Ouverture Paris : le CAC40 repart à la baisse

Ouverture Paris : le CAC40 repart à la baisse©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 21 novembre 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 a finalement redressé la barre hier à la clôture, pour ce qui a constitué la 3ème séance de hausse du mois de novembre seulement. Ce matin il repart à la baisse (-0,20% à 5.330 points) alors que la situation politique en Allemagne amène un certain nombre d'incertitudes que les investisseurs n'avaient pas vu venir. Angela Merkel se retrouve dans une situation délicate après avoir échoué à fédérer une coalition autour de son nom. La chancelière n'a pas démissionné et continuera à s'acquitter de sa tâche jusqu'à ce qu'une issue soit trouvée. Cette crise politique majeure au sein de la première économie européenne pourrait avoir des conséquences négatives sur une région où la reprise économique s'affermit. La presse du jour parle aussi beaucoup du Brexit et des rumeurs de relèvement (de doublement en fait) de l'enveloppe proposée par Theresa May pour gérer la sortie de l'UE. Le 'Financial Times' évoque 40 à 50 milliards de livres, contre 20 Mds£ initialement prévus. Un Brexit qui va entraîner le départ des institutions européennes de la capitale britannique. On sait depuis hier soir que l'Agence européenne du médicament ira à Amsterdam et l'Autorité bancaire européenne à Paris.

WALL STREET

La Bourse de New York continue ses fluctuations au jour le jour, en mal de catalyseurs. Lundi soir, le vert l'a emporté en clôture, après la correction de la semaine dernière sur le Dow Jones et le S&P 500. La réforme fiscale, objet de toutes les attentions de la Bourse, est désormais en suspens, le Congrès américain étant parti en congé pour une semaine à l'approche de Thanksgiving, jeudi. L'indice Dow Jones a gagné 0,31% à 23.430 points, tandis que l'indice large S&P 500 a avancé de 0,13% à 2.582 pts, et que le Nasdaq composite, riche en valeurs technologiques et biotechnologiques, a progressé de 0,12%, finissant à 6.790 pts. La semaine dernière, le Dow Jones et le S&P 500 avaient reculé respectivement de 0,27% et de 0,15% (leur 2ème recul hebdomadaire d'affilée), tandis le Nasdaq était parvenu à se maintenir dans le vert avec un gain de 0,47% en 5 séances.

ECO ET DEVISES

Aux Etats-Unis, l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago (14h30) précèdera les chiffres mensuels de l'immobilier ancien (16h00).

La parité euro / dollar atteint 1,1737 ce matin. Le baril de Brent se négocie 62,36$ et le WTI 56,53$. L'once d'or se traite 1.279$ (+0,2%).

VALEURS EN HAUSSE

* ArcelorMittal (+1,75% à 24,38 Euros) : le retour en catégorie d'investissement se profile. Standard & Poor's a relevé, hier soir, de "stable" à "positive" la perspective d'évolution de la notation financière de l'aciériste, actuellement à "BB+", soit le cran le plus élevé de la catégorie spéculative.

* TF1 (+2%) et M6 (+1,8%) surperforment nettement le marché à l'ouverture, bien aidé par une note de JPMorgan qui a revu à la hausse ses prévisions pour la plupart des acteurs européens de la télévision. La banque américaine est ainsi passée de "sous-pondérer" à "neutre" sur les deux groupes français. Les radiodiffuseurs européens sont confrontés à de faibles attentes alors que le marché a extrapolé la faiblesse de la publicité à court terme à des préoccupations structurelles, tout en négligeant les opportunités de croissance, selon le broker.

VALEURS EN BAISSE

* EDF (-0,20% à 10,02 Euros) : les révélations sur les défaillances du contrôle qualité chez Areva ne sont pas terminées. Le groupe en cours de démantèlement a informé EDF avoir identifié des défauts dans le contrôle qualité de certains "crayons" servant à la fabrication d`assemblages combustible. Une part infiniment minime est concernée et ne pose pas de souci de sûreté, selon les deux entreprises.

* Altice (-2,50% à 8,30 Euros) : la patronne d'Altice Portugal, Claudia Goya va-t-elle démissionner cette semaine ? Oui, selon une source proche de la dirigeante citée par 'O Jornal Economico'. Non, a rétorqué une porte-parole de Portugal Telecom, la filiale locale, à l'Agence Bloomberg. Claudia Goya a été nommée CEO de Portugal Telecom en juillet dernier.

* CGG (-0,50% à 3,79 Euros) : le groupe sera fixé le 1er décembre. Le Tribunal de commerce de Paris, qui a tenu une audience hier sur le plan de sauvegarde de la société et le recours déposé par certains porteurs d'obligations convertibles, a précisé qu'il se prononcera le 1er décembre sur les deux points.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Ouverture Paris : le CAC40 repart à la baisse
  • avatar
    Mdr -

    La déflagration ne saurai tarder.....Bonne journée.