Ouverture Paris : le CAC40 reperd du terrain

Ouverture Paris : le CAC40 reperd du terrain
finance investisseur bourse

Boursier.com, publié le vendredi 24 avril 2020 à 09h30

LA TENDANCE

Le CAC40 repasse sous les 4.400 points (-1,50% à 4.380 points) en début de séance. L'absence de solution médicale face au Covid-19, qui permettrait un retour plein de l'économie, pèse de nouveau. Hier, Gilead n'a pas su convaincre et a animé la séance à Wall Street... Et les investisseurs en reviennent à des questions économiques, s'interrogeant sur le niveau de la croissance. Les indices PMI mondiaux catastrophiques, sont tombés à leur plus bas niveau historique au Japon, en Europe et aux Etats-Unis. Côté sanitaire, le nombre de morts à travers le monde dépasse officiellement les 190.000. Plus de 2,71 millions de cas ont été recensés.

En outre, les investisseurs ont encore constaté que les dirigeants européens ne parvenaient pas à s'entendre sur les questions de la dette. En revanche pour les dépenses publiques, il est souvent question de consensus et un fonds d'urgence de l'ordre de 1.000 milliards d'euros afin de faire face aux conséquences économiques de la crise du coronavirus a été décidé. Aux Etats-Unis le Congrès américain a approuvé jeudi soir un nouveau plan de soutien de 484 milliards de dollars pour contrer les conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus.

WALL STREET

Après un gain d'environ 1,5% en début de journée, la Bourse de New York a fini jeudi proche de l'équilibre, malgré les nouveaux plans de relance envisagés des deux côtés de l'Atlantique pour faire face à la récession provoquée par la crise du coronavirus. Aux Etats-Unis, la chambre des représentants s'apprêtait jeudi soir à adopter un plan complémentaire de 480 milliards de dollars de soutien aux PME et aux hôpitaux, tandis qu'en Europe, les dirigeants peinent à trouver un accord sur les modalités d'un plan de relance. Le pétrole a poursuivi son rebond après son effondrement du début de la semaine.

A la clôture, l'indice Dow Jones a avancé de 0,17% à 23.515 points, tandis que l'indice large S&P 500 a cédé 0,05% à 2.797 pts, et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, a fini proche de l'équilibre (-0,01%) à 8.494 pts.

ECO ET DEVISES

Etats-Unis :
- Commandes de biens durables. (14h30)
- Indice révisé du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan. (16h00)

Europe :
- Prix à l'import en Allemagne. (08h00)
- Indice Ifo allemand du climat des affaires. (10h00)

L'once de métal jaune s'échange à 1.723$. De son côté, la parité euro / dollar atteint 1,0757$ ce matin. Le baril de Brent se négocie 21,45$.

VALEURS EN HAUSSE

Valeo (+1,80% à 16,46 Euros) a vu son chiffre d'affaires trimestriel reculer de 8% à périmètre et taux de change constants à 4,488 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires première monte s'établit à 3,797 milliards d'euros, en baisse également de 8% à périmètre et taux de change constants.

Casino (+1,35% à 36,33 Euros) : l'Ebitda du périmètre combiné France et Cdiscount progresse de +67 ME par rapport au 1er trimestre 2019, en lien notamment avec l'activité additionnelle depuis mi-mars. Sur 12 mois glissants, l'Ebitda de ce périmètre s'établit ainsi à 1,602 milliard d'euros (948 ME nets des loyers versés). L'Ebitda total en France progresse de +67 ME par rapport au 1er trimestre 2019, en lien avec la croissance de l'activité depuis mi-mars.

Compagnie des Alpes (+1,40% à 15,68 Euros) : le chiffre d'affaires consolidé de la pour le premier semestre de l'exercice 2019/2020 s'établit ainsi à 470,5 ME, en contraction de 5,6% et de -6,2 à périmètre comparable par rapport au premier semestre de l'exercice précédent. Le groupe confirme anticiper un chiffre d'affaires des Domaines skiables en baisse d'environ 20% cette année par rapport à l'exercice précédent, soit une baisse de l'ordre de 85 à 90 ME.

Vinci (+2,50% à 21,98 Euros) annonce à données comparables, un chiffre affaires en repli de 3,3%, à 9,7 Milliards d'euros, au T1. Le groupe spécialisé dans le BTP et les concessions, explique avoir pris des mesures drastiques pour réduire les coûts et les investissements, après avoir annoncé le mois dernier qu'il renonçait à son objectif de progression du chiffres d'affaires et ses résultats cette année. "La priorité est de reprendre les chantiers partout où cela est possible", souligne Vinci, précisant qu'il espère amorcer cette reprise en France d'ici la fin du mois d'avril.

VALEURS EN BAISSE

Sanofi (-0,15% à 88,75 Euros) a dégagé, au premier trimestre, un chiffre d'affaires en progression de 6,9% à 8,97 milliards d'euros et un résultat net des activités à 2,04 milliards, en hausse de 15,9%. Le bénéfice net des activités par action ressort ainsi à 1,63 euro. Le consensus ' Bloomberg' attendait un bénéfice net de 1,78 milliard d'euros pour un chiffre d'affaires de 8,83 MdsE. La société pharmaceutique tablait, avant la publication sur une croissance de son bénéfice par action d'environ 5% à changes constants en 2020. Et Sanofi annonce continuer à anticiper un bénéfice net par action des activités en croissance d'environ 5% à taux de changes constants, "sauf événement majeurs défavorables imprévus". Dans le détail, Sanofi s'attend à ce que l'effet favorable de la pandémie de COVID-19 sur le chiffre d'affaires et le bénéfice net par action des activités au premier trimestre soit en grande partie compensé au deuxième trimestre.

Gecina (-1,90% à 109,50 Euros) : Au premier trimestre, à périmètre courant, les loyers s'inscrivent en légère hausse de +2,4% en dépit de l'important effet des cessions réalisées en 2019 et 2020 (-7 ME) et des mises en restructuration (-2 ME). Cette performance traduit donc essentiellement l'effet des livraisons d'actifs réalisées en 2019 (+6 ME), de la croissance à périmètre constant (+5 ME) et des acquisitions réalisées fin 2019 et début 2020 (+2 ME).

Air Liquide (-0,35% à 117,20 Euros) : Le chiffre d'affaires du Groupe s'est établi à 5.370 millions d'euros au 1er trimestre 2020. En dépit de la crise sanitaire qui a fortement affecté la Chine, puis l'Europe mi mars et enfin l'Amérique et l'Afrique Moyen Orient fin mars, les ventes sont en croissance comparable de +0,6% grâce à la solidité du modèle d'affaires. Air Liquide est confiant dans sa capacité à augmenter à nouveau sa marge opérationnelle et à réaliser un résultat net proche de celui de 2019, à taux de change constant.

Sopra Steria (-0,30% à 102,40 Euros) : Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020 s'est élevé à 1.140,1 ME, en croissance de 4,5%. À taux de change et périmètre constants, le chiffre d'affaires a progressé de 3,3%.

Saint-Gobain (-4,10% à 23,14 Euros) publie pour son premier trimestre 2020 un chiffre d'affaires de 9,36 milliards d'euros en retrait de 4,9% à structure et taux de change comparables. Le groupe souligne le repli des volumes de 5,5% sous l'effet des perturbations liées à la pandémie, et la bonne tenue des prix à +0,6% dans un environnement de coût faiblement inflationniste. L'effet de change est négatif de -0,5% et l'effet périmètre de -4,4%, reflétant les cessions dans le cadre du plan 'Transform & Grow' et la consolidation de Continental Building Products.

Bureau Veritas (-2,70% à 18,19 Euros) a réalisé un chiffre d'affaires de 1,14 milliard d'euros au premier trimestre 2020, en repli de 3% par rapport à l'exercice précédent dont -1,9% à taux de change constant. 3 des 6 activités du groupe enregistrent cependant une croissance organique : Marine & Offshore à +8,7% Industrie à +2,9% et Agroalimentaire & Matières Premières à +0,2%.

Orpea (-2% à 97 Euros) : renonce aussi à verser un dividende cette année.

ILS ONT PUBLIÉ LEUR CHIFFRE D'AFFAIRES/RÉSULTATS...

Guerbet, Coface, Carmila, Boiron, Advenis, Voyageurs du Monde, Groupe Guillin, Soditech, Immersion, Catering International Services, Lisi, Linedata, UV Germi, Abionyx Pharma, Orchestra-Prémaman, Amplitude Surgical, Fountaine Pajot, Genkyotex, agta record, Econocom, SpineGuard, SES-imagotag, Ipsos, Artefact, Savencia, Stef, Sword, Vilmorin.

LES DERNIÈRES "RECOS" D'ANALYSTES...

Société Générale repasse à la vente sur Safran avec un objectif de cours de 67 euros.

Credit Suisse ramène son objectif à 154 euros sur Dassault Systèmes.

Jefferies est toujours à l'achat sur Pernod Ricard avec un cours cible ajusté de 150 à 125 euros. Credit Suisse réduit aussi sa cible de 190 à 157 euros.

Jefferies repasse de conserver à 'sous-performance' sur Rémy Cointreau en ciblant un cours de 89 euros. Le même broker conserve Saint-Gobain, mais avec un cours cible réduit de 23,80 à 23,10 euros. Jefferies est à l'achat sur Worldline avec un cours cible ajusté de 73 à 76 euros.

Morgan Stanley repasse de 'sous-pondérer' à 'surpondérer' sur Sodexo en visant un cours de 90 euros.

HSBC passe d'acheter à 'conserver' sur Lagardère en ciblant un cours de 18 euros.

INFOS MARCHES

Gaussin : regroupement des actions.

Mauna Kea : autorisation d'accéder à la 2e tranche de 6 ME dans le cadre de l'accord de prêt avec la BEI

EN BREF

Umalis Group : 15% des missions sont suspendues.

Noxxon : du nouveau dans le cancer du cerveau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.