Ouverture Paris : le CAC40 recule encore de 0,8%

Ouverture Paris : le CAC40 recule encore de 0,8%
Membres d'équipe de Thai Airways à l'aéroport Suvarnabhum de Bangkok durant l'épidémie du nouveau coronavirus chinois.

Boursier.com, publié le mercredi 26 février 2020 à 09h30

LA TENDANCE

La série noire se poursuit sur le CAC40 ce matin, même si le repli est nettement moindre que lundi et mardi avec un indice CAC40 qui a perdu près de 7% en l'espace de deux séances. Le repli est de 0,85% à 5.630 pts ce matin sur fond d'évolution rapide de l'épidémie mondiale de coronavirus. Les marchés commencent à tabler malgré tout sur le soutien des banques centrales pour amortir le choc, et peut-être une baisse des taux de la Fed dès le mois de mars prochain...
En attendant, les inquiétudes sont montées d'un cran outre-Atlantique lorsque le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a recommandé aux Américains de commencer à se préparer à une propagation du coronavirus. En Chine continentale, le coronavirus a contaminé 78.064 personnes et causé 2.715 décès depuis le début de l'épidémie en décembre dernier, ont indiqué mercredi les autorités sanitaires chinoises.
En Asie ce matin les replis se confirment à Shanghai, Hong Kong, Taiwan, Tokyo, Singapour ou Seoul en baisse de près de 1% en moyenne. A Paris, côté valeurs, les publications se poursuivent avec PSA, Hermès, Danone, Edenred, Thales, Suez...

WALL STREET

La Bourse de New York a signé sa troisième séance de baisse consécutive, mardi soir.. Aux Etats-Unis, l'agence sanitaire fédérale CDC a mis en garde mardi soir les entreprises et les citoyens américains, les appelant à se préparer à voir leurs vies "gravement perturbées" par le coronavirus.
A la clôture, les trois principaux indices américains ont perdu environ 3%, après une chute de l'ordre de 3,5% lundi. L'indice Dow Jones a abandonné 3,15% à 27.081 points (après -3,56% lundi), tandis que l'indice large S&P 500 a perdu 3,03% à 3.128 pts (-3,35% lundi) et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a lâché 2,77% à 8.965 pts (-3,71% lundi).

ECO ET DEVISES

A suivre aux Etats-Unis ce mercredi :
- Ventes de logements neufs. (16h00)
- Rapport hebdomadaire du Département à l'énergie sur les stocks pétroliers domestiques. (16h30)
L'once de métal jaune s'échange à 1.645$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0875$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 54,75$.

VALEURS A SUIVRE

Technicolor : rebondit de 7%

Europcar (+5%) publie un CA de 3.022 millions d'euros sur l'exercice 2019, en hausse de 0,9% sur une base organique et de +3,2% à périmètre réel. Le Corporate EBITDA Ajusté est en phase avec les objectifs financiers révisés publiés en octobre 2019 à 310 millions d'euros hors Urban Mobility et à 278 millions d'euros en intégrant cette BU. Le Résultat net du Groupe ressort à 38 millions d'euros, contre 71 millions hors impact de la cession de Car2Go en 2018. Le ratio de versement de dividende est de 34%.

Balyo : +3% avec Guerbet, Geci

Neurones : +2% suivi de SII

Thales (+2%) Après un avertissement sur ses ventes en octobre, Thales avait annoncé prévoir une hausse d'environ 1% du chiffre d'affaires en raison notamment d'un ralentissement des ventes de satellites commerciaux. Le groupe a déclaré mercredi anticiper une année relativement stable en 2020, avec un chiffre d'affaires compris entre 19 et 19,5 milliards d'euros, avant une accélération des ventes en 2021. Thales a publié une hausse organique du chiffre d'affaires de 0,8% à 18,401 milliards d'euros en 2019. Le bénéfice d'exploitation (Ebit) a augmenté l'an dernier de 4% à 2,008 milliards d'euros, pour une marge de 10,9%.

Danone (+1%) affiche une "année de progrès" marquée par une forte croissance du BNPA courant de +8,3% à 3,85 euros. Le Chiffre d'affaires ressort à 25,3 milliards d'euros, en hausse de +2,6% en 2019, en données publiées et comparables, et de +4,1% au T4 en données comparables. La forte amélioration de la marge opérationnelle courante est à souligner à 15,2%, en progression de +76 pb en données publiées avec un free cash-flow record à 2,5 milliards d'euros. En 2019, le résultat opérationnel courant s'est établi à 3,8 milliards d'euros, en hausse de 8% en données publiées et 7,4% en données comparables. Le Résultat net part du Groupe s'établit à 1,929 MdsE. La direction insiste sur le bilan renforcé du groupe avec l'atteinte d'un ratio de dette nette/EBITDA à 2,8x, avec un an d'avance par rapport à l'objectif initial. Le dividende proposé est de 2,10 euros par action, en numéraire, en hausse de +8% par rapport à l'an dernier (1,94 euro).

Faurecia : +0,5% avec Seb, Poxel, Edenred après ses comptes et Sanofi

PSA (stable) a fait état mercredi de nouveaux résultats annuels records, le succès des très rentables SUV du groupe et le redressement spectaculaire de sa division Opel Vauxhall éclipsant ses échecs sur le marché chinois. Le constructeur automobile a dégagé une marge opérationnelle courante de 8,5% l'an dernier, en hausse de près d'un point, et un bénéfice net, part du groupe, de 3,201 milliards d'euros (+13,2%), tous deux des plus hauts historiques. Le résultat net consolidé du Groupe a atteint 3.584 ME, en progression de 289 ME par rapport à 2018. Le résultat net part du Groupe est de 3.201 ME, en hausse de 374 ME par rapport à 2018.

VALEURS EN BAISSE

bioMérieux (-9%) a annoncé un Chiffre d'affaires 2019 de 2.675 millions d'euros, en hausse de 10,5% à données publiées, soit une croissance organique de 7,2%. Le groupe fait part d'une solide dynamique commerciale au 4e trimestre, avec une croissance organique de 8,3%, portée par les ventes de réactifs de biologie moléculaire, d'instruments en microbiologie et par la dynamique de la région Asie-Pacifique. La progression de près de 7% du résultat opérationnel courant contributif le porte à 389 millions d'euros, en ligne avec les objectifs annuels. Au total, le résultat net part du Groupe s'est établi en 2019 à 273 millions d'euros, en hausse de 6,2% rapport aux 257 millions d'euros 2018.

BigBen : -5% suivi de Voltalia

Nexity (-4%) L'EBITDA a atteint 573 millions d'euros à fin décembre 2019 (contre 523 millions d'euros en 2018), soit une croissance de 10%, et un taux de marge de 12,7% (+0,1 point par rapport à 2018) qui dépasse les objectifs. À périmètre constant, l'EBITDA s'élève à 525 millions d'euros et 12,3% de taux de marge. Cette progression traduit une croissance élevée de l'EBITDA du Client Particulier (+13%) tandis que l'EBITDA du Client Entreprise baisse de 14%. Le résultat opérationnel courant s'élève à 353 millions d'euros contre 373 millions d'euros au 31 décembre 2018 (-5%). À périmètre constant, le résultat opérationnel courant est de 360 millions d'euros, soit 8,4% de taux de marge. En retraitant les éléments non courants (variation de la juste valeur de l'ORNANE), le résultat net avant éléments non courants part du Groupe s'élève à 163 millions d'euros contre 198 millions d'euros à fin 2018 (-18%).

Groupe Crit : -3% avec Gl Events, Neoen

Air France KLM : -2% avec Veolia, Akka et Suez après ses comptes

Ingenico (-1%) a annoncé ses résultats pour l'année 2019. Le Chiffre d'affaires est de 3.370 millions d'euros, en hausse de 10% à données comparables, avec une croissance solide de Retail à 11% en 2019, une croissance de B&A à 10%. L'EBITDA ressort à 606 millions d'euros, soit 18% du chiffre d'affaires avec un solide free cash-flow de 310 millions d'euros, atteignant 51% de taux de conversion. Le Ratio de dette nette sur EBITDA est de 2,2x, contre 3,1x à fin 2018. Les objectifs 2020 passent par une croissance organique du chiffre d'affaires net comprise entre 4% et 6%, un EBITDA supérieur à 650 millions d'euros et un taux de conversion de l'EBITDA en free cash-flow supérieur à 50%.

Hermès (-0,5%) a dévoilé un chiffre d'affaires consolidé de 6,88 MdsE. Il progresse de +15 % à taux de change courants et de +12 % à taux de change constants. Le résultat opérationnel courant, en croissance de 13 %, s'élève à 2,34 MdsE (34 % des ventes). Le résultat net atteint 1,53 MdE (22,2% des ventes).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.