Ouverture Paris : le CAC40 repart de l'avant

Ouverture Paris : le CAC40 repart de l'avant©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 04 décembre 2017 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 repart de l'avant ce matin progressant de 0,75% à 5.350 points, après son recul de plus de 1% vendredi. Le marché est rythmé par les annonces de fusions acquisitions ce matin, touchant les grandes comme petites entreprises à l'instar du rachat de l'assureur Aetna par le pharmacien CVS Health aux Etats-Unis pour 68 Mds$. En France Saint-Gobain annonce une opération, de même que Bureau Veritas et Eurofins. Vendredi, la mise en cause des proches de Trump dans le dossier de l'ingérence russe dans la campagne électorale de 2016 avait jeté un trouble, immédiatement effacé et les indices américains avaient clôturé en légère baisse seulement.

WALL STREET

Wall Street a fini en baisse vendredi, mais le Dow Jones et le S&P 500 ont progressé sur l'ensemble de la semaine, qui a été émaillée de nouveaux records. Vendredi, les investisseurs ont pris des bénéfices sur fond d'inquiétudes politiques. L'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump Michael Flynn vient de plaider coupable dans le cadre de l'enquête sur la présumée ingérence russe dans l'élection américaine. Par ailleurs, le suspense se poursuit sur le calendrier de l'adoption par le Sénat de la très attendue réforme fiscale aux Etats-Unis.

A la clôture, le Dow Jones a reculé de 0,17% à 24.231 pts, le Nasdaq a cédé 0,38% à 6.847 pts, et le S&P 500 a perdu 0,20% à 2.642 pts. Cependant, sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a bondi de 2,9%, sa plus forte hausse hebdomadaire depuis un an, et le S&P 500 a progressé de 1,5% sur 5 séances. Seul le Nasdaq a cédé du terrain cette semaine (-0,6%) suite à une correction sur les valeurs technologiques.

ECO ET DEVISES

L'indice des prix à la production d'octobre en zone euro (11h00) et les commandes industrielles américaines (16h00) sont programmés aujourd'hui.

La parité euro / dollar atteint 1,1868 ce matin. Le baril de Brent se négocie 63,33$ et le WTI 57,89$. L'once d'or se traite 1.274$ (-0,5%).

VALEURS EN HAUSSE

* Capgemini (+0,15% à 96,81 Euros) : un acteur historique du développement récent de Capgemini, Salil Parekh, va quitter son poste en janvier prochain, a fait savoir hier le groupe de conseil informatique. Il a été embauché comme CEO d'Infosys à partir de janvier. La SSII précise qu'il s'agit d'un départ accordé, dans le sillage des annonces faites en octobre dernier, puisque la succession managériale est déjà en place.

* Kering (+0,05% à 374,10 Euros) : la police italienne a perquisitionné les locaux de la filiale Gucci à Florence et à Milan, sur des soupçons d'évasion fiscale. La société a répondu par la formule consacrée aux sollicitations de la presse : elle coopère totalement avec les autorités et n'a rien à se reprocher. L'enquête vise à déterminer si la griffe florentine a payé des impôts dus en Italie dans une autre pays au régime fiscal plus favorable.

* Crédit Agricole (+1,30% à 14,21 Euros) : Indosuez Wealth Management a finalisé l'acquisition des activités de banque privée du Crédit Industriel et Commercial à Singapour et de CIC Investors Services à Hong Kong. Le contrat a été scellé après le feu vert des autorités locales.

* Airbus (+2,50% à 87,49 Euros) : l'objectif de livrer plus de 700 appareils cette année tient toujours, a déclaré Fabrice Brégier aux 'Echos'.

* Saint-Gobain (+1% à 47,31 Euros) : le feuilleton Sika pourrait s'étendre au-delà de 2018, selon des sources citées vendredi par l'agence 'Reuters'. Ainsi, la famille Burkard, actionnaire de contrôle du groupe suisse, n'exclut pas de prolonger au-delà de 2018 son accord avec le groupe français de matériaux de construction.

* LafargeHolcim (+0,50% à 45,60 Euros) : le cimentier a commis des erreurs inacceptables en Syrie, a reconnu son président Beat Hess, dans un entretien au 'Figaro'. Trois cadres ont été inculpés vendredi, mais d'autres pourraient suivre alors que des auditions vont continuer cette semaine.

* TechnipFMC (+1,35% à 24,66 Euros) : le groupe et ses partenaires Samsung Engineering et Tecnicas Reunidas ont décroché un contrat de 4,2 Mds$ pour la modernisation des installations de la Bahrain Petroleum Company (Bapco), jusqu'en 2022.

* Eurofins (+0,60% à 512,29 Euros) : le groupe a finalisé le rachat du laboratoire EAG au fonds Odissey, pour 780 M$ net de dette et de trésorerie. La transaction aura un effet immédiatement positif sur les marges d'Eurofins puisque les marges d'EAG (30% environ pour l'Ebitda) sont supérieures à celles du groupe.

VALEURS EN BAISSE

* Sanofi (-0,40% à 74,50 Euros) : le laboratoire renonce à achever la phase III évaluant son vaccin candidat contre Clostridium difficile, faute de perspectives de succès suffisantes. Les conséquences financières n'ont pas été communiquées.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU