Ouverture Paris : le CAC40 repart à la baisse

Ouverture Paris : le CAC40 repart à la baisse
marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le lundi 30 mars 2020 à 09h30

LA TENDANCE

En hausse à l'ouverture, le CAC40 a finalement pris le chemin de la baisse, cédant pas loin de 2% à 9h30, à 4.260 points. L'indice, pour le moment, poursuit dans la voie de la consolidation entamée vendredi après un rebond de +25% dont +16% repris de mardi à jeudi dernier.

Les cours du brut continuent de chuter lundi, pesant sur la tendance du jour, le baril de Brent ayant touché un plus bas depuis novembre 2002, plombé par la chute de la demande liée à la pandémie et par la guerre des prix engagée entre l'Arabie saoudite et la Russie. De leur côté, les analystes de JPMorgan ont estimé que le PIB mondial pourrait chuter de 10,5% en rythme annualisé au premier semestre de l'année. Pas de quoi rassurer les marchés! La banque centrale chinoise a pour sa part surpris en baissant lundi un taux d'intérêt à court terme très surveillé de 20 points de base pour tenter d'atténuer les effets dévastateurs du coronavirus sur la deuxième économie du monde.

Côté sanitaire, on attend les pics de cas de contamination en Europe dans les prochains jours. En France, le nouveau coronavirus a fait 2.606 morts en milieu hospitalier depuis le 1er mars et en Italie, le bilan atteint désormais 10.779 décès. Aux Etats-Unis, Donald Trump a annoncé un prolongement des mesures de distanciation sociale jusqu'au 30 avril alors que le virus a fait plus de 2.400 morts dans le pays.

WALL STREET

La Bourse américaine a rechuté vendredi, après une envolée de 21% du Dow Jones en trois séances... Les principaux indices ont cependant regagné environ 10% cette semaine, même si vendredi, les inquiétudes liées au coronavirus sont revenues en force. Les Etats-Unis sont en effet devenus le pays du monde affichant le plus grand nombre de cas de Covid-19. A Washington, la Chambre des représentants a adopté vendredi le plan de soutien à l'économie de 2.000 milliards de dollars, déjà voté par le Sénat mercredi.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé 4,06% à 21.636 points, tandis de que l'indice large S&P 500 perd 3,37% à 2.541 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a lâché 3,79% à 7.502 pts. Sur l'ensemble de la semaine, les trois indices ont regagné respectivement 12,8%, 10% et 9%, après des plongeons respectifs de 17,3%, 15% et 12,6% la semaine précédente dans la crainte d'une récession liée au coronavirus.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Promesses de ventes de logements. (16h00)

Europe :
- Indice flash des prix à la consommation en Espagne. (10h00)
- PIB final britannique. (10h30)

L'once de métal jaune s'échange à 1.617$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,1085$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 23,61$.

VALEURS EN HAUSSE

Synergie (+14,91% à 18,34 Euros) : prend la tête des plus fortes hausses sur le SRD ce matin.

VALEURS EN BAISSE

JCDecaux (-0,90% à 16,64 Euros) ramène ses prévisions de croissance organique de chiffre d'affaires au 1er trimestre 2020 autour de -10%. Pire... Le chiffre d'affaires du 2e trimestre 2020 sera beaucoup plus négativement impacté, en raison de la pandémie de Covid-19. JCDecaux publiera ses prévisions pour le 2e trimestre 2020, comme prévu le 12 mai.

Spie (-2,05% à 9,55 Euros) : le 11 mars, à l'occasion de la publication de ses résultats annuels 2019, le Groupe a communiqué ses objectifs pour 2020 sous l'hypothèse d'une absence de détérioration majeure de la situation liée au Covid-19. A la lumière des récents développements, ces objectifs ne sont plus valables. A la date présente, Spie n'est pas en mesure de fournir une estimation de l'impact de la crise du Covid-19 sur ses résultats 2020.

Saint-Gobain (-1,10% à 21,47 Euros) renforce encore ses moyens de financement. Le numéro un mondial des matériaux de construction a réalisé une émission obligataire de 1,5 milliard d'euros en deux tranches : 750 millions d'euros à 3 ans avec un coupon de 1,75% et 750 millions d'euros à 7 ans et demi avec un coupon de 2,375%.

ALD (-1,35% à 8,76 Euros) maintient une solide position financière et prévoit de payer son dividende de 2019 comme annoncé auparavant. ALD est toujours en cours d'analyse de la situation et s'attend à ce que les périodes étendues de confinement mises en place en Europe aient un fort impact négatif sur la plupart des économies où la société opère, et ce malgré les mesures de soutien économique proposées par les gouvernements et les banques centrales. En conséquence, ALD s'attend à ce que sa performance opérationnelle soit affectée par l'environnement économique adverse en 2020 et retire sa guidance pour l'année annoncée en février.

Compagnie des Alpes (-1,45% à 16,21 Euros) suspend les objectifs de marge d'EBO sur ses deux métiers pour l'exercice 2019-2020, objectifs communiqués lors de la publication de ses résultats annuels en décembre dernier. Compte tenu du manque de visibilité lié principalement à l'incertitude des dates de réouverture des parcs de loisirs, il est prématuré d'estimer l'impact de la situation sur les résultats 2019-2020.

Bénéteau (-3,60% à 6,06 Euros) : avertit à son tour pour expliquer que les perspectives annuelles sont caduques.

ILS ONT PUBLIÉ LEURS CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Paragon ID, Voluntis, Pharmagest Interactive, Foncière Euris, Finatis, ADL Partner, SCBSM, Les Hôtels de Paris, Delfingen Industry, Amoéba, Visiomed.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Berenberg repasse à la vente sur Accor avec une cible ajustée de 42 à 24 euros.

Jefferies reste à l'achat sur Kering avec un cours cible ramené de 666 à 600 euros et conserve LVMH avec un objectif ajusté de 400 à 360 euros. Jefferies est à l'achat sur SMCP avec un objectif ajusté de 10 à 7,50 euros.

Jefferies conserve TechnipFMC avec un objectif de cours ramené de 16 à 6 euros.

AlphaValue repasse d'accumuler à acheter sur Sodexo avec un cours cible ramené de 85,90 à 79,30 euros et reste à alléger sur Solvay avec un cours cible ramené de 75 à 70,10 euros.

Deutsche Bank repasse de conserver à acheter sur Atos avec un cours cible de 80 euros.

INFOS MARCHES

Orchestra-Premaman : suspension de cotation.

Eiffage lance finalement une augmentation de capital réservée aux salariés.

EssilorLuxottica cesse son programme de rachat d'actions.

EN BREF

Atari ouvre la prévente de sa crypto-monnaie : l'Atari Token.

Le projet de collaboration entre Sharon Laboratories et Deinove n'aboutira pas.

Les Hôtels de Paris a fermé 20 établissements sur 22.

Cafom anticipe un impact significatif de la crise sur son chiffre d'affaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.