement organique, est de 2,3%, en ligne avec l'objectif annoncé.

VALEURS EN BAISSE

Casino (-0,35% à 43,27 Euros) annonce la signature de nouvelles promesses unilatérales d'achat pour un total de 42 millions d'euros dans le cadre de sa stratégie visant à se séparer de magasins (hypermarchés, supermarchés, Leader Price) structurellement déficitaires portant à la fois sur des magasins intégrés et des magasins exploités en master franchise.

Eutelsat (-6,20% à 17,63 Euros) : Le résultat net attribuable au Groupe ressort à 150 millions d'euros, comparé à 158 millions d'euros un an plus tôt, soit une baisse de 5%. Il représente une marge nette de 23%.

EDF (-3,15% à 14,38 Euros) : Le résultat net courant d'EDF s'établit à 2,5 milliards d'euros en 2018, en baisse de 13,1 % par rapport à 2017 en raison de l'évolution du résultat financier. L'objectif de cash flow positif fixé pour 2018 est largement atteint et s'élève à 1,13 MdE.

Euronext (-0,85% à 53 Euros) a publié un chiffre d'affaires de 615 ME en 2018, en hausse de +15,5%. L'EBITDA grimpe à 354,3 ME (+19%) avec une marge d'Ebitda qui ressort à 57,6% (+1,7 pt). Le bpa est de 3,44 euros (+11,2%) et le dividende proposé de 1,54 euro.

Publicis (-0,10% à 47,76 Euros) : entre en négociation exclusive avec Ycor pour la cession de Proximedia.

ANALYSTES

Mediobanca reste à 'surperformance' sur Amundi mais avec un cours cible ajusté en baisse à 70 euros.

Berenberg passe à l'achat sur Pernod Ricard avec un objectif réhaussé à 204 euro.

Jefferies reste à conserver sur Ubisoft avec un cours cible ramené de 80 à 75 euros.

JP Morgan est à 'surpondérer' sur Airbus avec un objectif ajusté en hausse à 132 euros. Goldman Sachs est à l'achat avec un objectif réhaussé à 148 euros.

Credit Suisse reste neutre sur Kering mais avec un cours cible ajusté de 430 à 500 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.